Jim Petersen

joueur de basket-ball américain

Jim Petersen
Image illustrative de l’article Jim Petersen
Jim Petersen en 1988
Fiche d’identité
Nom complet James Richard Petersen
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (59 ans)
Minneapolis, Minnesota
Taille 2,08 m (6 10)
Poids 107 kg (235 lb)
Situation en club
Poste Ailier fort, Pivot
Carrière universitaire ou amateur
1980-1984 Golden Gophers du Minnesota
Draft de la NBA
Année 1984
Position 51e
Franchise Rockets de Houston
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Rockets de Houston
Kings de Sacramento
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
Warriors de Golden State
03,2
06,2
11,3
08,9
10,2
04,0
04,5
01,6
Carrière d’entraîneur
2009- Lynx du Minnesota (ass.)

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

James « Jim » Richard Petersen, né le à Minneapolis, est un joueur puis entraîneur américain de basket-ball.

BiographieModifier

Le 51e choix de la Draft 1984 de la NBA fait une carrière de joueur correcte avec huit saisons NBA (491 rencontres dont 208 dans le cinq de départ, pour des moyennes de 6,9 points et 4,8 rebonds[1] s), étant même le remplaçant d'Akeem Olajuwon et de Ralph Sampson lors des finales NBA 1986. Il joue aux Rockets de 1984 à 1988, puis s'engage pour les Kings de Sacramento (1988–1989) et les Warriors de Golden State (1989–1992).

Il se reconvertit comme commentateur radio et télévision, puis dans le coaching. Depuis 2009[1], il est assistant-entraîneur, chargé notamment de l'analyse vidéo, pour l'équipe féminine du Lynx du Minnesota[2] qui remporte les titres WNBA 2011 et 2013[3].

Il raconte ainsi sa première rencontre avec un autre sélectionné de la draft 1984, John Stockton. Invités à un camp dans le Montana, les deux joueurs se retrouvent pour un-contre-un et Stockton ne cesse d’intercepter la balle dans ses mains, avant qu'il ne soit invité par Bobby Knight à la préparation de l’équipe olympique : « Je n’en croyais pas mes yeux, je me demandais qui était ce mec ! Je n’avais aucune idée de qui il s’agissait, mais bien sûr, je l’ai découvert après ça (...) On a toujours eu un lien très solide par la suite grâce à cette expérience vécue dans le Montana, avant la draft[4].. »

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Lynx Hire Jim Petersen as Assistant Coach », WNBA (consulté le 27 juillet 2015)
  2. (en) Kent Youngblood, « With Lynx and Wolves, Jim Petersen sees basketball inside and out », startribune.com, (consulté le 27 juillet 2015)
  3. (en) « Lynx win their second WNBA title in three years », usatoday.com, (consulté le 17 août 2014)
  4. Jeremy Le Bescont, « Draft 1984 : entre joueurs de légende et petites anecdotes », basketusa.com, (consulté le 25 mai 2015)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :