Ouvrir le menu principal

Joseph-Jean-Baptiste Hallé

prêtre catholique canadien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hallé.

Joseph-Jean-Baptiste Hallé
Image illustrative de l’article Joseph-Jean-Baptiste Hallé
Biographie
Naissance
Sarosto
Décès
Hearst
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Joseph-Jean-Baptiste Hallé (1874-1939) était le premier évêque de Pétrée, Diocèse de Hearst, vicaire apostolique de l'Ontario Nord de 1918 à 1939.

BiographieModifier

Né dans l'ancien village de Sarosto (aujourd'hui Lévis) le 10 décembre 1874, il est le fils de Odule Hallé et de Rose de Lima Carrier, fille d'Eugène Carrier.

Après ses études classiques au collège de Lévis de 1887 à 1894, il séjourna une année au Grand Séminaire de Québec et deux ans comme professeur à son Alma Mater. Le 19 septembre 1897, il est ordonné prêtre. Dès lors, son Ordinaire le dirigea sur les universités romaines, le Collège canadien et l'Université de la Propagande où il passa trois années.

Revenu au pays en 1900, il retourne à sa maison de toujours, celle qui l'a éduqué et où il enseignera à son tour : le Collège de Lévis. Nommé professeur de philosophie, il remplira cette fonction quatre années durant, jusqu'en 1904 où il sera nommé directeur des élèves, et ce sera pour huit ans.

De 1912 à 1915, il est professeur de théologie. Entretemps, en 1914, il sert de secrétaire particulier au cardinal Bégin, lors de son voyage à Rome pour assister au Consistoire. Fait chanoine de l'archevêché en 1915, il y demeure jusqu'en 1919, année de sa nomination (le 19 mai) comme préfet apostolique du Nord-Ontario. Nommé vicaire apostolique le 4 décembre 1920, il est élu évêque de Pétrée le 18 suivant et consacré le 14 avril 1921.

Depuis ses débuts dans la vie active, Mgr Hallé s'était toujours mêlé d'œuvres sociales. Avec Mgr Roy, l'abbé Stanislas Lortie et l'honorable juge Adjutor Rivard, il avait contribué à la fondation vers 1904 de « l'Action sociale catholique », et de son grand journal quotidien l'Action catholique.

Avec le commandeur Alphonse Desjardins, il travailla dans ses loisirs aux règlements de fondation des Caisses populaires. Dans le champ de l'action sociale proprement dite, il se consacra spécialement à tout ce qui a trait à la question ouvrière et à la campagne de tempérance. Comme œuvre apostolique, il se livra, en compagnie du père Lelièvre et de l'abbé Alfred Langlois, évêque de Valleyfield de 1926 à 1966, à l'extension du règne du Sacré-Cœur.

Il est décédé le 7 octobre 1939 à l'âge de 64 ans et a été inhumé dans la cathédrale de Hearst le 13 octobre.