Ouvrir le menu principal

Joyce Grenfell

actrice britannique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grenfell.
Joyce Grenfell
Description de cette image, également commentée ci-après
En 1972 (photo d'Allan Warren)
Nom de naissance Joyce Irene Phipps
Naissance
Knightsbridge, Londres
Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 69 ans)
Londres
Angleterre, Royaume-Uni
Profession Actrice
Chanteuse et auteur-interprète
Films notables L'Étranger
Alice au pays des merveilles
Le Grand Alibi
Les Jeux de l'amour et de la guerre

Joyce Irene Phipps, née le à Londres (dans le quartier de Knightsbridge), ville où elle est morte le , est une actrice, chanteuse et auteur-interprète anglaise, connue comme Joyce Grenfell (du nom de son mari).

BiographieModifier

Joyce Grenfell est la fille de Paul Phipps, un architecte britannique, et Nora Langhorne, une socialite américaine. Sa tante maternelle est Nancy Astor, et elle visite Cliveden fréquemment dans son adolescence.

En 1927, elle encontre Reginald Pascoe Grenfell (1903–1993), un exécutif et lieutenant-colonel dans les Kings Royal Rifle Corps. Il est le petit-fils maternel du comte Albert Grey. Le couple se soit marié deux ans plus tard, à l'Église Sainte-Marguerite de Westminster.

Au théâtre, notamment à Londres, Joyce Grenfell s'illustre durant sa carrière dans des revues et surtout comme auteur-interprète de monologues et mélodies avec piano (souvent en collaboration avec le compositeur Richard Addinsell).

Mentionnons les revues Diversion (Londres, 1940, avec Edith Evans et Peter Ustinov) et Sigh No More (en) (Londres, 1945, avec Cyril Ritchard), ainsi que son interprétation (et mise en scène) de monologues et mélodies (Monologues and Songs) en 1958 à Broadway (New York), où elle se produit deux fois (la première en 1955).

Au cinéma, Joyce Grenfell débute dans le court métrage semi-documentaire A Letter from Home de Carol Reed (1941, avec Kathleen Harrison et Celia Johnson). Suivent vingt-quatre autres films, majoritairement britanniques, depuis L'Étranger (1943, avec Laurence Olivier et Penelope Dudley-Ward) jusqu'à La Rolls-Royce jaune (1964, sketch avec Ingrid Bergman et Omar Sharif), tous deux réalisés par Anthony Asquith.

Citons également Alice au pays des merveilles de Dallas Bower (en) (film franco-britannique, 1949, avec Stephen Murray et Pamela Brown), Le Grand Alibi d'Alfred Hitchcock (1950, avec Jane Wyman et Marlène Dietrich) et Les Jeux de l'amour et de la guerre d'Arthur Hiller (film américain, 1964, avec James Garner et Julie Andrews).

À la télévision britannique enfin, Joyce Grenfell apparaît dans les adaptations téléfilmées de deux revues qu'elle venait de jouer sur les planches (Tuppence Coloured en 1949 et Penny Plain en 1952). S'ajoute la série Jackanory (en) (dix épisodes, 1968-1969).

En 1946, pour services rendus durant la Seconde Guerre mondiale, elle est faite Officier de l'ordre de l'Empire britannique (OBE). Elle meurt fin 1979 des suites d'un cancer, à 69 ans, peu avant d'être élevée au grade de Dame commandeur du même ordre (DBE).

Théâtre musicalModifier

Londres (sélection)Modifier

Broadway (intégrale)Modifier

FilmographieModifier

Cinéma (sélection)Modifier

(films britanniques, sauf mention contraire))

Télévision (intégrale)Modifier

Liens externesModifier