Ouvrir le menu principal

Journal intime (film, 1962)

film sorti en 1962
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Journal intime (homonymie).
Journal intime
Description de cette image, également commentée ci-après
Jacques Perrin et Marcello Mastroianni dans une scène du film

Titre original Cronaca familiare
Réalisation Valerio Zurlini
Scénario Valerio Zurlini, Mario Missiroli et Vasco Pratolini d'après son roman Cronaca familiare
Acteurs principaux
Sociétés de production Titanus
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame
Durée 114 min
Sortie 1962

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Journal intime (titre original : Cronaca familiare) est un film italien réalisé par Valerio Zurlini et sorti en 1962.

Sommaire

SynopsisModifier

En Italie, Enrico, un journaliste, après avoir appris le décès de son frère, se souvient de leur enfance… Après le décès de leurs parents, les deux garçons se retrouvent séparés : Lorenzo, le cadet, adopté par un majordome aisé, aura une enfance heureuse tandis qu’Enrico, livré à lui-même, passera une adolescence misérable. Plus tard, on découvre que Lorenzo est atteint d’un mal incurable...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Autour du filmModifier

  • Commentant le film de Valerio Zurlini, dans son ouvrage consacré au cinéma italien d'après-guerre, Freddy Buache écrit : « Zurlini recrée plastiquement un bref roman autobiographique de Vasco Pratolini, l'auteur de la Chronique des pauvres amants qu'adapta Carlo Lizzani. De l'un à l'autre ouvrage, nous sentons bien un même climat, un même paysage du cœur contemplé au fond du miroir d'une époque politiquement définie avec une vive précision. » Il n'hésite pas, par ailleurs, à affirmer, en guise de conclusion : « le traitement photographique de la couleur est une réussite comparable à celle de Senso de Luchino Visconti ; elle n'y est pas seulement illustrative ; elle participe aussi au dévoilement de la psychologie. »
  • Le film a été tourné dans une Florence automnale. Valerio Zurlini, féru d'art pictural, a tenté, dans ce film, des équivalences avec les tableaux d'un Giorgio Morandi ou d'un Ottone Rosai.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jeanine Marroncle, « Venise 1962 », Téléciné, no 107, Paris, Fédération des Loisirs et Culture Cinématographique (FLECC), novembre 1962, (ISSN 0049-3287)

Lien externeModifier