Ouvrir le menu principal

Je suis le seigneur du château

film de Régis Wargnier, sorti en 1989
Je suis le seigneur du château
Réalisation Régis Wargnier
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 90 minutes
Sortie 1989

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Je suis le seigneur du château est un film français réalisé par Régis Wargnier, sorti en 1989. Il est adapté du roman éponyme en traduction française de 1972 (en VO : I’m the King of the Castle, 1970) de Susan Hill.

Sommaire

SynopsisModifier

1954, Bretagne. Thomas Bréaud, un jeune garçon de 10 ans, assiste à la mort de sa mère.

Après la mort de sa femme, Jean Bréaud décide d'engager une gouvernante, Mme Vernet, pour s'occuper de son fils Thomas. Mme Vernet, dont le mari a été porté disparu pendant la guerre d'Indochine, a un fils, Charles, du même âge que Thomas. Dans le château des Bréaud, alors que la rencontre entre les parents est courtoise, des rapports inquiétants s'installent tout de suite entre les deux enfants : Thomas, garçon blond, froid et taciturne, cherche à effrayer Charles, garçon déjà très sensible. Alors que la tension monte entre les deux enfants, leurs parents sont attirés l'un par l'autre.

Malgré les efforts de chacun, et l'amour des parents, Charles, traumatisé par l'absence de son père mort en Indochine, décide de le rejoindre et, dans une course désespérée qui clôt le film, s'en va vers la mer.

Fiche techniqueModifier

MusiqueModifier

Extraits des œuvres de Sergueï Prokofiev :

  • Roméo et Juliette
  • Cendrillon
  • Symphonies numéros 2 et 7
  • Alexandre Nevski
  • Ivan le Terrible.

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Le film a été tourné au château de Beaumanoir, dans le département des Côtes-d'Armor, sur la commune du Leslay ainsi qu'à Gourin (56).

On y voit aussi des paysages naturels de la région de Huelgoat ainsi que la ville de Morlaix (le viaduc et les petites rues autour de l'église Saint-Melaine). Le film a été tourné quelques mois seulement après la grande tempête de 1987 dont les ravages sont clairement visibles[1].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier