Ouvrir le menu principal

Juan Yust
Image illustrative de l’article Juan Yust
Juan Yust dans Anales del toreo: reseña histórica de la lidia de reses bravas: galería biográfica de los principales lidiadores: razón de las primeras ganaderías españolas, sus condiciones y divisas obra escrita por José Velázquez y Sánchez; e ilustrada por reputados artistas, Madrid, 1888.
Présentation
Nom de naissance Juan Yust
Apodo Juan Yust
Naissance 1807
Séville
Décès
Madrid
Nationalité Espagnol
Carrière
Alternative 4 avril 1842

Juan Yust, né à Séville (Espagne) en 1807, mort à Madrid (Espagne) le , est un matador espagnol.

PrésentationModifier

Il fait son apprentissage de becerriste et de novillero dans la cuadrilla de Luis Rodríguez qui le pousse à devenir espada[1].

En 1829, Yust débute à Madrid comme banderillero. Mais malgré les encouragements de Rodríguez, il reste banderillero jusqu'en 1842, année où il prend son alternative le 4 avril, dans les arènes de Madrid où il remporte un vif succès. On le compare déjà à Paquiro. Mais sa gloire ne dure que quelques mois. Le 4 septembre 1842, il est saisi de douleurs au ventre, dont l'origine est peut-être une ancienne blessure mal soignée. Il meurt le lendemain[2]. Il laisse une veuve que son ami Juan Lucás Blanco, devenu chef de sa cuadrilla, épouse par la suite[1].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Bérard 2003, p. 616
  2. Bérard 2003, p. 962

Lien externeModifier

Voir aussiModifier