Haplorrhini

sous-ordre de primates

Haplorrhiniens

Les Haplorrhiniens (Haplorrhini) (du grec ancien ἁπλόος / haplóos, « simple », et ῥίς, ῥινός / rhís, rhinós, « nez »), forment un sous-ordre de Primates. Par opposition aux Strepsirrhiniens (du grec ancien streptos, tressé, et rhinos, nez), les Haplorrhiniens ont perdu le rhinarium (ou « truffe ») au profit d'un nez. Les Haplorrhiniens incluent les Tarsiiformes (ou tarsiers) et les Simiiformes (ou singes).

ClassificationModifier

Phylogénie des infra-ordres actuels de primates, d'après Perelman et al. (2011)[1] :

Primates 
 Haplorrhini 

Simiiformes (singes)



Tarsiiformes (tarsiers)



 Strepsirrhini 

Lorisiformes (loris, galagos…)




Chiromyiformes (l'aye-aye)



Lemuriformes (lémuriens)





CaractéristiquesModifier

Le rhinarium (ou « truffe ») des Strepsirrhiniens est remplacé par un nez, dont les vibrisses (moustaches sensitives) ont disparu.

Le placenta est hémochorial (les capillaires utérins pénètrent à l'intérieur du tissu placentaire).

Liste des familles actuellesModifier

Selon NCBI :

Liste des familles éteintesModifier

Pour l'ensemble des familles éteintes de l'infra-ordre des Simiiformes, voir le dit article.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Cette famille appartient peut-être à son propre infra-ordre.
  2. La validité de cet infra-ordre archaïque est discutée. Il est peut-être à regrouper sur les Simiiformes.

RéférencesModifier

  1. (en) P. Perelman, W. E. Johnson, C. Roos, H. N. Seuánez, J. E. Horvath, M. A. M. Moreira, B. Kessing, J. Pontius, M. Roelke, Y. Rumpler, M. P. Schneider, A. Silva, S. J. O'Brien et J. Pecon-Slattery, « A molecular phylogeny of living primates », PLoS Genetics, vol. 7, no 3,‎ , e1001342 (PMID 21436896, PMCID 3060065, DOI 10.1371/journal.pgen.1001342, lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiquesModifier