John Cope (6e baronnet)

homme politique anglais

Sir John Cope, 6e baronnet
Fonctions
Membre du Parlement d'Angleterre
Membre du 7e Parlement de Grande-Bretagne (d)
7e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 6e Parlement de Grande-Bretagne (d)
6e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 5e Parlement de Grande-Bretagne (d)
5e Parlement de Grande-Bretagne (en)
Membre du 8e Parlement de Grande-Bretagne (d)
8e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Membre du 2e Parlement de Grande-Bretagne (d)
2e Parlement de Grande-Bretagne (en)
Membre du 3e Parlement de Grande-Bretagne (d)
3e Parlement de Grande-Bretagne (en)
Membre du Parlement anglais de 1705-1707
Membre du 4e Parlement de Grande-Bretagne (d)
4e Parlement de Grande-Bretagne (en)
Titre de noblesse
Baronnet
Biographie
Naissance
Décès
Domiciles
Hanwell (en), BramshillVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Sir John Cope, 5th Bt. (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Alice Monoux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Titre honorifique
Sir

Sir John Cope, 6e baronnet (1673-1749), de Bramshill, Hampshire, est un banquier britannique et homme politique whig qui siège à la Chambre des communes anglaise et britannique pendant 36 ans de 1705 à 1741. Il est administrateur de la Banque d'Angleterre de 1706 à 1721.

JeunesseModifier

 
Bramshill House, façade sud.

Il est le fils aîné de Sir John Cope, 5e baronnet de Hanwell, Oxfordshire et de sa femme Anne Booth, fille de Philip Booth, et est baptisé le [1]. Il s'inscrit à l'Oriel College d'Oxford le , à l'âge de 16 ans [2]. Il est fait chevalier le et épouse également en 1696 Alice Monoux, fille de Sir Humphrey Monoux, 2e baronnet de Wootton, Bedfordshire. En 1700, il acquiert le manoir de Bramshill pour 21 500 £, aidé par un prêt de son père [3].

CarrièreModifier

Il se présente à Andover lors de la deuxième élection générale de 1701 et aux Élections générales anglaises de 1702, mais est battu à deux reprises. Après avoir envisagé d'être candidat à Stockbridge, il est finalement élu en tant que député de Plympton Erle sous le patronage de Sir George Treby, lors des Élections générales anglaises de 1705. Il siège avec les whigs et vote pour le candidat à la présidence de la Cour le . En 1706, il devient directeur de la Banque d'Angleterre et le reste, à intervalles statutaires, jusqu'en 1721. Il est également commissaire de l'équivalent en tant que représentant de la Banque en 1707 et continue de s'intéresser aux questions de l'Union et de l'Écosse. Aux Élections générales britanniques de 1708, il se présente à Tavistock, où il est réélu sans opposition en tant que député avec le soutien du duc de Bedford. Il est scrutateur pour les Whigs et soutient la naturalisation des Palatins en 1709. Il est réélu commissaire de l'équivalent en 1709, restant jusqu'en 1715. En 1710, il vote pour la destitution du Dr Sacheverell. Lors des Élections générales britanniques de 1710, il est réélu après une dure lutte et évite d'être contesté par pétition contrairement à son collègue. Il vote contre le projet de loi sur le commerce français le . Il est réélu sans opposition aux élections générales britanniques de 1713 et vote contre l'expulsion de Richard Steele le [3].

Il est réélu en tant que député whig de Tavistock lors d'un scrutin aux élections générales britanniques de 1715 et sans opposition en 1722. Il succède à son père comme baronnet le [1]. Aux Élections générales britanniques de 1727 il se présente à Tavistock et dans le Hampshire, et étant réélu dans les deux circonscriptions, décide de siéger comme député du Hampshire. Aux Élections générales britanniques de 1734, il est réélu député de Lymington et prend sa retraite à la fin de cette législature [4].

Il est décédé le . Il a deux fils et une fille [5]. Son fils Monoux Cope (7e baronnet) lui succède.

RéférencesModifier

  1. a et b George Edward Cokayne Complete Baronetage 1900
  2. « 'Colericke-Coverley', in Alumni Oxonienses 1500-1714, ed. Joseph Foster (Oxford, 1891), pp. 304-337 », British History Online (consulté le )
  3. a et b « COPE, Sir John (1673-1749), of Bramshill, Hants. », History of Parliament Online (1690–1715) (consulté le )
  4. « COPE, Sir John (1673-1749), of Bramshill, Hants. », History of Parliament Online (1715–1754) (consulté le )
  5. Burke, J., A General and Heraldic Dictionary of the Peerage and Baronetage of the British Empire, vol. 1, H. Colburn and R. Bentley, (lire en ligne), p. 285