Joseph-Wenceslas (prince de Liechtenstein)

Joseph Wenzel de Liechtenstein, né le et mort le , fut deux fois prince souverain de Liechtenstein : la première de 1712 à 1718, et la seconde de 1748 à sa mort en 1772.

Joseph Wenzel de Liechtenstein
Image dans Infobox.
Portrait du prince Joseph-Wenceslas de Liechtenstein.
Fonction
Ambassadeur d'Autriche en France
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Liechtenstein family vault (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Joseph Wenzel von und zu LiechtensteinVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Diplomate, chef militaire, Fürst, officierVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Christiane von Löwenstein-Wertheim-Rochefort (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Autres informations
Propriétaire de
Arme
Grades militaires
Général
Field marshal (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Staatswappen-Liechtensteins.svg
blason

BiographieModifier

Né à Prague, il est le fils de Philippe-Érasme de Liechtenstein et de Christiane de Lœwenstein-Wertheim-Rochefort ( - ). En 1718, il épouse sa cousine Anne-Marie de Liechtenstein (1699-1753), fille d'Antoine-Florian de Liechtenstein. Ils ont cinq enfants dont aucun n'a survécu.

Joseph est d'abord un chef de guerre habile et victorieux. De 1716 à 1718 il sert comme lieutenant-colonel dans l'armée du Prince Eugène contre l'empire ottoman (guerre vénéto-austro-ottomane) ; dans la guerre de Succession de Pologne il devient en 1734 lieutenant-generalfeldmarschall.

De 1735 à 1736, il est envoyé impérial de Charles VI à Berlin et il est ambassadeur à Paris entre 1738 et 1741. Amateur d'art, il y acquiert dix œuvres de Chardin, dont trois pastels.

En 1745, il est nommé généralissime en Italie et gagne l'année suivante l'importante bataille de Plaisance dans le cadre de la guerre de Succession d'Autriche. En 1753, il est nommé général commandant-en-chef en Hongrie. Une des plus grandes réussites de sa carrière est la réorganisation de l'artillerie de la monarchie de Habsbourg, financée en partie sur sa propre fortune.

En 1760, il escorte Isabelle de Bourbon-Parme, la future femme de l'empereur Joseph II, depuis Parme à Vienne.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Charles Volkmann, Généalogies des rois et des princes, éd. Jean-Paul Gisserot, 1998.
  • Jiří Louda et Michael Maclagan, Les dynasties d'Europe, Bordas 1995, (ISBN 2-04-027115-5).
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, éditions Brill Leyde 1889, réédition, 1966, Volume II, chapitre VI « Généalogie de la maison de Liechtenstein » tableau généalogique no 18.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier