Ouvrir le menu principal

Kévin Bérigaud
Image illustrative de l’article Kévin Bérigaud
Berigaud avec l'Évian Thonon Gaillard
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Chypre Paphos FC
Numéro 74
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (31 ans)[1],[2]
Lieu Thonon-les-Bains (France)[1],[2]
Taille entre 1,76 m (5 9)[1] et 1,78 m (5 10)[2]
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1996-2003Drapeau : France ES Douvaine
2003-2005Drapeau : Suisse Servette FC
2005-2007Drapeau : France Croix-de-Savoie 74
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2007-2014 Drapeau : France Évian TG[N 1]205 (61)
2014-2018 Drapeau : France Montpellier HSC078 (10)
2017-2018 Drapeau : France Angers SCO017 0(1)
2018- Drapeau : Chypre Paphos FC024 0(9)
2019 Drapeau : Lettonie Riga FC000 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 18 août 2019

Kévin Bérigaud est un footballeur français né le à Thonon-les-Bains. Il évolue actuellement au Paphos FC à Chypre.

BiographieModifier

Jeunesse entre le Chablais et la Suisse (1988-2005)Modifier

 
Bérigaud avec l'ETG.

Originaire du Chablais, région du nord du département de la Haute-Savoie, ses parents résident à Sciez. Son père Jean-Pierre Bérigaud est garagiste dans la ville de Douvaine toute proche[3],[4],[5],[6].

Il commence le football avec ses frères qui l'emmènent jouer avec eux dans la commune voisine d'Allinges, puis est inscrit par ses parents au modeste club de Douvaine, l'Étoile sportive douvainoise. Il est ensuite repéré par le Servette Football Club, club suisse situé à Genève. À cette époque, les parents de Kévin Bérigaud ne veulent pas que Kévin ne fasse du football sa priorité, et ils refusent ainsi une offre de Jean-Michel Aulas lui proposant d'entrer au centre de formation de l'Olympique lyonnais[3],[4],[5],[6].

Sous l'impulsion de ses parents, Kévin fait donc l'apprentissage du métier de garagiste dans l'entreprise de son père. Visant l'obtention d'un certificat d'aptitude professionnelle de mécanicien (qu'il décrochera facilement), Bérigaud commence donc sa carrière en cumulant, pendant quatre ans, son activité de footballeur et celle de mécanicien, pour laquelle il déclare avoir touché un salaire de 1 100 euros par mois[3],[4],[5],[6].

Évian Thonon Gaillard Football Club : le symbole du club (2005-2014)Modifier

Débuts de carrière compliqué (2005-2008)Modifier

En 2005, Kévin Bérigaud, alors âgé de 17 ans, entre au Football Croix-de-Savoie 74 pour terminer sa formation. Finalement, son père accepte qu'il se consacre exclusivement au football, d'autant plus que l'entreprise familiale dans laquelle il travaille comme mécanicien connaît des problèmes économiques, et Kévin, dernier embauché, est le premier à être licencié. Kévin Bérigaud évolue alors principalement avec la réserve (en championnat de division d'Honneur), après être passé par l'équipe des moins de 19 ans du club haut-savoyard. Cette période de sa vie est également ternie par une suspension de quinze mois (finalement réduite à huit mois) résultante d'un coup porté à un adversaire qui lui avait adressé un tacle au niveau des genoux lors de la finale de la Coupe Rhône-Alpes 2007, qui oppose le FCS74 au SO Chambéry[7],[3],[4],[5],[6].

Alors vers la fin de sa formation, Kévin Bérigaud est donc écarté des terrains pendant une longue période de la fin de la saison 2006-2007 au début de la saison 2007-2008. Mais Stéphane Martin, alors entraîneur de l'équipe réserve croit beaucoup en lui, si bien qu'il contacte l'entraîneur de l'équipe première Pascal Dupraz pour lui permettre d'intégrer son groupe. Bériagud fait alors deux apparitions en cours de matchs les 8 et 15 mars 2008, respectivement contre Vesoul Haute-Saône Football et la réserve du Football Club de Metz. En fin de saison le club, devenu Olympique Croix de Savoie 74, après sa fusion avec l'Olympique Thonon Chablais, finit champion de France amateur (quatrième niveau national) et monte en National (troisième niveau)[3],[4],[5],[6].

Montée en puissance en même temps que le club (2008-2012)Modifier

En National, Kévin Bérigaud parvient à s'imposer comme titulaire lors de la saison 2008-2009, devenant meilleur buteur du club, avec 11 buts pour 29 matchs joués.

Progression au plus haut niveau national (2012-2014)Modifier

Après la montée d'Évian Thonon Gaillard Football Club en première division, Kévin Bérigaud devient un joueur important du club. Il délivre 20 buts et 8 passes décisives en 3 saisons.

Montpellier HSC et Angers SCO : difficultés à un plus haut niveau (2014-2017)Modifier

Le 10 juin 2014, Kévin Bérigaud s’engage officiellement avec le MHSC pour 4 ans. Malheureusement, il est moins décisif et perd du temps de jeu. Après un prêt à Angers SCO peu fructueux, il retourne à Montpellier où il n'inscrira aucun but.

Le 3 janvier 2017, il est prêté au SCO Angers jusqu'au terme de la saison[8].

Le 12 janvier 2018, il est libéré par son club pour rejoindre le Paphos Football Club à Chypre[9].

Exil dans de modestes championnats européens (depuis 2018)Modifier

À Paphos, où il porte n° 74 en hommage au numéro de son département de naissance[10], après avoir marqué sept but lors de la fin de la saison 2017-2018, il se blesse aux ligaments croisés en septembre 2018 et manque toute la suite de la saison.

En février 2019, quelques jours avant la reprise du championnat de Lettonie, Bérigaud s'engage avec le Riga FC qui est alors champion en titre [11].

StatistiquesModifier

Statistiques de Kévin Bérigaud [2]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Total
Division M B M B M B M B
2007-2008   O. Croix-de-Savoie 74 4 2 0 - - - - 2 0
2008-2009   O. Croix-de-Savoie 74 3 29 11 4 0 - - 33 11
2009-2010   Évian TG 3 29 13 3 4 - - 32 17
2010-2011   Évian TG 2 35 6 4 2 2 0 41 8
2011-2012   Évian TG 1 19 6 1 1 1 0 21 7
2012-2013   Évian TG 1 35 4 6 4 - - 41 8
2013-2014   Évian TG 1 32 10 1 0 2 0 35 10
Sous-total 181 50 19 11 5 0 205 61
2014-2015   Montpellier HSC 1 33 4 1 0 1 0 35 4
2015-2016   Montpellier HSC 1 19 3 2 0 - - 21 3
2016-2017   Montpellier HSC 1 13 0 - - 2 2 15 2
2016-2017   Angers SCO (prêt) 1 13 0 4 1 - - 17 1
2017-2018   Montpellier HSC 1 5 0 - - 2 1 7 1
Sous-total 83 7 7 1 5 3 95 11
2017-2018   Paphos FC 1 16 7 5 2 - - 21 9
2018-2019   Paphos FC 1 3 0 - - - - 3 0
Sous-total 19 7 5 2 - - 24 9
2019   Riga FC 1 - - - - - - 0 0
Total sur la carrière 295 69 31 14 10 3 336 86

PalmarèsModifier

En clubModifier

Kévin Bérigaud participe à la montée en puissance de l'Évian TG qui passe de la quatrième à la première division en quatre ans en étant champion de CFA en 2008, champion de National en 2010 puis champion de Ligue 2 en 2011. Il est également finaliste de la Coupe de France en 2013.

Distinctions personnellesModifier

Il fait partie de l'équipe type des 10 ans du Thonon Évian Savoie élue par les lecteurs du Dauphiné libéré en 2013[12].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En 2007, le Football Croix-de-Savoie 74 fusionne avec l'Olympique Thonon Chablais pour former l'Olympique Croix-de-Savoie qui est renommé en 2009 : Évian Thonon Gaillard Football Club.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Fiche de Kévin Bérigaud », sur L'Équipe.fr.
  2. a b c et d « Fiche de Kévin Bérigaud », sur footballdatabase.eu.
  3. a b c d et e Olivier Brossard, « Évian Thonon Gaillard : Histoire d'hommes », France Football, no 3 503,‎ , p. 24-26 (ISSN 0015-9557)
  4. a b c d et e Swann Borsellino, « Bérigaud sort du garage », sur SoFoot.com, So Press, (consulté le 7 août 2014)
  5. a b c d et e Julien Babaud, « Bérigaud regarde en haut », Le Dauphiné libéré,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2014)
  6. a b c d et e « Coupe de France : Kévin Bérigaud raconté par ses parents », Le Messager,‎ (lire en ligne, consulté le 7 août 2014)
  7. Palmarès officiel de la saison 2006-2007 de la Ligue Rhône-Alpes de football, site officiel de la ligue Rhône-Alpes de football, consulté le 7 août 2014
  8. « Kévin Bérigaud prêté à Angers », sur mhscfoot.com, (consulté le 3 janvier 2017)
  9. Berigaud quitte Montpellier et devrait rebondir à Chypre sur eurosport.fr, 12 janvier 2018.
  10. Julien Babaud, « A Chypre, Bérigaud portera le n°74 », Le Dauphiné libéré, 12 janvier 2018.
  11. Julien Babaud, « Kévin Bérigaud rejoint... le champion de Lettonie ! », Le Dauphiné libéré, 26 février 2019.
  12. Les deux attaquants et l'équipe-type des 10 ans, Le Dauphiné libéré, 1er août 2013, consulté le 12 août 2014

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :