Joseph-Antoine Bell

footballeur camerounais

Joseph-Antoine Bell
Image illustrative de l’article Joseph-Antoine Bell
Joseph-Antoine Bell en 2010
Biographie
Nationalité Camerounais
Nat. sportive Camerounais
Naissance (68 ans)
Mouandé (Cameroun)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 1975-1994
Poste Gardien de but
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1975-1980 Union Douala00? 0(?)
1980-1981 Africa Sports00? 0(?)
1981-1983 Al Moqaouloun al-Arab00? 0(?)
1985-1988 Olympique de Marseille144 0(0)
1988-1989 Sporting Toulon Var036 0(0)
1989-1991 FC Girondins de Bordeaux086 0(0)
1991-1994 AS Saint-Étienne118 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1976-1994 Cameroun0700(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Joseph-Antoine Bell est un footballeur professionnel camerounais, né le à Mouandé (Cameroun, Région du Littoral) et qui évoluait au poste de gardien de but.

BiographieModifier

Il reste très longtemps en Afrique avant d'arriver en Europe. Il débarque en effet à l'OM à l'âge avancé de 31 ans. Il reste 3 ans à Marseille avant de filer à Toulon pour une seule année. Par la suite, il va jouer à Bordeaux.

Il arriva à Bordeaux à 35 ans avec une mission : remplacer Dominique Dropsy, ce qui est chose faite avec la 2e place des Girondins en 1989-1990. Mais l'année suivante est difficile pour son club qui se voit rétrogradé en D2.

En 1991, il quitte Bordeaux pour Saint-Étienne où il termine sa carrière à l'âge de 40 ans.

Il est invité en au Jubilé Roger-Milla sans son rival de toujours, Thomas N'Kono.

Joseph-Antoine Bell ne fait pas partie de l'équipe camerounaise lors du Mondial 1990 en Italie pour des raisons disciplinaires, où les Lions indomptables atteignirent les quarts de finale.

Gardien « félin » réputé pour son caractère bien trempé, il est élu meilleur gardien africain de tous les temps.

Actuellement Joseph-Antoine Bell est consultant pour Africa 24 et RFI.

PalmarèsModifier

En clubModifier

En Équipe du CamerounModifier

DiversModifier

Joseph Antoine Bell est victime d'actes racistes à son retour au Stade Vélodrome de Marseille lors de la saison 1989/1990 avec le maillot de Bordeaux.[1] Pendant toute la rencontre, des bananes sont lancées en sa direction depuis les tribunes par certains supporters marseillais. Ce scandale révèle au grand jour la montée du racisme dans les stades français à la fin des années 80 et incite par la suite les responsables des clubs français à se pencher sérieusement sur ce problème pour y remédier.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « 8 octobre 1954 : Naissance de Joseph-Antoine Bell », sur poteaux-carres.com, (consulté le )