Johnny Mercer (homme politique)

homme politique britannique

Johnny Mercer
Illustration.
Johnny Mercer en 2017.
Fonctions
Sous-secrétaire d'État parlementaire à la Défense et aux Anciens Combattants

(1 an, 8 mois et 23 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson I et II
Prédécesseur Tobias Ellwood
Successeur Leo Docherty
Député britannique
En fonction depuis le
(6 ans, 7 mois et 24 jours)
Élection 7 mai 2015
Réélection 8 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription Plymouth Moor View
Législature 56e, 57e et 58e
Prédécesseur Alison Seabeck
Biographie
Nom de naissance John Luther Mercer
Date de naissance (40 ans)
Lieu de naissance Dartford (Angleterre, Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Diplômé de Académie royale militaire de Sandhurst

John Luther Mercer (né le ) est un homme politique britannique qui est député conservateur de Plymouth Moor View depuis 2015. Il est un ancien officier de l'armée britannique et un auteur. En 2019, il a été nommé ministre au ministère de la Défense dans le gouvernement dirigé par Boris Johnson. Il quitte son poste en avril 2021.

Jeunesse et carrièreModifier

John Mercer est né à Dartford le . Fils d'un banquier et d'une infirmière, il a grandi dans une famille baptiste avec sept frères et sœurs [1]. Entre 1995 et 2000, il a fait ses études au Eastbourne College, une école indépendante mixte à Eastbourne dans le Sussex de l'Est [2]. Après avoir terminé ses études, il a travaillé comme stagiaire dans la ville de Londres au lieu d'aller à l'université, à la suite d'une offre d'un parent d'un ami [3].

Carrière militaireModifier

Il est entré dans l'armée comme sous-lieutenant dans l'Artillerie royale après avoir obtenu son diplôme de l'Académie royale militaire de Sandhurst en et a été promu lieutenant en . Il passe le cours All Arms Commando et servit principalement avec le 29th Commando Regiment Royal Artillery et le 3rd Regiment Royal Horse Artillery. Il a fait trois voyages en Afghanistan: [4] comme officier de liaison et de formation avec les forces afghanes; attaché à une unité des forces spéciales; et en tant que coordonnateur des frappes d'artillerie et aériennes à l'appui des opérations au sol. Il a pris sa retraite du service militaire en avec le grade de capitaine.

Deux ans après être devenu député, en , Mercer a publié We Were Warriors: One Soldier's Story of Brutal Combat, sur son éducation et son service militaire, en particulier son séjour en Afghanistan.

Carrière politiqueModifier

Mercer a déclaré publiquement qu'il n'avait pas été politiquement actif dans sa jeunesse et la première fois qu'il a voté était pour lui-même lors de sa première candidature [5]. Il a dit qu'il est entré en politique en vue d'améliorer le sort des anciens combattants et a estimé qu'il était conservateur parce qu'il considérait un "État providence massif qui sape l'ambition et la motivation d'une jeune génération" comme un problème. Après avoir contacté l'ancien député conservateur militaire Bob Stewart, il a été sélectionné comme candidat du Parti conservateur pour Plymouth Moor View deux mois après avoir quitté l'armée en [6].

Il a déclaré qu'il était en grande partie responsable de l'organisation de sa propre campagne "à bon marché". Pour lever des fonds, il a travaillé sur des chantiers de construction et est même apparu dans une annonce de gel douche Dove.

Il a été élu pour la première fois à la Chambre des communes comme député de Plymouth Moor View lors des Élections générales britanniques de 2015, battant le député travailliste sortant, Alison Seabeck. Il a prononcé son premier discours à la Chambre des communes le , décrivant ses «principales missions» au Parlement pour améliorer les soins de santé mentale et le soutien aux anciens combattants [7]. Il a critiqué l'équipe des allégations historiques en Irak.

Il était opposé au Brexit avant le Référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne, bien qu'il affirme que le résultat devrait être respecté. Il a été réélu avec une majorité accrue lors de l'élection générale de 2017, et il s'est concentré sur la situation des anciens combattants.

En , il a pris un deuxième emploi, travaillant vingt heures par mois en tant que consultant pour Crucial Academy, pour un salaire de 85000 £ (équivalent à 350 £ par heure). La candidate travailliste locale, Charlotte Holloway, l'a accusé d'avoir négligé ses fonctions dans sa circonscription pour gagner une somme d'argent "stupéfiante". Mercer a déclaré que l'accusation "sentait la jalousie politique".

Dans une interview accordée au magazine The House en , Mercer a suggéré que ses valeurs ne correspondaient plus à la direction actuelle du parti conservateur et a déclaré qu'il n'y aurait "absolument aucune chance" qu'il se présente comme candidat du parti à ce moment-là [8].

À la Chambre des communes, il siège au Comité de la défense, au Sous-comité de la défense et au Comité de la santé et des soins sociaux [9].

Le , Mercer a annoncé qu'il ne soutiendrait plus le programme législatif du gouvernement tant qu'il n'aurait pas mis fin au système de poursuite des allégations historiques contre les soldats britanniques, en particulier en ce qui concerne les actions pendant la présence de l'armée britannique en Irlande du Nord lors des troubles du dernier tiers du 20e siècle.

Il a été l'un des premiers partisans de Boris Johnson lors des élections à la direction du Parti conservateur en 2019. Il a dit qu'il pensait que "Boris est l'homme du moment" et qu'il était capable d'obtenir un meilleur accord sur le Brexit pour le Royaume-Uni [10]. Le , Il a été nommé ministre de la Défense et des Anciens combattants au sein du gouvernement de Johnson. Il est responsable du personnel des forces armées et du bien-être des vétérans. Mercer a également été chargé par le Premier ministre de se concentrer sur la fin de la poursuite légale des anciens militaires, en particulier ceux qui avaient servi pendant le Conflit nord-irlandais [11].

Mercer est réélu aux Élections générales britanniques de 2019, avec une majorité de 13000 voix [12]. Il démissionne de son poste de ministre des vétérans le 20 avril 2021en soutien à deux anciens soldats accusés du meurtre du volontaire républicain irlandais Joe McCann en 1972[13].

Vie privéeModifier

Il est marié à Felicity et ils ont deux enfants. La famille vit dans un petit village au bord de Bodmin Moor, en Cornouailles. Lors d'une excursion en bateau d'été en 2016, il a sauvé la vie de son collègue député conservateur Scott Mann, qui est tombé à l'eau après avoir eu "honte d'admettre" qu'il ne savait pas nager [14],[15].

RéférencesModifier

  1. Mercer. J. 2017. We Were Warriors: One Soldier’s Story of Brutal Combat. London: Sidgwick & Jackson.
  2. (en) « Mercer, Johnny, (born 17 Aug. 1981), MP (C) Plymouth Moor View, since 2015 | WHO'S WHO & WHO WAS WHO » (DOI 10.1093/ww/9780199540884.001.0001)
  3. « Life before being an MP » [archive du ], Johnny For Plymouth (consulté le )
  4. « Afghanistan veteran Johnny Mercer's Westminster mission », The Daily Telegraph,‎
  5. Bennett, « Johnny Mercer: We need to 'grow up' over Iraq, my 'gippingly' embarrassing Dove advert and why Tony Blair is my political hero », Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  6. Prince, « Afghanistan veteran Johnny Mercer's Westminster mission », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  7. « Cynical about politicians? This speech by Johnny Mercer MP should make you think again », The Daily Telegraph,‎
  8. Whale, « Johnny Mercer has said he would not vote Conservative if he was not already an MP for the party », PoliticsHome, (consulté le )
  9. « Johnny Mercer », Parliament UK (consulté le )
  10. Telford, « Johnny Mercer reveals why he backs Boris and wants Brexit », Plymouth Herald, (consulté le )
  11. Honeycombe-Foster, « Johnny Mercer gets defence minister job as Boris Johnson pledges dedicated veterans' office », Politics Home, (consulté le )
  12. O'Leary, « Tory Johnny Mercer wins Plymouth Moor View with huge majority », plymouthherald, (consulté le )
  13. « Deux vétérans de l’armée britannique jugés pour le meurtre d’un membre de l’Armée républicaine irlandaise en 1972 », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. Mann, « I Am An Adult, And I Am Unable To Swim », The Huffington Post, (consulté le )
  15. « Tory MP Johnny Mercer rescued colleague who was afraid to admit he couldn't swim from drowning », The Daily Telegraph,‎

Liens externesModifier