Ouvrir le menu principal

Journaliste sous la Révolution française

Mirabeau, le doyen des journalistes révolutionnaires.

La grande effervescence connue par la presse sous la Révolution française de 1789, à la suite de la proclamation de la liberté de la presse, amena de nombreux hommes de lettres à embrasser la carrière journalistique. Un bon nombre de journalistes sous la Révolution connaitront, au mieux, la répression et, au pire, une fin violente.

Sommaire

RépressionModifier

Le surlendemain du coup d’État du 18 fructidor, un arrêté du Directoire ordonna de conduire à la prison de la Force, les rédacteurs de trente-deux journaux, « tous prévenus de conspiration contre la sûreté intérieure et extérieure de la République, spécialement de provocations au rétablissement de la royauté et à la dissolution du gouvernement républicain ». Le 22 du même mois, sur le rapport de Bailleul, une résolution des Cinq-Cents ordonna la déportation de cinquante-quatre autres journalistes dont les biens furent séquestrés.

Deux ans plus tard, la répression contre les journalistes s’accrut lorsque, par un décret du Directoire exécutif, en date du 28 nivôse an VII ordonna la déportation de Laharpe, Fontanes, Bourlet de Vauxcelles, du Mémorial, Langlois, Lunier, Porte, du Messager du soir, Beaulieu de Tallerac, Bridel-Sourignières, du Miroir, Boyer, des Nouvelles politiques nationales et étrangères, Robert, de l’Observateur de l’Europe, Perlet, Lagarde Fontanilles du Perlet, Lucet, du Petit-Gautier, Nicole du Postillon des armées, Duval du Précurseur, Marchand, Geoffroy, Riche et Lipert de la Quotidienne, Villers fils, Montmignon, Daudoucet des Rapsodies du jour, Bertin d’Antilly du Thé, Leblanc, Dupré de la Tribune publique, Poujade, Ladevèze du Véridique, Lefebvre-Grandmaison, Pontcharraux dit le Romain de l’Argus, Sicard des Annales catholiques, Barruel-Beauvert des Actes des apôtres, Richer-Sérizy, Migneret l’ainé de l’Accusateur public, Grosley, Lassale, Grimaldy de l’Aurore, Gallais, Langlois du Censeur des journaux, Pelzin du Courrier de Lyon, Caillot, Denis, du Courrier extraordinaire, Brouillet, Meilliac de l’Anti-Terroriste, Flexchelles frères, Poncelin, Jardin, Auvray du Courrier Républicain, Tulot, Detain du Déjeuner, Wasselin de l’Écho, Bertin-de-Vaux, Neuville de l’Éclair, Guth de l’Europe littéraire, Fiévé, Debarle de la Gazette française, Rippert de la Gazette universeIle, Brackeniers de l’Impartial Bruxellois, Morneweck de l’Impartial Européen, Royou de l’Invariable, Chotard, Daubonneau, Clausson, Colas du Journal des colonies, Jollivet, Barallère, Teulières du Journal général de France ou gardien de la Constitution.

L’ile d’Oléron leur fut assignée comme lieu de déportation, et l’arrêté ajouta que les journalistes qui s’en échapperaient seraient inscrits sur la liste des émigrés. L’arrêté ordonna en outre, aux ministres de la police, de prendre de nouveaux renseignements pour découvrir les rédacteurs et propriétaires du Spectateur du Nord, du Tableau de Paris, du Cri public, des Frères et amis, du Défenseur des vieilles institutions, du Journal des journaux, du Grondeur et de l’Abréviateur universel. Enfin, un message du Directoire du 17 fructidor de la même année, annonça que des poursuites allaient être exécutées contre plusieurs auteurs d’écrits périodiques. Ce message donna lieu à de vives discussions dans les Cinq-Cents.

Sous le Consulat, les journalistes décimés par la prison et la déportation tirent peu ou point d’opposition au nouveau gouvernement.

PersonnalitésModifier

                 
Les plus célèbres des journalistes sous la Révolution furent :

BibliographieModifier

  • Elphège Boursin, Augustin Challamel, Dictionnaire de la Révolution française, Paris, Jouvet et cie, 1893, p. 356
  • Gilles Feyel (dir.), Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution, 1789-1799, t. I : La presse départementale, Ferney-Voltaire, Centre international d’étude du XVIIIe siècle, coll. « Publications du Centre international d'étude du XVIIIe siècle » (no 15), , LVIV-444 p. (ISBN 2-84559-023-7, présentation en ligne), [présentation en ligne].
  • Gilles Feyel (dir.), Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution, 1789-1799, t. II : La presse départementale, Ferney-Voltaire, Centre international d’étude du XVIIIe siècle, coll. « Publications du Centre international d'étude du XVIIIe siècle » (no 26), , XI-388 p. (ISBN 978-2-84559-071-7, présentation en ligne).
  • Gilles Feyel (dir.), Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution, 1789-1799, t. III : La presse départementale [Bretagne, Bourgogne, Franche-Comté et Midi-Pyrénées], Ferney-Voltaire, Centre international d’étude du XVIIIe siècle, coll. « Publications du Centre international d'étude du XVIIIe siècle » (no 27), , XI-475 p. (ISBN 978-2-84559-072-4).
  • Gilles Feyel (dir.), Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution, 1789-1799, t. IV : La presse départementale [Aquitaine et Corse], Ferney-Voltaire, Centre international d’étude du XVIIIe siècle, coll. « Publications du Centre international d'étude du XVIIIe siècle » (no 29), , XI-507 p. (ISBN 978-2-84559-107-3).
  • Gilles Feyel (dir.), Dictionnaire de la presse française pendant la Révolution, 1789-1799, t. V : La presse départementale [Centre-Val de Loire, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur], Ferney-Voltaire, Centre international d’étude du XVIIIe siècle, coll. « Publications du Centre international d'étude du XVIIIe siècle » (no 31), , XI-623 p. (ISBN 978-2-84559-108-0).
  • André Martin et Gérard Walter, Catalogue de l'histoire de la Révolution française : écrits de la période révolutionnaire / Bibliothèque nationale, département des imprimés, vol. 1-6, Paris, Éditions des bibliothèques nationales, 1936-1955.
  • Claude Bellanger (dir.), Jacques Godechot (dir.), Pierre Guiral (dir.) et Fernand Terrou (dir.) (préf. Pierre Renouvin), Histoire générale de la presse française, vol. 1 : Des origines à 1814, Paris, Presses universitaires de France, , XV-633 p. (présentation en ligne), [présentation en ligne].
  • (en) Hugh Gough, The Newspaper Press in the French Revolution, Chicago / Londres, The Dorsey Press / Routlege, , 264 p. (ISBN 0-256-07058-X et 0-415-00369-5, présentation en ligne).
  • (en) Jeremy D. Popkin, Revolutionary News : The Press in France, 1789-1799, Durham (Caroline du Nord) / Londres, Duke University Press, coll. « Bicentennial Reflections on the French Revolution », , XX-217 p. (ISBN 0-8223-0984-X).
  • Pierre Rétat, Les Journaux de 1789, bibliographie critique, Paris, Centre national de la recherche scientifique, , 428 p. (ISBN 2-222-04245-3).
  • Claude Labrosse et Pierre Rétat, Naissance du journal révolutionnaire, 1789, Lyon, Presses universitaires de Lyon, , 320 p. (ISBN 2-7297-0347-0, présentation en ligne).

Liens internesModifier