Juliet Mitchell
Portrait de Juliet Mitchell
Biographie
Nom de naissance Juliet W Mitchell
Naissance (79 ans)
à Christchurch, Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Nationalité britannique, Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Thématique
Formation MA Oxon.
Titres Fellow au Jesus College de Cambridge
Profession Professeur émérite à l'université de Cambridge
Professeur à l'University College de Londres
Employeur Université de Leeds (-), University College de Londres et université de CambridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Approche Psychanalyse
Gender Studies
Littérature anglaise
Œuvres principales Women: The Longest Revolution (1966)
L'Âge de femmes (1974)
Psychanalyse et féminisme (1974)
Siblings: sex and violence (2004)
Distinctions Membre de la British Academy (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de British AcademyVoir et modifier les données sur Wikidata

Juliet Mitchell, née le à Christchurch, en Nouvelle-Zélande[1],[2], est une psychanalyste et universitaire féministe britannique. Elle enseigne à l'université de Cambridge et l'University College de Londres[3],[4].

Jeunesse et FormationModifier

OuvragesModifier

PublicationsModifier

  • L'Âge de femmes, éditions des femmes, 1974.
  • Psychanalyse et féminisme, éditions des femmes, 1974.
  • (en) Women and equality, University of Cape Town, 1975.
  • (en) Women : The Longest Revolution, Virago Press, 1984.
  • (en) Siblings : sex and violence, University of Cambridge, 2003.
  • Frères et sœurs : sur la piste de l'hystérie masculine, éditions des femmes, 2008.

ÉditionsModifier

  • (en) The Selected of Melanie Klein, Free Press, 1987.
  • (en) Who's Afraid of Feminism ? Seeing Through the Backlash, New Press, 1997.
  • (en) Feminine sexuality : Jacques Lacan and the École freudienne, éd. Palgrave, 1984.

Notes et référencesModifier