José Mercé

chanteur de flamenco
José Mercé
José Mercé cantando.jpg
José Mercé au Palais de la musique catalane, le 26 avril 2008
Biographie
Naissance
Nom de naissance
José Soto SotoVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
José MercéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Cantaor, artiste d'enregistrementVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
El Sordera (d) (oncle)
Vicente Soto Sordera (en) (cousin germain)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Real Academia San Dionisio de Ciencias, Artes y Letras de Jerez de la Frontera (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Labels
Site web
Distinction
Médaille d'Andalousie (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

José Mercé, de son vrai nom José Soto Soto, est un chanteur gitan de flamenco, né le à Jerez de la Frontera.

BiographieModifier

Enfant, il était chanteur de l'École de la Basilique de la Merced, de sorte qu'il a choisi le nom de scène Mercé. Ayant douze ans, il est allé à divers festivals dans son pays natal.

Plus tard, il a changé sa résidence à Madrid, la capitale espagnole, où il a enregistré son premier disque. En 2010, il a reçu la Medalla de Andalucía pour ses mérites en tant que chanteur de flamenco[1].

Il est l'un des chanteurs les plus populaires de la scène flamenco actuelle et a travaillé avec Vicente Amigo et Moraito Chico.

DiscographieModifier

  • "Cultura JoNda 14. Bandera de Andalucía" (1968)
  • "Verde Junco" (1985)
  • "Caminos reales del cante" (1987)
  • "Hondas raíces" (1991)
  • "Desnudando el alma" (1994)
  • "Del amanecer" (1998)
  • "Del amanecer + Villancicos" (1999)
  • "Fesse de cruzan"(2001)
  • "Quebrando al aire (1977 - 1994)" (2002)
  • "Pa' saber de tu querer" (2002)
  • "Lío" (2002)
  • "Cuerpo y alma" (2 CD) (2002)
  • "Verde junco - Hondas raíces" (Reedición) (2004)
  • "Confí de Fuá" (2004)
  • "Lo que no se da" (2006)
  • "Grandes Éxitos" (2007)
  • "Ruido" (2009)
  • "Mi única llave" (2012)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier