Jean Azéma

Jean Azéma
Naissance (68 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
ex-directeur général de Groupama
Formation

Jean Azéma, né le , a été directeur général de Groupama jusqu'en 2011[1].

Biographie[2]Modifier

  • 1975 : Union départementale de la Mutualité agricole des Pyrénées-Orientales
  • 1978 à  : Centre national d'études supérieures de Sécurité sociales (CNESSS)
  • à  : Union départementale de la Mutualité agricole de l'Allier, dont il devient directeur financier le .
  •  : directeur financier de Groupama Vie
  • 1989 : directeur des investissements Groupama
  • 1990 : directeur de la gestion comptable et de la consolidation à la Caisse centrales des Assurances mutuelles agricoles (CCAMA)
  • 1993 : directeur des assurances de la CCAMA
  • 1996 : directeur général de Groupama Sud-Ouest
  • 1998 : directeur général de Groupama Sud
  • 2000 : directeur général de la Caisse centrale des assurances mutuelles agricoles (CCAMA) puis de la Société d'Assurance Groupama SA.
  • 2001 - 2011 : président de la Fédération française des Sociétés d'Assurance Mutuelles (FFSAM)
  • 2003 - 2011 : directeur général de la Fédération Nationale Groupama, de Groupama SA et de Groupama Holding.

GroupamaModifier

Groupama constitue l’essentiel de la carrière de Jean Azéma. Attaché aux valeurs mutualistes[3], son parcours chez Groupama est jalonné de fonctions opérationnelles variées notamment directeur des participations, puis directeur financier au sein de l’organe central du Groupe avant d’aller gérer les Caisses Régionales du Sud-Ouest à Toulouse puis du Sud à Montpellier.

Ce parcours lui permet d’accéder aux plus hautes fonctions du Groupe en .

Une grande partie de sa carrière à ce poste a consisté à accroître la puissance de Groupama et de son métier en France et à l’étranger particulièrement en Italie et en Asie.

Le Groupe s’est également déployé par la prise de participations dans d’autres entreprises : En 2002, Groupama devient actionnaire de référence de Société Générale[4] et Jean Azéma est nommé administrateur en 2003.

La même année, Groupama entre au capital de Veolia, de Mediobanca et achète Nuovo Tirana en 2007.

Le , Jean Azéma, alors directeur général de Groupama, est révoqué et quitte le groupe avec des indemnités de 3 millions d'euros[5].

Fin , la situation du groupe est catastrophique[6]. Une de ses filiales les plus rentables, Gan Eurocourtage est en cours de cession au groupe Allianz[7].

Mandats passésModifier

  • La Banque postale Assurances IARD : vice-président du conseil d'administration
  • Bolloré : représentant permanent de Groupama SA, administrateur (Groupama a vendu toutes ses actions le 2/4/2012)[7].
  • Mediobanca : administrateur

Notes et référencesModifier

  1. « dépêche AFP sur le site du Figaro le 24 octobre 2011 » (consulté le 25 octobre 2011)
  2. Groupama, « Le CV de Jean Azéma » (consulté le 19 mai 2010)
  3. « Jean Azéma », sur revue-risques.fr (consulté le 6 février 2019)
  4. « Les réseaux de Jean Azéma », sur LExpansion.com, (consulté le 6 février 2019)
  5. « "Groupama : l'ancien DG Jean Azéma est parti en octobre avec 3 millions d'euros d'indemnites" » (consulté le 3 juin 2012)
  6. « "Groupama : opération survie pour le groupe" » (consulté le 3 juin 2012)
  7. a et b « "Groupama espace presse" » (consulté le 3 juin 2012)

Voir aussiModifier