Junior Bonner, le dernier bagarreur

film sorti en 1972
Junior Bonner, le dernier bagarreur
Titre original Junior Bonner
Réalisation Sam Peckinpah
Scénario Jeb Rosebrook
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Durée 100 minutes
Sortie 1972


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Junior Bonner, le dernier bagarreur (Junior Bonner) est un film américain de Sam Peckinpah sorti en 1972, avec Steve McQueen.

Junior Bonner est la métaphore de son réalisateur Sam Peckinpah, dont toute la filmographie n'est que la dénonciation d'un monde moderne inhospitalier, un XXe siècle hypocrite et axé sur le profit et non sur l'honneur. D'une mélancolie caractéristique des films de Sam Peckinpah, le film est comme un adieu au monde de l'humanisme pour le traitement de masse.

Il est sûr que devant la filmographie imposante du réalisateur, ce film pourrait paraître mineur mais il s'inscrit en fait dans la lignée des films majeurs du réalisateur.

SynopsisModifier

Junior « JR » Bonner (Steve McQueen) est un cavalier de rodéo légèrement marginal. Le film débute sur des images de Junior en train de panser ses blessures après une course infructueuse sur un taureau agressif nommé Sunshine.

Junior Bonner, parcourt les États-Unis de concours en concours, gagnant sa vie tant bien que mal. Il retourne à Prescott, sa ville natale en Arizona, pour le défilé et le rodéo du Jour de l'Indépendance. Quand il arrive, il trouve la maison de sa famille rasée par les hommes de son jeune frère Curly, entrepreneur et promoteur immobilier, afin de construire un parc à caravanes. Son bon à rien de père et coureur de jupons, Ace (Robert Preston), et sa mère terre-à-terre, Elvira (Ida Lupino), qui souffre depuis longtemps, sont séparés. Ace rêve d'émigrer en Australie pour élever des moutons et chercher de l'or mais il échoue à obtenir le financement de Junior, fauché, et refuse de demander à Curly.

Après avoir assommé son frère arrogant d'un coup de poing, Junior soudoie le propriétaire du rodéo Buck Roan (Ben Johnson), afin qu'il le laisse monter à nouveau Sunshine, en lui promettant la moitié de l'argent du prix. Buck le pense fou mais Junior parvient finalement à gagner en passant huit secondes sur le taureau.

Avec sa prime de 5000 dollars gagnée au rodéo, Junior entre dans le bureau d'un agent de voyages et achète pour son père — et son chien — un billet aller simple en première classe pour l'Australie.

Les dernières images montrent Junior quittant sa ville natale, sa course réussie sur Sunshine ayant repoussé la fin inévitable de sa carrière.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Liens externesModifier