Ouvrir le menu principal

Jean Germain (évêque)

évêque de Châlons et d'Auxerre
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Germain.

Jean Germain
Biographie
Naissance Dixmont[1]
Décès
château de Villechaul
Évêque de l’Église catholique
Dernier titre ou fonction Évêque d'Auxerre
78e évêque d'Auxerre
évêque de Chalon-sur-Saône
Autres fonctions
Fonction religieuse
doyen d'Auxerre

Jean Germain, né à Dixmont et mort le 7 septembre 1362 (ou 1361) au château de Villechaul, est un prélat français du XIVe siècle, évêque de Chalon-sur-Saône, puis évêque d'Auxerre.

BiographieModifier

Jean Germain est licencié en l'un et l'autre droit et conseiller du roi. Il est d'abord doyen de l'église d'Auxerre, ensuite évêque de Châlons, puis de là transféré sur le siège épiscopal d'Auxerre en 1361[1].

Son entrée à Auxerre est honorée de la présence du roi Jean le Bon, une première depuis 54 ans[1].

Il s'occupe de la gestion du patrimoine immobilier de l'évêché : entretien des vignes et autres biens, réparation et fortification des châteaux, remise en état des bâtiments, rétablissement des finances. Il rachète pour une grosse somme la tour de Toucy à ceux qui s'en sont emparés, et paie de même 80 écus d'or pour récupérer le château de Villechaul[2],[note 1].

Il se retire à Villechaul pour éviter la peste qui sévit sur Auxerre, mais cette précaution reste en vain : il meurt de la peste dans ce château en 1362[2].

BibliographieModifier

  • Abbé Jean Lebeuf, Mémoire concernant l’histoire ecclésiastique et civile d’Auxerre, vol. 1, Auxerre, Perriquet, , 886 p. (lire en ligne). Vie de Jean Germain : pp. 467-470.  
  • Cornat (abbé), Notice sur les archevêques de Sens et les évêques d'Auxerre, Sens, Ch. Duchemin, , 115 p. (lire en ligne).

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Villechaul, de nos jours Villechaud, est à 2 km au sud de Cosne le long de la Loire (voir Lebeuf 1743, p. 433, vol. 1). Construit par Guy de Mello (évêque d'Auxerre 1247-1269), les fortifications du château sont plus tard renforcées par Pierre Aymé, évêque d'Auxerre 1362-1373 (voir les articles « Guy de Mello » et « Pierre Aymé »).

RéférencesModifier

  1. a b et c Lebeuf 1743, p. 467, volume 1.
  2. a et b Lebeuf 1743, p. 469, volume 1.