Jean-Louis Renard

homme politique français

Jean-Louis Renard, né en 1752 ou 1753 à Paris, mort le à Nantes[1], est un homme politique français, maire de Nantes de 1793 à 1794, en liaison avec la mission de Jean-Baptiste Carrier à Nantes.

BiographieModifier

Origines, débuts et familleModifier

Il est le fils de Nicolas Renard et de Marie Lefebvre, de la paroisse Saint-Laurent à Paris.

Jean-Louis Renard est un peintre décorateur. Il s’installe à Nantes dans les années 1770.

Le , il épouse[2] Charlotte de la Haye, âgée de 42 ans[3]. Ils ont un fils né le , Louis[4].

La RévolutionModifier

Jean-Louis Renard est un partisan du nouveau régime qui, devenu maire, signe : « le sans-culotte Renard, maire ».

En 1793, il est lieutenant dans la garde nationale[5].

Maire de NantesModifier

Dès l’arrivée de Jean-Baptiste Carrier à Nantes, le [6], les administrations locales (municipale et départementale) sont destituées. Le , un décret des représentants Ruelle, Philippeaux et Gillet[7] nomme une administration municipale provisoire, avec Jean-Louis Renard comme maire, le notaire Coiquaud fils comme procureur de la commune, le pasteur Barre comme substitut. Parmi les administrateurs désignés, on note les noms de : Jean-Jacques Goullin, autre leader sans-culotte, membre du Comité révolutionnaire mis en place par Carrier, Prosper Bonamy, Jean-René Couprie. D’autres nominations sont effectuées par la suite par Carrier () peu avant son départ de Nantes ; et le , par les représentants et Bourbotte.

À la suite du décret d’accusation contre Carrier le , l’administration municipale de Nantes est renouvelée par le représentant Ruelle le . Il est précisé que les membres révoqués ne seront pas incarcérés, car ils ne sont considérés ni comme « inciviques » ni comme « suspects ».

Jean-Louis Renard est remplacé par Gandon (aîné), personnalité non inscrite sur la liste des maires de Nantes, jusqu’à l’arrivée de Pierre Giraud du Plessis le .

Il meurt un an plus tard à son domicile (rue des Halles). L'acte de décès, dressé par Louis Ogier, indique son état de peintre, sans mentionner son passage à la tête de la municipalité.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte de décès de Jean-Louis Renard : Nantes, section Égalité-la Fosse, an IV, 22 nivôse, vue 45 (décédé le 21 : 11 janvier 1796) : AMN Etat civil.
  2. Actes de mariage de Jean-Louis Renard et Charlotte de la Haye : Nantes, Saint-Vincent, 1780, 30 septembre, vue 13, et 11 novembre, vue 16 : AMN Registres paroissiaux. La double cérémonie est due à une publication insuffisante des bans pour la première.
  3. Née le 13 février 1738 à Nantes, Saint-Similien, décédée le 6 octobre 1805.
  4. Acte de naissance de Louis Charles Michel Renard : Nantes, St-Vincent, 1781, 14 janvier, vue 3.
  5. 2e compagnie de fusiliers du 1er bataillon
  6. Livre doré II, page 46
  7. Représentants en mission près l’armée des Côtes de Brest et l’armée de Mayence.