Kōka (Shiga)

ville japonaise

Kōka-shi
甲賀市
Kōka (Shiga)
Hôtel de ville de Kōka
Drapeau de Kōka-shi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Préfecture Shiga
Maire Hiroki Iwanaga
Code postal 〒528-8502
Démographie
Population 89 881 hab. (octobre 2016)
Densité 187 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 58′ nord, 136° 10′ est
Superficie 48 169 ha = 481,69 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : préfecture de Shiga
Voir sur la carte topographique de la préfecture de Shiga
City locator 13.svg
Kōka-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte administrative du Japon
City locator 13.svg
Kōka-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte topographique du Japon
City locator 13.svg
Kōka-shi
Liens
Site web site officiel

Kōka (甲賀市, Kōka-shi?) est une ville japonaise située dans la préfecture de Shiga. Elle est limitrophe des préfectures de Mie Kyōto.

GéographieModifier

SituationModifier

La ville de Kōka est située dans le Sud de la préfecture de Shiga, à environ 50 km au nord-est d'Osaka et 50 km au sud-ouest de Nagoya, sur l'île de Honshū, au Japon. Elle s'étend sur 43,8 km d'est en ouest et 26,8 km du nord au sud[1].

DémographieModifier

Lors du recensement national de 2005, la population de Kōka atteignait un pic démographique avec 93 853 habitants, répartis sur une surface de 481,62 km2 (12 % de la superficie préfectorale). Dix ans plus tard, Elle était de 90 901 habitants (densité de population d'environ 189 hab./km2)[1].

TopographieModifier

Kōka comprend, dans sa partie est, des hauteurs des monts Suzuka et, dans sa partie ouest, une section de la plaine Shigaraki (altitude variant de 250 à 300 m au-dessus du niveau de la mer)[2]. Sur son territoire l'altitude varie entre 1 238 et 150 m[3].

HydrographieModifier

La ville de Kōka s'étend sur une partie du bassin versant de la rivière Yasu, un tributaire du lac Biwa, et une partie de celui de la rivière Daido[l 1], un affluent de rive gauche du fleuve Yodo[4],[2].

ClimatModifier

La température annuelle moyenne de Kōka est d'environ 14 °C et les précipitations annuelles s'étalent entre 1 449, dans les parties montagneuses de la ville, et 1 722 mm en plaine. L'hiver le mercure peut descendre jusqu'à −8,1 °C et grimper jusqu'à 34 °C en été[4].

HistoireModifier

Le bourg de Kōka est fondé en 1955, par la réunion de trois villages. Il acquiert le statut de ville l'année 2004, en fusionnant avec quatre bourgs voisins : Kōnan, Minakuchi, Shigaraki, et Tsuchiyama[5].

TransportsModifier

Kōka est desservie par la ligne Kusatsu de la West Japan Railway Company, la ligne Shigaraki de la Shigaraki Kohgen Railway et la ligne principale Ohmi Railway. La gare de Kibukawa est la principale gare de la ville[1].

Culture locale et patrimoineModifier

École ninjaModifier

 
Ninjaemon, la mascotte de la ville de Koka.

L'ancienne province de Kōga (autre lecture des kanjis de Kōka) située dans la province d'Ōmi serait l'un des deux lieux de naissance du ninjutsu, l'art des ninjas.

Perdu dans la végétation de la montagne, l'ancien supposé centre de formation ninja dans l'ex-bourg de Kōka a été réhabilité en centre d'animations, baptisé « le village du ninjutsu »[l 2]. Les techniques martiales, de déplacements, de camouflage, y sont présentées aux spectateurs.

La résidence du ninjutsu Kōga-ryū[l 3] dans l'ancien bourg de Kōnan est une ancienne maison de samouraï construite il y a trois-cents ans environ. Si l'allure extérieure générale est celle d'une maison ordinaire de plain-pied avec un toit assez pointu, c'est en réalité un édifice de trois étages au plan complexe. De nombreuses portes dérobées et trappes cachées ont été installées en cas d'invasion ennemie.

Un musée consacré à l'art de vivre et aux techniques martiales des ninjas est installé à Kōka. La mascotte de Kōka : Ninjaemon, est inspirée de l'histoire ninja locale.

Symboles municipauxModifier

L'arbre symbole de la ville de Kōka est le cèdre du Japon, dont l'exploitation locale remonte au VIIe siècle, sa fleur symbole le Lilium japonicum et son oiseau symbole le martin-pêcheur d'Europe[6].

Notes et référencesModifier

Notes lexicales bilinguesModifier

  1. La rivière Daido (大戸川, Daido-gawa?).
  2. Le le village du ninjutsu de Kōka (甲賀の里忍術村, Kōga no sato ninjutsu-mura?, litt. « le village du ninjutsu natif de Kōka »).
  3. La résidence du ninjutsu Kōgaryū (甲賀流忍術屋敷, Kōgaryū Ninjutsu Yashiki?).

RéférencesModifier

  1. a b et c (ja) Mairie de Kōka, « 甲賀市の概要 » [« Présentation de la ville de Kōka »],‎ (consulté le ).
  2. a et b (ja) Asahi Shinbun, « 信楽盆地 », sur Kotobank,‎ (consulté le ).
  3. Mairie de Kōka 2018, p. 4.
  4. a et b Mairie de Kōka 2018, p. 5.
  5. Mairie de Kōka 2018, p. 6.
  6. (ja) Mairie de Kōka, « 甲賀市の花・木・鳥 » [« Fleur, arbre et oiseau symboles de la ville de Kōka »],‎ (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (ja) Mairie de Kōka, « 甲賀市統計書 » [« Données statistiques sur la ville de Kōka »] [PDF], sur www.city.koka.lg.jp,‎ (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :