Jean-Pierre Gattégno

Jean-Pierre Gattégno
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Pierre Gattégno, mai 2007
Naissance
Brive-la-Gaillarde, Drapeau de la France France
Activité principale
romancier
Distinctions
  • Prix Goya du 1er roman de la Cité Scolaire Borde Basse à Castres (Académie de Toulouse) 1992
  • Prix Palissy 1993
  • Prix du Festival du premier roman Chambéry-Savoie 1993
  • Prix Alberto Benveniste 2008
Auteur
Langue d’écriture française

Œuvres principales

  • Neutralité malveillante (1992)
  • Mortel transfert (1997)

Jean-Pierre Gattégno est un écrivain français né à Brive-la-Gaillarde le . Il a à son actif une dizaine de romans policiers dont trois ont été adaptés au cinéma.

BiographieModifier

Jean-Pierre Gattégno est né à Brive-la-Gaillarde en 1944, d'un père ottoman et d'une mère grecque. Après des études de lettres à l’Université de Paris VII, Jean-Pierre Gattégno enseigne la littérature en province puis à Paris. Il a enseigné le français à l'École nationale de commerce de Paris.

De 1983 à 1992, il publie deux manuels scolaires et plusieurs dossiers pédagogiques pour la collection « Folio Junior » des Éditions Gallimard.

Il se fait remarquer par deux thrillers psychologiques – Neutralité malveillante (Calmann-Lévy, 1992) et Mortel transfert (C.-Lévy, 1997) – qui traitent des rapports troubles unissant les analystes à leurs patients. Dans l'intervalle, il signe La Nuit du professeur (C.-Lévy, 1994), roman qui donne de l’enseignement une image acerbe.

Il renouvelle son inspiration en s'attaquant à la littérature avec Une place parmi les vivants (C.-Lévy, 2001), Le Grand Faiseur (Actes Sud, 2002), parodie des romans hard-boiled, et Longtemps, je me suis couché de bonne heure (Actes Sud, 2004), roman initiatique, à travers l'histoire d'un malfrat.

Jean-Pierre Gattégno manifeste un goût pour les intrigues psychologiques et les personnages ambigus. Il cumule deux qualités, selon ses lecteurs : une solidité de style et un sens aiguisé du récit. Ce double talent lui a valu d'être porté à l'écran par Francis Girod, Jean-Jacques Beineix et Raoul Ruiz.

ŒuvreModifier

BibliographieModifier

RomansModifier

  • Neutralité malveillante. Prix Goya du premier roman de la Cité Scolaire Borde Basse à Castres (Académie de Toulouse) 1992. Prix Palissy 1993. Prix du Festival du premier roman Chambéry-Savoie 1993.
    • Paris : Calmann-Lévy, 1992, 237 p. Réimpr. 1996 avec un bandeau-jaquette portant la mention : “ Au cinéma Passage à l’acte, un film de Francis Girod ”.
    • Paris : LGF, 1998, 190 p. (Le Livre de poche ; no 14378. Policier).
  • La Nuit du professeur.
    • Paris : Calmann-Lévy, , 239 p. NB : bandeau-jaquette avec la mention “ Par l’auteur de Neutralité malveillante ”.
  • Mortel transfert
    • Paris : Calmann-Lévy, 1997, 249 p.
    • Paris : LGF, 2000, 253 p. (Le Livre de poche ; no 14976. Policier). La couv. porte en plus : “ Un film de Jean-Jacques Beineix ”
    • Paris : Calmann-Lévy, 2001, 249 p.
    • Paris : le Grand livre du mois, 2001, 249 p.
  • Une place parmi les vivants
    • Paris : Calmann-Lévy, 2001, 237 p.
    • Paris : Le Grand livre du mois, 2001, 237 p.
    • Paris : LGF, 2003, 253 p. (Le Livre de poche ; no 15584).
  • Le Grand Faiseur
    • Arles : Actes Sud, 2002, 222 p. (Domaine français).
    • Auvers-sur-Oise : À vue d'œil, 2003, 334 p. NB : éd. en gros caractères.
    • Arles : Actes Sud, 2007, 221 p. (Babel ; 825). (ISBN 978-2-7427-6916-2)
  • Longtemps, je me suis couché de bonne heure
    • Arles : Actes Sud, 2004, 270 p. (Domaine français).
    • Arles : Actes Sud, 2006, 270 p. (Babel ; no 749).
  • Avec vue sur le Royaume
    • Arles : Actes Sud, 2007, 362 p. (Domaine français). Prix Alberto Benveniste 2008. Prix des lecteurs de Val d'Isère 2008.
  • J'ai tué Anémie Lothomb.
    • Paris : Calmann-Lévy, 2009, 246 p.
  • Mon âme au diable.
    • Paris : Calmann-Lévy, 2010, 240 p.
  • Le Seigneur de la route.
    • Paris : Calmann-Lévy, 2012, 240 p.
  • Les Aventures de l'infortuné marrane Juan de Figueras

EssaiModifier

  • Sur le divan.
    • Paris : Calmann-Lévy, 2007, 128 p.

NouvellesModifier

  • “ Le Photomate ”. Libération, 6-7-, nouvelle série no 21, p. 25, rubr. “ Courrier ”.
  • “ Première nouvelle ”. Libération, , p. 33, rubr. “ Courrier ”.
  • “ 10-9-100-4-20-13 ”. Photographies de Benoît Prédine. Paris, MCW production, . Calendrier en 12 cartes ill. sous pochette.
  • “ L’après-midi d’un homme d’affaires ”. In Belleville est un roman. Paris, Librairie de l’Atelier, , p. 25-28.
  • “ À 15 heures au Café anglais ”. Mixt(e), printemps 2001, no 13.
  • “ Autopsie d’un meurtre ”. In BEC, Bernard (dir.). Écrans noirs : 22 nouvelles “ Polar, cinéma et stars ”. Tome 1. Cognac, le Marque-Page, 2002, p. 83-98. Notice biographique p. 99. NB : anthologie composée à l’occasion du Salon du Polar de Cognac.

FilmographieModifier

Voir aussiModifier

Bibliographie critiqueModifier

Notices biographiquesModifier

InterviewModifier

  • DAVID, Jean-Marie. "Jean-Pierre Gattégno : entretien". Temps noir, , no 12, p. 288-300. Bibliogr. p. 301-303.

Dossiers de presse des filmsModifier

  • Passage à l’acte. Pyramide, 1996, 16 p. Contient : synopsis, articles de Gérard Miller et de Jean-Pierre Gattégno, interviews de Daniel Auteuil, Patrick Timsit et Francis Girod, filmographies.
  • Mortel transfert : un film de Jean-Jacques Beineix. Cargo films, 2000, 72 p. Contient : synopsis, interviews, photographies, filmographies, notes de production.

ChroniquesModifier

  • ALIZET, Jean-Claude. « La Nuit du professeur ». In ALIZET, Jean-Claude (dir.). L’Année de la fiction 1994. Amiens : Encrage, 1995, p. 139-140. (Travaux ; no 26).
  • AMIAR, Marlène. « La Douleur et la gloire ». TéléObs, 2-, no 2117, p. 37.
  • BOREL, Laurent. « Et la lumière fut ». La Vie Protestante neuchâteloise, , no 167, p. 46.
  • DAVID, Catherine. « Un vrai thriller ». Le Nouvel observateur, 8-.
  • DIAZ, Isabelle. « Humour et poésie ». Synapse, .
  • ENDRÈBE, Maurice-Bernard. « À lire et à pâlir ». 813, , no 58, p. 69.
  • GAILLY, Olivier. « Première phrase ». Journal du médecin, .
  • GAZIER, Michèle. « La tête vous tourne ». Télérama, .
  • HAUBRUGE, Pascale. « Hommage rieur au plaisir lecteur ». Le Soir (Belgique), .
  • HENNING, Christophe. « Le livre du jour ». La Voix du Nord, .
  • JANY, Anne. « Neutralité malveillante ». In ALIZET, Jean-Claude (dir.). L’Année de la fiction 1992, vol. 4. Amiens : Encrage, 1992, p. 144-145. (Travaux ; no 20).
  • JACCARD, Roland. « Landru sur le divan ». Le Monde, .
  • JACCARD, Roland. « Un cadavre sous le divan ». Le Monde, .
  • JOSSELIN, Jean-François. « Allégorie de la création littéraire ». Le Nouvel observateur, .
  • LARCHER, Jérôme. « Mortel transfert ». Cahiers du cinéma, , p. 90.
  • LECLERC, Bertrand. « Prof et mat ». InfoMatin, .
  • MARVIER, Marie. « Beineix : le raconteur d’images ». Synopsis : la revue du scénario, printemps 2000, no 6, p. 30-34.
  • MAURY, Pierre. « Un époustouflant exercice de style ». Le Soir, .
  • ROMAIN, Maxime. « Le scalpel ». La Marseillaise, .
  • SANCHEZ, Serge. « Jusqu’où peut-on aller écrire pour un bon livre”. Magazine littéraire, .
  • TOUBIANA, Serge. « Noir c’est noir ». Cahiers du cinéma, , p. 51.

Liens externesModifier