Jean Vaisseau

Missionnaire jésuite du début du XVIIe siècle
Juan Vaseo
Fonction
Maître de chapelle de cour (d)
Albert d'Autriche (1559-1621) (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Jean Vaisseau
Formation
Musique, philosophie et théologie
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Jean Vaisseau (connu sous son nom portugais de Juan Vaseo), né en 1583 à Tournai (Belgique) et décédé le à Loreto (Parana, Brésil), était un prêtre jésuite belge, musicien et missionnaire dans les réductions du Paraguay.

BiographieModifier

Vaisseau fait ses humanités au collège de Tournai, puis de la philosophie et de la théologie à Louvain. Enthousiasmé par les récits de Nicolas Trigault, revenu de Chine pour recruter des missionnaires, il pense aller au Portugal et y entrer dans la Compagnie de Jésus pour être ensuite envoyé en Chine. Mais ce projet échoue. Il entre alors au noviciat de Tournai (), que, pour des raisons familiales, il quitte trois mois plus tard.

Revenu à Louvain il y termine ses études de théologie et est ordonné prêtre à Paris en 1607. En il est à Bruxelles comme maître de chœur à la chapelle de l’archiduc Albert d'Autriche. Apprenant que seul le devoir filial de subvenir aux besoins de ses parents empêche le jeune Vaisseau de satisfaire sa vocation missionnaire, l’archiduc offre l’aide financière nécessaire.

Libéré de ce poids, Jean entre une seconde fois au noviciat de Tournai (). Il est destiné à la province du Paraguay ; il arrive à Buenos Aires le . Il est immédiatement envoyé dans la Réduction récemment fondée (en 1610) de Notre-Dame de Lorette (Loreto, Guayrà). Il en est le supérieur de 1620 à 1623.

Il introduit auprès des Guaranis la musique et les chants de chœur. Ses talents de musicien et compositeur sont appréciés. Chant et musique deviennent un outil important du travail d’évangélisation, particulièrement auprès des Guaranis, très portés sur la musique. Le succès remporté fait que la musique devient partie intégrale de l’enseignement dans les Réductions.

Vaisseau est reconnu comme un des musiciens les plus importants de l’Amérique coloniale du XVIIe siècle. Il meurt le à Loreto (Parana, Brésil).

BibliographieModifier

  • P. Delattre et Ed. Lamalle: Jésuites wallons, flamands, français, missionnaires au Paraguay, in AHSI, vol.17, 1947, pp.114-117.