Juris Alunāns

Juris Alunāns
Description de l'image Alunāns Juris.jpeg.
Nom de naissance Gustavs Georgs Frīdrihs Alunāns
Naissance
Gouvernement de Livonie, Drapeau de la Lettonie Lettonie
Décès (à 31 ans)
Gouvernement de Courlande, Drapeau de la Lettonie Lettonie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture allemand, letton
Mouvement Jeunes Lettons

Juris Alunāns, né Gustavs Georgs Frīdrihs Alunāns le et mort le est un poète, traducteur et journaliste letton, fondateur de la linguistique lettone, figure importante du mouvement des Jeunes Lettons[1],[2]. Il est l'oncle du dramaturge Ādolfs Alunāns.

BiographieModifier

Juris Alunāns naît dans le village Jaunkalsnava du Gouvernement de Livonie, sixième enfant du scripteur du domaine de Jaunkalsnava Andrievs Alunans et de son épouse Ede née Sniedze-Brunovska, femme au foyer.

Après des études secondaires au Gymanasium illustre de Jelgava (1848-1854), Alunāns étudie la philologie à l'Université de Tartu en 1856-1861. Ses débuts littéraires datent de cette époque, avec la parution du recueil de poésies de plusieurs auteurs allemands et russes qu'il traduit en letton Dziesmiņas, latviešu valodai pārtulkotas précédé d'une large introduction Kāds vārds par latviešu valodu, une sorte de méditation sur le processus de développement de la langue lettonne. On y trouve les œuvres de Johann Wolfgang von Goethe, Schiller, Heine, Pouchkine, Lermontov, parmi lesquels Alunans insère son poème Trioleta jeb Pavasara atnāciens.

En 1862, il travaille dans la rédaction de revue lettonne Pēterburgas Avīze fondée par Krišjānis Valdemārs. Il est un prolifique créateur de néologismes.

Notes et référencesModifier

  1. « Alunāns Juris », sur histrad.info (consulté le )
  2. (lv) Teodors Zeiferts, « Latviešu rakstniecības vēsture. Alunāns », sur korpuss.lv (consulté le )

Liens externesModifier