Junzi imperialis

espèce éteinte de gibbon

Junzi imperialis, unique représentant du genre Junzi, est une espèce éteinte de gibbons, retrouvée dans une tombe chinoise[1] vieille de 2200 à 2 300 ans[2].

Cette espèce, largement répandue, pourrait avoir vécu jusqu'au XVIIIe siècle[2] et serait l'une des premières espèces de singe à avoir disparu à la suite des activités humaines[2].

Publication originaleModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :