Jargon esclave

ancien pidgin utilisé au Yukon

Jargon esclave
Période XIXe siècle
Pays Canada
Région Yukon
Classification par famille
Codes de langue
Étendue Langue individuelle
Type Langue morte
Glottolog brok1250

Le jargon esclave est un pidgin utilisé au XIXe siècle pour les échanges commerciaux entre les peuples amérindiens et les explorateurs et colonisateurs blancs dans le territoire du Yukon, au Canada, notamment dans les régions du fleuve Mackenzie et de la rivière Liard. C'est un pidgin basé sur la langue esclave, le français et le cri. Émile Petitot estime que le jargon esclave est distinct du jargon loucheux, qui contient des apports gwich’in et chipewyan, et est parlé le long du fleuve Yukon et de la rivière Peel[1]. Cependant, on peut aussi considérer ces deux pidgins comme étant des variations d'une seule entité.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Émile Petitot, Quinze ans sous le cercle polaire : Mackenzie, Anderson, Youkon, Paris, E. Dentu, , 1re éd., XXII-323 p. (OCLC 837470339, BNF 31093982).
  • (en) Peter Bakker, « Broken Slavey and Jargon Loucheux : A first exploration », dans Ernst Håkon Jahr et Ingvild Broch, Language Contact in the Arctic : Northern Pidgins and Contact Languages, Berlin, New York, De Gruyter Mouton, coll. « Trends in Linguistics. Studies and Monographs » (no 88), , 349 p. (ISBN 9783110813302, OCLC 649937218, DOI 10.1515/9783110813302.317), p. 317–320.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier