Jules Petiet

ingénieur français

Jules Alexandre Petiet, né le à Florence et mort le à Paris, est un ingénieur français des chemins de fer qui fut également élève de la première promotion, et plus tard directeur, de l'école centrale Paris après avoir été directeur de la compagnie des chemins de fer du Nord.

Son nom fait partie des 72 noms de savants inscrits sur la tour Eiffel.

BiographieModifier

Jules-Alexandre Petiet est né le à Florence en Italie, son père Pierre François Petiet est un baron d'Empire[1].

Major de la première promotion de l'École centrale en 1832, Jules Petiet participe à la mise en place des premières lignes de chemins de fer, d'abord en 1842 au Versailles Rive Gauche, puis à partir de 1846 à la Compagnie des chemins de fer du Nord, avec l'ingénieur en chef Gaston du Bousquet.

Il fut directeur de l'École centrale depuis 1868 jusqu'à son décès en 1871.

De son mariage, le à Paris, avec sa cousine Albertine Joséphine Isidore ( - Paris † morte en couches le - 34, rue de la Ferme-des-Mathurins, Paris, inhumée dans la sépulture de la famille Petiet au cimetière du Père-Lachaise), fille de Louis Pierre Alphonse, comte de Colbert-Chabanais (1776-1843) et de Isidore Eugénie Petiet (1788-1869), il avait eu une fille, morte-née le . Son épouse morte en couches, il se remaria, le à Paris VIIIe, avec Marie Élisabeth Saisset (1825-1880), dont postérité[2].

Jules Petiet meurt subitement à Paris le Ses obsèques ont lieu à l'église Saint-Vincent-de-Paul, à quelques pas de la gare du Nord[3].

HommagesModifier

Il fait partie des soixante-douze savants dont le nom est inscrit sur la tour Eiffel.

Depuis 1905, la rue Petiet dans le 17e arrondissement de Paris (Quartier des Épinettes) porte son nom.

PublicationsModifier

  • Guide du mécanicien constructeur et conducteur de machines locomotives (en collaboration avec Lechatelier, Eugène Flachat et Polonceau)
  • 1846, Traité de la fabrication de la fonte et du fer (en collaboration avec Eugène Flachat et A. Barrault)

Notes et référencesModifier

  1. Alain Auclair, Les Ingénieurs et l'équipement de la France : Eugène Flachat (1802-1873), Écomusée de la communauté urbaine Le Creusot-Montceau-les-Mines, , 315 p. (ISBN 978-2-902535-14-9, lire en ligne), p. 109.
  2. « Jules Petiet », sur roglo.eu (consulté le )
  3. Williot 2012, p. 78.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Pierre Williot, Jules Petiet (1813 - 1871) : Un grand ingénieur du XIXe siècle, Paris, , 520-38 p..
  • Jean-Pierre Williot, « Jules Petiet : Directeur de l'École centrale et ingénieur ferroviaire de premier ordre (1813-1871) », Centralien, no 616,‎ , p. 78-80 (lire en ligne, consulté le ).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :