Joseph Carré

architecte français
Joseph Carré
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
Nom de naissance
Joseph Paul Adrien CarréVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Joseph Paul Adrien Carré, né le à Montmorillon (département de la Vienne) et mort le en Uruguay, est un architecte français réputé établi à Montevideo.

BiographieModifier

Fils d'un peintre en bâtiments, il est admis en 1888 à l'École nationale supérieure des beaux-arts, où il est l'élève de Jean-Louis Pascal, dans la tradition rationaliste de Julien Guadet et Henri Labrouste. Deux fois logiste[1], il y reçoit trois médailles de 1re classe et est lauréat du prix Chenavard en 1896. Il obtient le diplôme d'architecte en 1900[2].

Inspecteur des travaux à l'Exposition universelle de 1900, il y est honoré d'une médaille d'argent. En 1907, il réside 12 rue de Navarin à Paris où il est architecte en constructions particulières[2]. Il est fait officier de l'Instruction publique en 1910[3].

C'est vers cette époque qu'il quitte la France pour l'Uruguay. Recruté comme titulaire de la chaire de professeur à la faculté d'architecture de l'Université de Montevideo, il y est chargé de réformer et moderniser l'enseignement de l'architecture. Devenu un architecte réputé dans ce nouveau pays d'adoption, il est « chargé d'importants travaux en Uruguay » (Ministère de la Défense Nationale, immeuble du Jockey Club de Montevideo). Il est également l'architecte de la légation de France à Montevideo[3].

Nommé chevalier en 1931, Joseph Carré est décoré de la Légion d'honneur des mains du ministre François Gentil le , en reconnaissance de son action « à l'Université de Montevideo, où il a su créer un véritable foyer d'influence française, servant ainsi de façon remarquable l'expansion artistique de notre pays »[3].

NotesModifier

  1. Élève des Beaux-arts admis en loge pour prendre part à un concours.
  2. a et b Sur l'ensemble de son parcours de formation, ses prix d'architecture et sa situation en 1907 : cf E. Delaire : Les architectes élèves de l'école des Beaux-Arts, 1793-1907, 2e édition, Paris, 1907, p.205 (répertoire biographique).
  3. a b et c « Notice 19800035/1476/71236 ». Feuillet de renseignements du dossier numérisé de Légion d'honneur de Joseph Carré en date du 31 juillet 1931.

SourcesModifier

  • E. Delaire : Les architectes élèves de l'école des Beaux-Arts, 1793-1907, 2e édition, Paris, 1907, p. 205 (répertoire biographique).

BibliographieModifier

  • (es) Aurelio Lucchini, Ideas y formas en la arquitectura nacional. Colección Nuestra Tierra, Vol. 6, Montevideo, 1969.
  • (es) Aurelio Lucchini, El Concepto de Arquitectura y su traducción a formas en el territorio que hoy pertenece a Uruguay. Universidad de la República, Montevideo, 1986.

RéférencesModifier

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Joseph Carré » (voir la liste des auteurs).