Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parillaud.
Anne Parillaud
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (59 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Actrice
Films notables Nikita (1990)
L'Homme au masque de fer (1998)

Anne Parillaud, née le dans le 12e arrondissement de Paris, est une actrice française.

En 1991, elle remporte le César de la meilleure actrice pour son rôle dans le film Nikita (1990).

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Elle est la fille d'un astrologue[1]. Enfant, Anne Parillaud voulait devenir avocate. Mais sa mère préfère l’inscrire à des cours de théâtre et de danse pour améliorer sa diction et son allure[2].

CarrièreModifier

En 1977, Anne Parillaud est repérée par Jacques Weber pour jouer un petit rôle dans le film Un amour de sable de Christian Lara. Elle enchaîne alors sur un autre petit rôle dans L'Hôtel de la plage de Michel Lang, qui remporte un grand succès.

En 1980, elle joue dans Patricia, un voyage pour l'amour, un film érotique allemand sorti en salle en France trois ans plus tard[3]. À la même époque, Just Jaeckin la dirige dans Girls. La débutante figure également à l'ombre de Catherine Deneuve dans Écoute voir de l'Argentin Hugo Santiago.

En 1981 et en 1983, Alain Delon lui propose de jouer dans deux films qu’il a écrits : Pour la peau d'un flic et Le Battant.

Les années suivantes, elle se tourne vers la télévision, travaillant avec les réalisateurs Jean-Daniel Simon et Robert Mazoyer, les acteurs Jean-François Garreaud, Claude Giraud et Jacques Perrin, croisant pour la première fois Jeanne Moreau dans une adaptation de Françoise Dorin.

Après sa participation au film de l'Italien Ettore Scola Quelle heure est-il ?, elle joue le rôle-titre en 1990, dans Nikita, réalisé par son conjoint de l'époque Luc Besson, qui a écrit le rôle spécialement pour elle, qui lui fait connaître un triomphe international. Sa prestation lui vaut le César de la meilleure actrice.

 
Anne Parillaud au festival de Cannes 1998.

En 1992, elle part aux États-Unis pour interpréter un vampire dans Innocent Blood de John Landis. Elle travaillera par la suite régulièrement pour les américains, incarnant la reine Anne d'Autriche, mère de Louis XIV joué par Leonardo DiCaprio, dans L'Homme au masque de fer, en 1998, et devenant ailleurs la partenaire de Matt Dillon ou de William Baldwin.

En France, elle joue dans les drames À la folie de Diane Kurys, face à Béatrice Dalle, et Passage à l'acte de Francis Girod, avec Daniel Auteuil et Patrick Timsit. Plus tard, Claude Lelouch lui propose un des rôles principaux de Une pour toutes. Mais le succès n'est pas au rendez-vous.

Elle poursuit une carrière internationale, travaillant avec Raoul Ruiz, Amos Gitaï et Alfonso Arau.

Au début des années 2000, elle partage l’affiche avec Grégoire Colin de Sex is comedy, rencontre marquante avec Catherine Breillat, et avec Richard Anconina dans Gangsters, écrit et réalisé par Olivier Marchal.

Dans un registre plus léger, en 2004 elle forme un trio d'amies avec Mathilde Seigner et Judith Godrèche dans la comédie Tout pour plaire et, en 2007, elle est la compagne de Pierre Cassignard, face à Sandrine Bonnaire et Pascal Légitimus, dans une autre comédie, Demandez la permission aux enfants !.

En 2007 également, elle joue le personnage de Madame de Solcy dans Une vieille maîtresse de Catherine Breillat, d'après le roman de Barbey d'Aurevilly ; Asia Argento joue le rôle-titre. Deux ans plus tard, elle interprète pour la télévision Marie-Madeleine de Brinvilliers, mise en scène par Édouard Niermans, sur un scénario de Catherine Hermary-Vieille.

En 2016, elle est membre du jury du Festival du film britannique de Dinard.

En 2018, elle joue le rôle de Mrs Robinson dans la pièce de théâtre Le Lauréat d'après le film homonyme de 1967 interprété par Dustin Hoffman[4].

MusiqueModifier

Anne Parillaud collabore avec Jean-Michel Jarre, d'abord pour le DVD AERO, puis, en 2007, sa voix est utilisée dans le titre Beautiful Agony de l'album Téo et Téa.

Vie privéeModifier

De 1981 à 1986, Anne Parillaud a une liaison avec l'acteur Alain Delon. De 1986 à 1991, elle a une liaison avec le réalisateur Luc Besson. Le , elle épouse le compositeur Jean-Michel Jarre. Ils divorcent en novembre 2010 [5].

Elle a trois enfants : Juliette Besson avec Luc Besson, et Lou et Théo avec le producteur Mark Allan[6].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

DistinctionsModifier

 
Anne Parillaud au festival de Cannes 2009.

RécompensesModifier

NominationModifier

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Anne Parillaud, interviewée par Caroline Rochmann, « Anne Parillaud fait de son âge un atout », Paris Match, semaine du 15 au 21 février 2018, pages 94-97.
  2. Biographie d'Anne Parillaud, Rire et Chansons.fr.
  3. (en) Patricia, un voyage pour l'amour sur l’Internet Movie Database
  4. Chrystel Chabert, « Anne Parillaud au théâtre dans "Le Lauréat" : "Je voulais me mettre en danger" », sur Culturebox, (consulté le 17 janvier 2019)
  5. « Le service de presse du musicien a publié ce matin un communiqué via l’AFP : "Jean-Michel Jarre et Anne Parillaud sont aujourd'hui séparés et vivent dans deux appartements distincts, leur divorce étant la suite logique de cette rupture". » ; source : « Jean-Michel et Anne Parillaud divorcent », Guillaume Botton, Télé Star.fr, 23 novembre 2010.
  6. Que devient Anne Parillaud
  7. Décret du 15 mai 2015 portant promotion et nomination

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier