Ouvrir le menu principal

Jules Huyot

graveur français
Jules Huyot
Jules Huyot- graveur.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
EaubonneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jules Jean Marie Joseph Huyot, né le à Toulouse et mort le à Eaubonne, est un graveur français et maire d'Eaubonne de 1896 à 1904 et de 1905 à 1908.

BiographieModifier

Jules Huyot est le fils d'Étienne Huyot, graveur, et de Joséphine Blanadet. Il travaille d'abord avec son père et illustre de nombreux ouvrages. Il se marie le à Eaubonne avec Marie Louise Antoinette Labolle (1849-1892) dont il aura deux enfants : Étienne Marcel Albert Huyot qui sera artiste peintre (signant ses œuvres Albert Huyot) et Joséphine Louise Madeleine Huyot. Veuf, il se remarie à Paris le avec Marie Petitqueue (1869-1952) dont il aura également deux enfants : Yvonne Juliette Petitqueue et Robert Jules Henri Huyot[1].

ŒuvresModifier

Jules Huyot a réalisé les gravures sur bois d'œuvres réalisées par divers dessinateurs pour de nombreux ouvrages dont :

  • Alexandre Dumas (113 et 129 dessins de Maurice Leloir gravés sur bois par Jules Huyot), La dame de Monsoreau, Paris, Calmann Lévy, 1903, 30 × 21 cm, 2 volumes de 499 et 488 p. 
  • Alexandre Dumas, illustrations de Maurice Leloir gravées sur bois par Jules Huyot; Les trois mousquetaires, Paris, Calmann Lévy, 1894, 2 volumes de 479 et 469 p. 
  • André Theuriet (ill. Hector Giacomelli et gravures sur bois de Jules Hoyot), Nos oiseaux, Paris, H. Launette et Cie, , 206 p. (lire en ligne)
  • Voltaire (ill. Adrien Moreau et gravures de Jules Hoyot), Candide ou l'optimisme, Paris, G. Boudet, (lire en ligne)
  • James Fenimore Cooper (ill. M. Andriolli et gravures de Jules Hoyot), Les pionniers, Paris, Firmin-Didot et Cie, , 488 p. (lire en ligne)
  • James Fenimore Cooper (ill. M. Andriolli et gravures de Jules Hoyot), Le dernier des Mohicans, Paris, Firmin-Didot et Cie, , 498 p. (lire en ligne)
  • James Fenimore Cooper (ill. M. Andriolli et gravures de Jules Hoyot), La prairie, Paris, Firmin-Didot et Cie, , 496 p. (lire en ligne)



Iconographie et hommageModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier