Liste des 72 noms de savants inscrits sur la tour Eiffel

72 noms gravés sur la tour Eiffel de scientifiques, ingénieurs ou industriels qui ont honoré la France de 1789 à 1889
Eiffel Tower (72 names).jpg
Voir l’image vierge
Emplacement des noms sur la tour.

Les savants de la tour Eiffel sont 72 scientifiques, ingénieurs ou industriels dont Gustave Eiffel a fait inscrire les noms sur la tour Eiffel, parce qu'ils ont honoré la France de 1789 à 1889.

DescriptionModifier

 
Gros plan sur un des noms (Cauchy).

Ces 72 noms s'étalent sur la frise du premier étage de la tour Eiffel, à raison de 18 noms sur chacune des quatre faces. Ils sont inscrits en lettres capitales, dorées, en relief, de 60 cm de haut.

Seul le nom de famille apparaît, ce que retrace le tableau ci-dessous en y apportant des informations supplémentaires.

HistoireModifier

 
Inscription des noms sur la tour.

Le , lors d'une conférence devant la Société centrale du travail professionnel, Gustave Eiffel a déclaré[1] :

« Pour exprimer d'une manière frappante que le monument que j'élève sera placé sous l'invocation de la Science, j'ai décidé d'inscrire en lettres d'or sur la grande frise du premier étage et à la place d'honneur, les noms des plus grands savants qui ont honoré la France depuis 1789 jusqu'à nos jours. »

On sait peu de choses sur la manière dont les noms ont été choisis. On sait en revanche que certains savants ont été refusés pour cause de nom trop long : Charles et Henri Sainte-Claire Deville, Jean-Baptiste Boussingault, Henri Milne-Edwards et Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau. Tous les noms choisis comportent en effet 12 lettres au plus, en raison de la place limitée entre les poutrelles. Lavoisier n'a pu être intégré que parce que son nom contient deux « I » dont l'encombrement est faible[2].

Les noms furent recouverts de peinture au début du XXe siècle avant d'être restaurés entre 1986 et 1987 par la Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE).

Une exposition intitulée Les 72 savants de la tour Eiffel est inaugurée à la bibliothèque de l'institut Henri-Poincaré le , lors de la fête de la science, et dure jusqu'au , avec le soutien de la Société mathématique de France[3].

Les quatre facesModifier

 
Face au Trocadéro[4] (nord-ouest)
SeguinLalandeTrescaPonceletBresseLagrangeBelangerCuvierLaplaceDulongChaslesLavoisierAmpèreChevreulFlachatNavierLegendreChaptal
 
Face à Grenelle[5] (sud-ouest)
JaminGay-LussacFizeauSchneiderLe ChatelierBerthierBarralDe DionGoüinJousselinBrocaBecquerelCoriolisCailTrigerGiffardPerrierSturm
 
Face à l'École militaire[5] (sud-est)
CauchyBelgrandRegnaultFresnelDe PronyVicatEbelmenCoulombPoinsotFoucaultDelaunayMorinHaüyCombesThénardAragoPoissonMonge
 
Face à l'avenue de La Bourdonnais[5] (nord-est)
PetietDaguerreWurtzLe VerrierPerdonnetDelambreMalusBreguetPolonceauDumasClapeyronBordaFourierBichatSauvagePelouzeCarnotLamé

ListeModifier

Face No  Portrait Nom en abrégé inscrit sur la tour Eiffel Nom complet Dates de naissance et de mort Métier(s) Titres de gloire
Trocadéro 1 SEGUIN Marc Seguin 1786-1875 Mécanicien Constructeur de ponts suspendus - Inventeur de la chaudière tubulaire
Trocadéro 2 LALANDE Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande 1732-1807 Astronome Nombreux travaux d'astronomie et d'hydrologie
Trocadéro 3 TRESCA Henri Tresca 1814-1885 Ingénieur et mécanicien Auteur du critère de Tresca (résistance des matériaux)
Trocadéro 4 PONCELET Jean-Victor Poncelet 1788-1867 Géomètre Créateur de la géométrie projective
Trocadéro 5 BRESSE Jacques Antoine Charles Bresse 1822-1883 Mécanicien Création d'une méthode mathématique pour mesurer la flexion et la résistance des grandes pièces métalliques courbes[6]
Trocadéro 6 LAGRANGE Joseph-Louis Lagrange 1736-1813 Mathématicien Théorie de la libration de la lune (1764) ; création de la mécanique analytique (1787)[7] ; mécanique lagrangienne ; élaboration du système métrique
Trocadéro 7 BELANGER Jean Baptiste Charles Joseph Belanger 1790-1874 Mathématicien Hydraulique et hydrodynamique, théorie de la résistance et de la flexion plane des solides[6]
Trocadéro 8 CUVIER Baron Georges Leopold Chretien Frédéric Dagobert Cuvier 1769-1832 Naturaliste Fondateur de l'anatomie comparée et de la paléontologie[8]
Trocadéro 9 LAPLACE Pierre-Simon de Laplace 1749-1827 Astronome et mathématicien Étude de la mécanique céleste (contribue à l'émergence de l'astronomie mathématique) ; théorie des probabilités
Trocadéro 10 DULONG Pierre Louis Dulong 1785-1838 Physicien et chimiste Lois sur le refroidissement et sur les tensions de la vapeur[9] ; propriétés des gaz
Trocadéro 11 CHASLES Michel Chasles 1793-1880 Mathématicien Travaux originaux sur l'ellipsoïde (1825), sur le calcul intégral (1827), sur le déplacement des corps solides en mécanique (1845)[8] ; théorème de Chasles
Trocadéro 12 LAVOISIER Antoine Laurent de Lavoisier 1743-1794 Chimiste Fondateur de la chimie moderne[7] (« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »)
Trocadéro 13 AMPERE André-Marie Ampère 1775-1836 Mathématicien et physicien Théorie de l'électromagnétisme (1820-1824, avec Arago)[6]
Trocadéro 14 CHEVREUL Michel Eugène Chevreul 1786-1889 Chimiste Découverte de la saponification des corps gras d'origine animale et de la bougie stéarique (1823)[8]
Trocadéro 15 FLACHAT Eugène Flachat 1802-1873 Ingénieur Constructeur des premières lignes ferroviaires (Paris-Rouen) et des premières gares (1845-1850) ; charpentes de grande portée (1832)[9]
Trocadéro 16 NAVIER Claude Louis Marie Henri Navier 1785-1835 Mathématicien Équations de la mécanique des fluides (1820) ; lois sur la résistance des matériaux (1830) ; constructions des premiers ponts métalliques suspendus (Paris, 1827)[7]
Trocadéro 17 LEGENDRE Adrien-Marie Legendre 1752-1833 Mathématicien Fondateur de la géométrie moderne (1785)[7], dont la méthode des moindres carrés
Trocadéro 18 CHAPTAL Jean-Antoine Chaptal 1756-1832 Agronome et chimiste Introduction de la fabrication industrielle d'acide sulfurique (1781) ; de l'alun artificiel (1785) ; du sucrage des vins ou chaptalisation (1796) ; de la teinture du coton par le rouge d'Andrinople (1799)[8]
Grenelle 19 JAMIN Jules Célestin Jamin 1818-1886 Physicien Etudes sur la constitution des aimants (1857) ; perfectionne l'éclairage et la bougie électrique (1879)[9] ; travaux sur l'optique
Grenelle 20 GAY-LUSSAC Joseph Louis Gay-Lussac 1778-1850 Chimiste Découverte du cyanogène et de l'acide prussique[9] ; loi de dilatation des gaz ; chimie industrielle ; ascension aérostatique jusqu'à 7 016 m d'altitude (1804)[9]
Grenelle 21 FIZEAU Hippolyte Fizeau 1819-1896 Physicien Vitesse de la lumière dans l'atmosphère (1849-1856) ; transformation des plaques photographiques en planches à graver (1850)[9]
Grenelle 22 SCHNEIDER Eugène Ier Schneider 1805-1875 Industriel Forges du Creusot
Grenelle 23 LE CHATELIER Louis Le Chatelier 1815-1873 Chimiste et ingénieur Contribue à la création des premières lignes ferroviaires (1840-1852) ; utilisation de contre-vapeur pour réguler la vitesse des trains ; stabilité des machines en mouvement[7] ; extraction de l'alumine
Grenelle 24 BERTHIER Pierre Berthier 1782-1861 Minéralogiste Étude des « minéraux utiles », création des analyses docimasiques déterminant la proportion de métaux utilisables dans les minerais (1816)[6]
Grenelle 25 BARRAL Jean-Augustin Barral 1819-1884 Agronome, chimiste et physicien Nicotine dans le tabac (1841), azote et acide phosphorique dans les eaux pluviales (1852), propriétés azotées de la croûte de pain (1863), ascensions aérostatiques célèbres (1850)[6]
Grenelle 26 DE DION Henri de Dion 1828-1878 Ingénieur Inventeur des fermes métalliques sans entraits pour les grandes constructions (1857)[8]
Grenelle 27 GOUIN Ernest Goüin 1815-1885 Ingénieur et industriel Premiers grands ateliers de construction de locomotives ; introduit en France les ponts métalliques (1840)[9] ; machines de filature
Grenelle 28 JOUSSELIN Louis Didier Jousselin 1776-1858 Ingénieur Initie la construction des premiers grands canaux (1808)[9]
Grenelle 29 BROCA Paul Pierre Broca 1824-1880 Médecin et anthropologue Fondateur de l'anthropologie expérimentale (1861)[6]. Découverte du « centre de la parole » dans le cerveau
Grenelle 30 BECQUEREL Antoine Becquerel 1788-1878 Physicien Idée des piles à courant constant, ou batteries (1830) ; galvanomètre différentiel (1840)[6]
Grenelle 31 CORIOLIS Gaspard-Gustave Coriolis 1792-1843 Ingénieur et savant Découverte des lois d'accélération centrifuge composée ; force de Coriolis ; réformateur de l'enseignement de la mécanique rationnelle[8]
Grenelle 32 CAIL Jean-François Cail 1804-1871 Industriel Créateur de grands ateliers de construction de matériel en cuivre pour les distilleries et sucreries[6] ; locomotives
Grenelle 33 TRIGER Jacques Triger 1801-1867 Ingénieur Cartes géologiques, technique minière, procédé Triger
Grenelle 34 GIFFARD Henri Giffard 1825-1882 Inventeur Ballon dirigeable ; injecteur automatique des locomotives et machines à vapeur[9]
Grenelle 35 PERRIER François Perrier 1835-1888 Géographe et mathématicien Travaux de triangulation et géodésie
Grenelle 36 STURM Jacques Charles François Sturm 1803-1855 Mathématicien Vitesse du son dans l'eau ; Théorème de Sturm
École militaire 37 CAUCHY Augustin Louis Cauchy 1789-1857 Mathématicien Avancement du calcul intégral (1832), application du calcul infinitésimal à la géométrie, fonctions holomorphes et séries convergentes, un des fondateurs de l'astronomie mathématique[8]
École militaire 38 BELGRAND Eugène Belgrand 1810-1878 Ingénieur Égouts et distribution d'eau potable de Paris (1854)[6]
École militaire 39 REGNAULT Henri Victor Regnault 1810-1878 Chimiste et physicien Propriétés thermiques des gaz
École militaire 40 FRESNEL Augustin Jean Fresnel 1788-1827 Physicien Réfraction de la lumière ; lentilles des phares (1820)[9]
École militaire 41 DE PRONY Gaspard de Prony 1755-1839 Ingénieur Confection de tables de logarithmes ; création de l'École Polytechnique
École militaire 42 VICAT Louis Vicat 1786-1861 Ingénieur Ciment Portland
École militaire 43 EBELMEN Jacques-Joseph Ebelmen 1814-1852 Chimiste Pierres précieuses artificielles (1851)[9]
École militaire 44 COULOMB Charles-Augustin Coulomb 1736-1806 Physicien Découverte de lois présidant aux attractions et répulsions magnétiques (1780) ; inventeur de la balance de torsion (1784)[8] ; flexions et poussées en architecture
École militaire 45 POINSOT Louis Poinsot 1777-1859 Mathématicien Mécanique rationnelle ; notion de moment
École militaire 46 FOUCAULT Jean Bernard Léon Foucault 1819-1868 Physicien Vitesse de la lumière ; gyroscope ; pendule de Foucault[9]
École militaire 47 DELAUNAY Charles-Eugène Delaunay 1816-1872 Astronome Théorie des marées et du mouvement de la lune (1849)[9] ; géométrie différentielle
École militaire 48 MORIN Arthur Morin 1795-1880 Mathématicien et physicien Invente la manivelle dynamométrique (mesure de la force des moteurs animés) ; et un appareil a indications continues pour étudier la loi de la chute es corps pesants (1843-1848)[7] ; rendement et efficacité des machines
École militaire 49 HAUY René Just Haüy 1743-1822 Minéralogiste Fondateur de la minéralogie expérimentale ; fondateur de la cristallographie, structure des cristaux (1796)[9]
École militaire 50 COMBES Charles Combes 1801-1872 Ingénieur et métallurgiste Application de la thermodynamique aux machines
École militaire 51 THENARD Louis Jacques Thénard 1777-1857 Chimiste Eau oxygénée ; bleu de cobalt ; blanc de céruse
École militaire 52 ARAGO Dominique François Jean Arago 1786-1853 Astronome et physicien Découverte de l'électromagnétisme (1820-1824, avec Ampère)[6]. Indice de réfraction des gaz ; constance de la vitesse de la lumière
École militaire 53 POISSON Siméon Denis Poisson 1781-1840 Mathématicien Électricité et magnétisme ; attraction des planètes
École militaire 54 MONGE Gaspard Monge 1746-1818 Mathématicien Renouvelle la géométrie[7], dont géométrie descriptive , interprétation du phénomène physique du mirage (1798)[7]
Bourdonnais 55 PETIET Jules Alexandre Petiet 1813-1871 Ingénieur Contribue à la création des premières lignes ferroviaires
Bourdonnais 56 DAGUERRE Louis Jacques Mandé Daguerre 1787-1851 Peintre et physicien Co-inventeur (avec Niepce) de la photographie ; inventeur du diorama (1822) ; il perfectionne l'héliographie[8]
Bourdonnais 57 WURTZ Charles Adolphe Wurtz 1817-1884 Chimiste Disposition des atomes dans les composés organiques
Bourdonnais 58 LE VERRIER Urbain Jean Joseph Le Verrier 1811-1877 Astronome Découverte « mathématique » de Neptune (1846)[7]
Bourdonnais 59 PERDONNET Jean Albert Vincent Auguste Perdonnet 1808-1867 Ingénieur Contribue à la création des premières lignes ferroviaires (1832) ; crée le cours des chemins à l'École centrale des arts et manufactures de Paris (1844)[7]
Bourdonnais 60 DELAMBRE Jean-Baptiste Joseph Delambre 1749-1822 Astronome Première détermination de la longueur d'arc du méridien terrestre (1794, avec Borda et Méchain) ; Histoire de l'astronomie (1820)[9]
Bourdonnais 61 MALUS Étienne Louis Malus 1775-1812 Ingénieur, physicien et mathématicien Découverte de la polarisation de la lumière[7]
Bourdonnais 62 BREGUET Louis Breguet 1804-1883 Physicien français Construction des premiers appareils de télégraphie électrique (1842)[6], bobine d'induction
Bourdonnais 63   POLONCEAU Camille Polonceau 1813-1859 Ingénieur Inventeur de la « Ferme Polonceau »
Bourdonnais 64 DUMAS Jean Baptiste André Dumas 1800-1884 Chimiste, homme politique et académicien Lois des substitutions chimiques (1832) ; fondateur de la chimie organique[9]
Bourdonnais 65 CLAPEYRON Émile Clapeyron 1799-1864 Ingénieur et physicien Créateur des projets de lignes ferroviaires de Paris à Saint-Germain et Versailles[8] ; formule de Clapeyron (chaleur latente de changement d'état des corps purs)
Bourdonnais 66 BORDA Jean-Charles de Borda 1733-1799 Mathématicien, physicien, politologue et marin Première détermination de la longueur d'arc du méridien terrestre (1794, avec Delambre et Méchain) ; thermomètre métallique (1796)[6] ; mesure de longueur des pendules
Bourdonnais 67 FOURIER Jean Baptiste Joseph Fourier 1768-1830 Mathématicien et physicien Théorie mathématique de la chaleur (1816)[9] ; décomposition de fonctions périodiques en séries trigonométriques convergentes
Bourdonnais 68 BICHAT Marie François Xavier Bichat 1771-1802 Anatomiste et physiologiste Renouvellement de l'anatomie, fondation de la biologie (1800)[6], pionnier de l'histologie moderne (étude des tissus anatomiques)
Bourdonnais 69 SAUVAGE Frédéric Sauvage 1786-1857 Mécanicien Inventeur de l'hélice à spirale et du soufflet hydraulique
Bourdonnais 70 PELOUZE Théophile-Jules Pelouze 1807-1867 Chimiste Première préparation du coton-poudre (1835) ; modèle de fabrication industrielle de la soude artificielle (1840)[7] ; cours et traités de chimie générale
Bourdonnais 71 CARNOT Lazare Nicolas Marguerite Carnot 1753-1823 Mathématicien Créateur du théorème d'analyse et de mécanique sur la perte de force des machines, ou loi de conservation du travail (1783) ; un des fondateurs de la géométrie moderne (Géométrie de position)[10]
Bourdonnais 72 LAME Gabriel Lamé 1795-1870 Mathématicien Développement de la théorie des équations aux dérivées partielles par l'emploi des coordonnées curvilignes (coefficients de Lamé) ; théorie mathématique de l'élasticité ; stabilité des voûtes (1822), engrenages (1824), ponts métalliques[11] ; contribue à la création des premières lignes ferroviaires

Caractéristiques de la listeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Barral 1892, p. 4.
  2. Barral 1892, p. 19.
  3. « Vie de la société », Gazette des mathématiciens, no 90,‎ (lire en ligne).
  4. Barral 1892, p. 20.
  5. a b et c Barral 1892, p. 21.
  6. a b c d e f g h i j k l et m Barral 1892, p. 22.
  7. a b c d e f g h i j k et l Barral 1892, p. 25.
  8. a b c d e f g h i et j Barral 1892, p. 23.
  9. a b c d e f g h i j k l m n o p et q Barral 1892, p. 24.
  10. Barral 1892, p. 22-23.
  11. Bernard Pire, « Lamé Gabriel (1795–1870) », dans Encyclopædia Universalis, 2015? (lire en ligne).
  12. a et b Alphonse Rebière, Les Femmes dans la science : Conférence faite au cercle Saint-Simon, le , Paris, Nony, , 85 p. (BNF 31184286), p. 53 [lire en ligne].
  13. (en) H. J. Mozans (pseudoynme de John Augustine Zahm), Woman in Science : With an Introductory Chapter on Woman's Long Struggle for Things of the Mind, New York et Londres, Appleton, , 452 p., p. 156 [lire en ligne].
  14. (en) Sœur Mary Thomas a Kempis (nom en religion de Sophia Kloyda), « An Appreciation of Sophie Germain », National Mathematics Magazine, vol. 14, no 2,‎ novembre 1939), p. 81–90 (JSTOR 3028203), citant Mozans 1913.
  15. (en) Lynn M. Osen, Women in Mathematics, Cambridge (Massachusetts), MIT Press, , 185 p. (ISBN 0-262-65009-6 et 0-262-15014-X), p. 92 [lire en ligne], citant Mozans 1913.
  16. (en) Ann Hibner Koblitz (en), « From Carthage to Vietnam : The Diversity of Women's Experiences in Mathematics », Schriftenreihe zur Didaktik der Mathematik, Österreichischen Mathematischen Gesellschaft (ÖMG), no 25,‎ , p. 108–142 (lire en ligne), repris dans (en) Ann Hibner Koblitz, « Mathematics and Gender : Some Cross-Cultural Observations », dans Gila Hanna (dir.), International Commission on Mathematical Instruction (ICMI), Towards Gender Equity in Mathematics Education : An ICMI Study, Dordrecht et Boston, Kluwer Academic, coll. « New ICMI Study Series (NISS) » (no 3), , 304 p. (ISBN 0-7923-3921-5 et 0-7923-3922-3, DOI 10.1007/0-306-47205-8_7), p. 93–109 et dans (en) Ann Hibner Koblitz, chap. 12 « Mathematics and Gender : Some Cross-Cultural Observations », dans Glen Van Brummelen (dir.) et Michael Kinyon (dir.), Canadian Mathematical Society (CMS), Mathematics and the Historian's Craft : The Kenneth O. May Lectures, New York, Springer, coll. « CMS Books in Mathematics (CMSBM) » (no 21), , 357 p. (ISBN 0-387-25284-3, DOI 10.1007/0-387-28272-6_13), p. 329–345 (331) [lire en ligne], citant Mozans 1913 dans une réédition de 1974.
  17. a et b Jean Dérens, « Ephéméride - C'est arrivé un  : L'oubliée de la tour Eiffel », Libération, , repris dans Jean Dérens, Éphémérides parisiennes (recueil de textes extraits de Libération, -), Paris, Société des amis de la Bibliothèque historique de la ville de Paris, , 174 p. (BNF 35860334), p. 85.
  18. (en) Marilyn Frankenstein et Arthur B. Powell, chap. 4 « Toward liberatory mathematics : Paulo Freire's epistemology and ethnomathematics », dans Colin Lankshear (dir.) et Peter McLaren (dir.), Politics of Liberation : Paths from Freire, Londres et New York, Routledge, , 229 p. (ISBN 0-415-09126-8 et 0-415-09127-6, DOI 10.4324/9780203421369-8), p. 89 [lire en ligne], repris dans (en) Arthur B. Powell et Marilyn Frankenstein, chap. 2.II « Uncovering distorted and hidden history of mathematical knowledge », dans Arthur B. Powell (dir.) et Marilyn Frankenstein (dir.), Ethnomathematics : Challenging Eurocentrism in Mathematics Education, Albany, State University of New York Press, coll. « SUNY series, Reform in Mathematics Education », , 440 p. (ISBN 0-7914-3351-X et 0-7914-3352-8), p. 52–53 [lire en ligne], et dans (en) Marilyn Frankenstein, « Breaking Down the Dichotomy Between Learning and Teaching Mathematics », Counterpoints, no 60 « Mentoring the Mentor: A Critical Dialogue with Paulo Freire »,‎ , p. 59–87 (80) (JSTOR 45135942), citant Mozans 1913 et Osen 1974.
  19. (en) Simon Singh (préf. John Lynch), Fermat's Enigma : The Epic Quest to Solve the World's Greatest Mathematical Problem, New York, Walker, , 315 p. (ISBN 0-8027-1331-9), citant Mozans 1913.
  20. (en) Hugh A. Stewart, « Germain, Sophie (1776–1831) », dans Anne Commire (en) (dir.) et Deborah Klezmer (dir.), Women in World History : A Biographical Encyclopedia, vol. 6 : Gab-Harp, Waterford, Yorkin, , 817 p. (ISBN 0-7876-3736-X et 0-7876-4065-4), p. 178, repris dans (en) Hugh A. Stewart, « Germain, Sophie (1776–1831) », sur Encyclopedia.com.
  21. Jean Haechler, Les Insoumises : 18 portraits de femmes exceptionnelles, de l'Antiquité à nos jours, Paris, Nouveau Monde, coll. « Chronos », , 255 p. (ISBN 978-2-36942-673-8), citant Rebière 1894.
  22. Clémentine Portier-Kaltenbach, Les secrets de Paris, Paris, Vuibert, coll. « Collection dirigée par Guillaume Dervieux et Guy Stavridès », , 281 p. (ISBN 978-2-311-00255-3).
  23. (en) Leslie Gaston-Bird, Women in Audio, New York et Londres, Routledge, , 316 p. (ISBN 978-1-138-31601-0 et 978-1-138-31599-0).
  24. Manon Bocquen, « Sophie Germain : Mathématicienne sous pseudo », dans Les infréquentables : 40 histoires de femmes sans loi ni foi, Paris, First et Causette, , 176 p. (ISBN 978-2-412-06202-9), p. 121 [lire en ligne].
  25. André Deledicq et Mickaël Launay (ill. Alain Bouldouyre), Dictionnaire amoureux des mathématiques, Paris, Plon, coll. « Dictionnaire amoureux », , 732 p. (ISBN 978-2-259-26486-0).
  26. a et b Christine Kerdellant, La vraie vie de Gustave Eiffel, Paris, Robert Laffont, , 493 p. (ISBN 978-2-221-24872-0).
  27. Barral et Barral 1889, p. 10.
  28. Barral et Barral 1889, p. 11.
  29. François Landon, La tour Eiffel superstar, Paris, Ramsay, coll. « Les Nostalgies », , 159 p. (ISBN 2-85956-303-2), p. 66.
  30. Charles Sturm, dans le Dictionnaire historique de la Suisse.
  31. Genève, dans le Dictionnaire historique de la Suisse.
  32. Gabriel Lamé (membre de l'Institut), « Discours prononcé lors de la reprise du cours de calcul des probabilités, à la faculté des Sciences, le  », Nouvelles annales de mathématiques (Journal des candidats aux écoles polytechniques et normale), t. 10,‎ , p. 214-238 (lire en ligne).
  33. « Les grandes inventions mécaniques d'origine française », La Nature,‎ 1889 (17e année), p. 187 (lire en ligne).
  34. Barral 1892.
  35. « Les scientifiques au Panthéon », sur paris-pantheon.fr, Académie de Paris et Centre des monuments nationaux, p. 7.
  36. Pierre Pelou, Concert au Lingotto, L'Harmattan, coll. « Amarante », , 203 p. (ISBN 978-2-343-12124-6), p. 9.
  37. a et b Thierry Lentz, Les ministres de Napoléon : Refonder l'État, servir l'empereur, Paris, Perrin, coll. « Tempus » (no 659), , 303 p. (ISBN 978-2-262-04375-9).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • [Barral et Barral 1889] Georges Barral et Jacques Barral, Histoire populaire des 72 savants dont les noms sont inscrits sur la grande frise de la Tour Eiffel, Paris, éd. J. Mersch, (réimpr. 2009), 146 p. (OCLC 511617240, BNF 30058918).  
  • [Barral 1892] Georges Barral, Le Panthéon scientifique de la tour Eiffel : Histoire des origines, de la construction et des applications de la tour de 300 mètres, biographie de ses créateurs, exposé de la vie et des découvertes des 72 savants dont les noms sont inscrits sur la grande frise extérieure, Paris, éd. Albert Savine, , 508 p. (lire en ligne).  

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier