Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Séminaire de Québec.
Grand Séminaire de Québec
Québec-Grand-Séminaire-1.JPG
L'édifice Camille-Roy du Séminaire de Québec
Présentation
Type
Séminaire
Localisation
Pays
Commune
L'édifice Camille-Roy du Séminaire de Québec vu de la Place de Paris dans le Vieux-Québec en Basse-Ville

Le Grand Séminaire de Québec est une communauté de formation pour les futurs prêtres catholiques appartenant à l'archidiocèse de Québec. Il a été fondé par Monseigneur François de Montmorency-Laval le à Québec dans le quartier Latin au cœur du Vieux-Québec.

HistoriqueModifier

Le Grand Séminaire de Québec a été fondé en même temps que la communauté des prêtres du Séminaire de Québec car, dans l'Acte de fondation du Séminaire de Québec, François de Montmorency-Laval réunit ses prêtres en société d'abord pour veiller à la formation des futurs prêtres[1].

Aujourd'hui, plusieurs diocèses francophones du Canada envoient leurs séminaristes en formation au Grand Séminaire de Québec. Les cours de théologie sont dispensés par l'Université Laval. La formation spirituelle, liturgique et humaine est donnée par une équipe de prêtres et de laïques[2]. Pour une histoire détaillée, voir les pages créées pour le 325e anniversaire du Grand Séminaire de Québec en 1988[3].

Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, a procédé le 23 septembre 2018 à la bénédiction de la nouvelle demeure du Grand Séminaire où se poursuivra la formation des futurs prêtres. Cette maison, connue auparavant sous le nom de Résidence Notre-Dame-de-Recouvrance, située au 233, avenue Giguère à Vanier, abritait jusqu’à récemment une quinzaine de religieuses de la communauté des Sœurs du Bon-Pasteur de Québec qui ont quitté les lieux en juin dernier.

Étapes de formationModifier

La première étape est une année de préparation permettant au séminariste d'acquérir la formation de base nécessaire afin de faire suite au projet de devenir prêtre. Elle se termine avec le rite d'admission, qui confirme l'entrée officielle du séminariste à la formation au sacerdoce.

La deuxième étape a une durée approximative de trois ans, où le séminariste complète ses études au baccalauréat en théologie. Il devra de plus acquérir de l'expérience pastorale en participant à des activités extérieure du séminaire. Les ministères du lectorat et de l'acolytat peuvent être demandé par le candidat pendant la deuxième étape.

La troisième étape se vit en paroisse pendant deux ans. Le séminariste doit travailler en collaboration avec une équipe de prêtres, diacres et laïques engagés dans l'animation pastorale d'une paroisse. Le séminariste est évalué par le Grand Séminaire.

La quatrième étape se veut un retour sur l'expérience du stage en paroisse, et la continuité des études en théologie mais cette fois au second cycle. Normalement, cette étape a une durée d'une ou deux années. Le séminariste sera ordonné diacre pendant ou à la fin de cette étape.

Au minimum six mois doivent s'écouler entre l'ordination au diaconat et l'ordination au presbytérat. Cette dernière ordination marque la fin du cheminement en tant que séminariste[4].

Voir aussiModifier

Lien externe site officielModifier

RéférencesModifier