Joseph Nicollet

astronome et cartographe, Vécu et travailla aux Etats-Unis de 1832 à 1843

Joseph Nicolas Nicollet (Cluses, - Washington, ), également connu sous le nom de Jean-Nicolas Nicollet, était un mathématicien et géographe français connu pour la cartographie du haut-bassin du fleuve Mississippi au cours des années 1830.

Joseph Nicollet
Joseph Nicollet 001.jpg
Portrait de J.N. Nicollet.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Prix Lalande ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Nicollet est né à Cluses, dans le duché de Savoie. Il était passionné par les mathématiques et l'astronomie. Il devint professeur de mathématiques à l'âge de 19 ans. À partir de 1817, il travailla à l'Observatoire de Paris avec le mathématicien et astronome Pierre-Simon de Laplace. Ensuite, il travailla comme professeur de mathématiques au Collège Louis-le-Grand durant les années 1820.

Il est élu le à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Effectif (titulaire)[1].

En 1832, à la suite de difficultés financières en France, Nicollet émigra aux États-Unis. Il débarqua à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane. Il remonta le fleuve Mississippi jusqu'à Saint-Louis.

Nicollet organisa trois expéditions vers le bassin supérieur du Mississippi, région couvrant aujourd'hui le Minnesota, certaines parties du Dakota du Nord et Sud.

En 1838, Nicollet fut recruté par l'armée des États-Unis comme ingénieur topographique. Il arpenta la région située entre les rivières Mississippi et Missouri. Lors de ses dernières expéditions, il eut l'assistance de l'explorateur américain d'origine franco-québécoise John Charles Frémont.

Par la suite, Nicollet s'installa à Washington. Il se consacra à regrouper toutes ses informations topographiques et cartographiques.

Prêt pour d'autres expéditions scientifiques, il mourut à Washington en 1843. L'année de sa mort fut publié le résultat de ses travaux intitulé Map of the Hydrographical Basin of the Upper Mississippi, une carte de cette vaste région beaucoup plus précise que celles établies par ses prédécesseurs.

En 1991, un monument a été érigé en son honneur, la Nicollet Tower, à Sisseton dans le Dakota du Sud.

Un cratère lunaire porte son nom. Dénommé ainsi, en 1876, par Edmund Neuville Nevill (dans son livre « The Moon »), c’est en 1935 qu’il sera officialisé par l’Union Astronomique Internationale.

BibliographieModifier

  • Melva Lind,
« L’Ame Indienne , Chippewa et Sioux du Haut Mississippi, d’après J-N NICOLLET »
  • J.N Nicollet
«On the plaine and prairies, the expeditions of 1835-1839 with journal letters and notes on the Dakota Indians » Coleman-Bray editor 
  • J.N Nicollet - United States War Dept
«Essay on Meteorological Observations»
  • J.N Nicollet
«Lettre a M. Outrequin,Banquier,Sur les assurances qui ont pour bases les probabilités de la durée de la vie humaine... » (Editeur Antoine-Augustin Benouard, 1818)
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.3, , CTHS, 1999, p. 234-235

Liens externesModifier

RéférencesModifier