Juvenal Bucuane

poète mozambicain
Juvenal Bucuane
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Juvenal Bucuane, né le à Xai-Xai dans la province de Gaza, au sud du Mozambique, est un poète et romancier mozambicain.

BiographieModifier

Il naît à Xai-Xai en 1951, mais ses parents s'installent à Lourenço Marques alors qu'il est âgé d'un an[1].
Diplômé de linguistique de l'université Eduardo Mondlane, il fut, avec Eduardo White, l'un des fondateurs de la revue Charrua[2], membre actif et secrétaire-général de l'Association des écrivains mozambicains (AEMO[3]).

ŒuvreModifier

Nommé « poète de l'année 2019 » au Portugal[3], il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont :

Poésie
  • A raiz e o canto (1984)
  • Requiem: com os olhos secos (1987)
  • Segredos da alma (1989)
  • Limbo verde (1992)
  • Marco zero (2004)
  • Epicentro (2005)
  • O fundo pardo das coisas (2015)
  • Meu mar (2018)
Prose
  • Xefina (1989)
  • Kumbeza (1997)
  • A denúncia (2003)
  • Sal da terra: histórias do nosso chão (2005)
  • Zevo, O Miliciano (e outros contos) (2009)
  • Crendice ou crença – quando os manes ancestrais se tornam deuses (2012)
Essais
  • Arresto de vozes (ou cúmulo discursivo literário), trilogie (2017, 2018[4])

Notes et référencesModifier

  1. (pt) Patrick Chabal, « Juvenal Bucuane », in Vozes moçambicanas: literatura e nacionalidade, Vega, 1994, p. 251 (ISBN 9789726994381)
  2. (pt) « Juvenal Bucuane homenageia a esposa em Meu mar », O País, 4 avril 2019 [1]
  3. a et b (pt) « Juvenal Bucuane distinguido Poeta do Ano em Portugal », O País, 23 mai 2019 [2]
  4. (pt) « Juvenal Bucuane lança segundo volume de Arresto de vozes », O País, 25 octobre 2018 [3]

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (pt) Patrick Chabal, « Juvenal Bucuane », in Vozes moçambicanas: literatura e nacionalidade, Vega, 1994, p. 251 (ISBN 9789726994381)
  • (en) Patrick Chabal, The Post-colonial Literature of Lusophone Africa, Northwestern University Press, 1996, 314 p. (ISBN 978-0810114234)

Liens externesModifier