Joseph Jaspar

ingénieur belge

Joseph Jaspar, né le à Liège où il meurt le (à 75 ans), est un électricien et un industriel liégeois fondateur des Ateliers Jaspar.

Joseph Jaspar
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Ingénieur, fabricant d'instrumentsVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Robert Jaspar (1926-1963), arrière-petit-neveu
Enfant
Titres honorifiques
Chevalier de l'Ordre de Léopold
Machine à courant continu Jaspar
Machine à courant continu Jaspar. En exposition à la Maison de la Métallurgie et de l'Industrie de Liège.

BiographieModifier

Jeunes annéesModifier

CarrièreModifier

Il apprend d'abord le métier de bijoutier à Paris puis, fabrique des hausses de fusil pour l'armée belge. En 1842 il fonde les Ateliers Jaspar.

En 1849[1], il améliore la lampe à arc en lui incorporant un système mécanique qui rapproche les pointes en charbon au fur et à mesure de leur usure pour, ainsi, conserver une lumière intense. La lampe à arc « modèle Jaspar » éclairera l'opéra Garnier dès son inauguration en 1875.

En 1878, il rencontre Zénobe Gramme à l'exposition universelle de Paris et obtient un des premiers contrat de licence pour la fabrication de la dynamo Gramme.

Conjointement, il construit des machines-outils, des moteurs à gaz et, plus tard, des ascenseurs électriques qui feront sa renommée.

Autour de sa maison de la rue Jonfosse à Liège, ses ateliers envahissent peu à peu le quartier jusqu'à atteindre le boulevard de la Sauvenière. En 1883, il met au point un système d'élévateur mû par l'électricité, appelé le « truc », afin de résoudre des problèmes de transport et manutention sur les surfaces en pente du quartier Jonfosse.

Il s'intéresse aussi à la nouvelle invention qu'est l'escalier mécanique. Mort trop tôt pour en construire lui-même, ses fils ajouteront cette spécialisation à leur production.

HonneursModifier

Médaillé d'or à l'Exposition de l'Électricité de Paris en 1881.

Il est fait Chevalier de l'ordre de Léopold.

Vie privéeModifier

Il a eu huit enfants[2] dont l'architecte Paul Jaspar. Il est inhumé au cimetière de Robermont (parc 112A).

Continuité de l'entrepriseModifier

En 1905, les Ateliers Jaspar installent l'éclairage complet de l'exposition universelle de Liège.

À la mort de Joseph Jaspar, son fils Paul prend, un moment, sa succession à la tête de l'entreprise. Ensuite, en 1907, son frère Albert en fait la société anonyme Jaspar s.a.. La société est cédée à Westinghouse en 1961 qui, elle-même, cède sa filiale belgo-française à Kone en 1975.

MémoireModifier

À Liège, il existe une rue Joseph Jaspar.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier