James Levine

chef d’orchestre et pianiste américain
James Levine
Description de cette image, également commentée ci-après
James Levine en 2013.
Nom de naissance James Lawrence Levine
Naissance
Cincinnati (Ohio)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 77 ans)
Palm Springs (Californie)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale chef d’orchestre, directeur musical
Activités annexes pianiste
Lieux d'activité Orchestre symphonique de Boston, Metropolitan Opera
Récompenses

1992 : Grammy Award du meilleur enregistrement d'opéra avec l'Orchestre du Metropolitan Opera

2010 : Grammy Award du meilleur album classique avec l'Orchestre symphonique de Boston
Distinctions honorifiques

1997 : National Medal of Arts

2002 : Kennedy Center Honors

James Levine est un chef d'orchestre et pianiste américain né le à Cincinnati (Ohio) et mort le à Palm Springs.

Il a été durant 40 ans (de 1976 à 2017) le directeur musical du Metropolitan Opera de New York, ayant dirigé dans cette institution plus de 2 550 représentations.

BiographieModifier

JeunesseModifier

D'origine juive, James Levine naît dans une famille de musiciens (son grand-père maternel a été hazzan dans une synagogue et son père est violoniste d’orchestre). Pianiste de formation, il apprend le métier de chef d'orchestre auprès de Jean Morel (à la Juilliard School de New York) puis de George Szell.

CarrièreModifier

De 1999 à 2004, il succède à Sergiu Celibidache comme chef de l’orchestre philharmonique de Munich.

C'est lui qui dirige l'orchestre symphonique de Chicago pour le film Fantasia 2000 (séquences visuelles sur des œuvres de musique classique).

Directeur musical du Boston Symphony Orchestra (BSO) de 2004 à 2011[1], il est surtout connu pour son activité de chef d'orchestre principal du Metropolitan Opera de New York (1976-2016).

Problèmes de santéModifier

En 2008 commence pour lui une accumulation de problème de santé : maladie de Parkinson[2] dont les premiers signes remontent à 1994[3], découverte d’une tumeur cancéreuse au rein puis hernie discale qui l'oblige à subir de nombreuses opérations chirurgicales et à être cloué dans un fauteuil roulant.

En 2011, des problèmes de santé le poussent à quitter le Boston Symphony Orchestra après sept saisons. Levine a souffert de sciatique, d'obésité, a été opéré d'un kyste malin au niveau d'un rein (en 2008), de tremblements au niveau des mains en relation avec une rupture de la coiffe des rotateurs (opérée deux fois en 2006). Ces problèmes l'ont forcé à annuler plusieurs concerts[1].

Fin de carrière et accusationsModifier

En , il est de retour au Met pour diriger — en chaise roulante — Così fan tutte, puis, en décembre, Falstaff.

En , le chef d'orchestre québécois Yannick Nézet-Séguin le remplace comme directeur musical du Met.

En 2017, James Levine est accusé par trois hommes d’avoir abusé d’eux, en 1968 pour deux d'entre eux et en 1986 pour le troisième, alors qu’ils étaient mineurs[4]. À la suite de cela, le Metropolitan Opera annonce, le , la suspension de son chef d’orchestre historique, puis le , son licenciement après 40 ans de collaboration[5].

En , James Levine et le Metropolitan Opera aboutissent à un accord mettant fin à leurs poursuites judiciaires mutuelles : James Levine réclamait 5,8 millions de dollars au Metropolitan Opera pour rupture abusive de contrat et diffamation, tandis que le Metropolitan Opera de son côté demandait la même somme au chef d'orchestre pour le préjudice lié aux faits d'agression et de harcèlement sexuel sur une période de 25 ans. le Metropolitan Opera accepte de verser une compensation[3] finale de 3,5 millions de dollars à son ancien directeur artistique.

MortModifier

James Levine meurt à 77 ans le à Palm Springs[6],[2],[7].

RéférencesModifier

  1. a et b « James Levine to Resign as Music Director of Boston Symphony Orchestra », New York Times, .
  2. a et b France Info : Culture, « Le grand chef d'orchestre américain James Levine, accusé d'abus sexuels à la fin de sa carrière, est mort », sur Franceinfo,
  3. a et b Marie-Aude Roux, « Disparition de James Levine, figure charismatique du Metropolitan Opera durant quatre décennies », Le Monde, no 23699,‎ , p. 24 (lire en ligne)
  4. Arnaud Leparmentier, « James Levine, chef historique du Met Opera, suspendu après des accusations d’abus sexuels », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. AFP, « Abus sexuels : James Levine licencié par le Metropolitan Opera de New York », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. (en-US) Anthony Tommasini, « James Levine, Former Met Opera Maestro, Is Dead at 77 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  7. « Figure déchue du Met, le chef d'orchestre américain James Levine est mort », France Musique, 17 mars 2021.

Liens externesModifier