Ouvrir le menu principal

Jean-François Cirelli

chef d'entreprises français
Jean-François Cirelli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Jean-François Cirelli (né le ) est un chef d'entreprises français. Il a été vice-président et directeur général délégué de GDF SUEZ, puis cadre dirigeant du groupe Engie.

Il est président de BlackRock France depuis le 4 janvier 2016.

Il était auparavant président-directeur général de Gaz de France de 2004 à 2008 et a réalisé, aux côtés de Gérard Mestrallet, la fusion des entreprises Gaz de France et Suez pour créer le groupe GDF SUEZ.

Jean-François Cirelli est chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur[1].

FormationModifier

Né à Chambéry (Savoie) de parents hôteliers[2], Jean François Cirelli s’oriente vers la fonction publique, par intérêt pour l’histoire.

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et licencié en droit, il intègre l'École nationale d'administration (promotion Léonard de Vinci 1983-1985)[3].

1985-2004 : haut fonctionnaire de l’économie et des financesModifier

De 1985 à 1995, il commence sa carrière à la direction du Trésor au ministère de l'Économie et des Finances :

  • Administrateur civil à la Direction du Trésor entre 1985 et 1989,
  • Administrateur suppléant pour la France au Fonds monétaire international (FMI) de 1989 à 1991,
  • Secrétaire général du Club de Paris entre 1991 et 1994, il entre à la direction du Trésor comme chef du bureau financier en 1994[4].

De 1995 à 2002, il est conseiller technique puis économique auprès du président de la République française Jacques Chirac.

En 2002, il est nommé directeur adjoint au cabinet du Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, chargé des questions économiques, industrielles et sociales. Il participe à des réformes majeures, notamment celle des retraites en 2003 (Loi Fillon), qui reste « son plus grand sujet de fierté »[5]. Il occupe ce poste jusqu’en 2004.

2004-2015 : de Gaz de France à EngieModifier

En septembre 2004, Jean-François Cirelli est nommé PDG de Gaz de France. Il prend la direction du groupe au moment où les marchés de l’énergie en Europe doivent s’ouvrir à la concurrence. L’ouverture à la concurrence de Gaz de France est un défi[6] à la fois politique, industriel et social. Jean François Cirelli réalise : ouverture du capital, cotation en bourse[7], séparation des activités régulées et non régulées. Il réalise également le projet de fusion avec le groupe Suez, annoncé le 25 février 2006 par le Premier Ministre, Dominique de Villepin[8], devant aboutir à la construction d’un leader mondial de l’énergie. Depuis la fusion, l'action a été divisée par trois (alors que le reste du marché a augmenté). En revanche, le salaire de M. Cirelli avait augmenté car indexé sur le chiffre d'affaires et non les résultats opérationnels.

Le 22 juillet 2008, après la fusion entre les deux entreprises, Jean-François Cirelli devient vice-président et directeur général délégué de GDF SUEZ. Il dirige en outre directement, depuis le 1er janvier 2012, l’ensemble des activités Énergie de GDF SUEZ en Europe (approvisionnement en gaz, production électrique, gestion de l'énergie, trading, marketing et vente d'énergie aux clients), confortant ainsi sa place de numéro 2 du Groupe[9].

Il démissionne de son poste de vice-president de GDF SUEZ et du groupe GDF SUEZ le 12 novembre 2014. Il réintègre le groupe Engie en tant que cadre dirigeant à partir du 1er avril 2015.

Mandats actuels et passésModifier

  • Cadre dirigeant du groupe Engie du 1er avril 2015 à fin 2015.
  • Ancien vice-président et Directeur général délégué de GDF SUEZ du 22 juillet 2008 au 10 novembre 2014
  • Ancien Président du Conseil d’Administration d’Electrabel
  • Administrateur de GDF SUEZ Energie Services, SUEZ Environnement Company, SUEZ-TRACTEBEL (Belgique)
  • Membre du Conseil de surveillance de Vallourec[10]
  • Ancien vice-président de l’association Eurogas, qui défend le gaz naturel comme énergie durable[11]
  • Le 30 novembre 2015, il est nommé Président de BlackRock France[12].

Autres fonctionsModifier

Notes et référencesModifier