Jean Picq

fonctionnaire français

Jean Picq, né le à Neuilly-sur-Seine, est un fonctionnaire français, ancien président de la troisième chambre de la Cour des Comptes et professeur associé à l'Institut d'études politiques de Paris (SciencesPo).

BiographieModifier

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (SP 1969) et ancien élève de l'École nationale d'administration (promotion François Rabelais), il entre en 1974 à la Cour des comptes. De 1975 à 1981, il est chargé de mission, puis conseiller technique au cabinet du Ministre de la Défense. Après la victoire de François Mitterrand en 1981, il réintègre la Cour jusqu'en 1986, avant de rejoindre le cabinet de Jacques Chirac en tant que conseiller technique auprès du Premier Ministre. Ayant intégré la Cour des comptes après les élections présidentielles de 1988, il est ensuite Secrétaire général de la défense nationale (1995-1996), avant de terminer sa carrière à la Cour comme président de chambre (2004-2011).

Parallèlement à sa carrière de haut-fonctionnaire, il a longtemps enseigné à SciencesPo, où il a donné pendant vingt le cours magistral de deuxième année « Histoire et droit des États ».

Il a par ailleurs obtenu une licence canonique de théologie et une maîtrise de philosophie au Centre Sèvres[réf. nécessaire].

Distinctions honorifiquesModifier

PublicationsModifier

  • Les Ailes de l'Europe. L'aventure de l'Airbus, Fayard, Paris, 1990
  • Il faut aimer l'État. Essai sur l'État en France, Flammarion, Paris, 1995
  • Vaclav Havel ou la force des sans pouvoirs, Michalon, Paris, 2000
  • Histoire et droit des États. La souveraineté dans le temps et l'espace européens, Presses de Sciences Po, Paris, 2005
  • Une histoire de l'Etat en Europe : Pouvoir, justice et droit du Moyen âge à nos jours, Coll. Manuels, Les Presses de Sciences Po, 1er édition, 2009, 3ème édition 2015.

RéférencesModifier

  1. JO Légion d'honneur
  2. [1] Décret du 16 mai 2008 paru au Journal officiel de la République française du 17 mai 2008.

Liens externesModifier