Ouvrir le menu principal

Jacques Fabriès

minéralogiste français
Jacques Fabriès
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Jacques Fabriès en 1996
Biographie
Naissance
Décès
(à 68 ans)
Paris
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

Jacques Fabriès, né à Albi (Tarn) le , décédé à Paris le , à l'âge de 68 ans, est un ingénieur géologue, minéralogiste et agronome français.

CarrièreModifier

Sorti des lycées Jean Jaurès d'Albi et Lakanal de Toulouse, il fait ses études à l'École nationale supérieure de géologie (ENSG) de Nancy et à l'Institut national d'agronomie. Il est second de la promotion 1951 de l'INA et major de la promotion 1954 de l'ENSG dont il sort ingénieur-géologue. Assistant puis titulaire de la faculté des sciences de Nancy de 1955 à 1963, il part en coopération en Algérie en tant que Maître de Conférence à la Faculté des Sciences de l'Université d'Alger, Directeur du Département des Sciences de la Terre en 1966. En 1968 il revient en France pour devenir à 37 ans un des plus jeunes titulaires de la chaire de Minéralogie du Muséum national d'histoire naturelle, dont il restera titulaire jusqu'en 1998. Il succède à ce poste à Jean Orcel. En outre, il est élu directeur du Muséum de 1990 à 1994.

Jacques Fabriès est un spécialiste de notoriété internationale du manteau terrestre, de la tectonique des plaques, des kimberlites, des amphiboles et de l'orogénèse hercynienne. Il étudie les granites jeunes de l'Ouest Africain (Niger, Mauritanie), les terrains précambriens polymétamorphiques du Hoggar, et forme toute une génération de géologues algériens.

Au Muséum national d'histoire naturelle, il a intégré le laboratoire de Minéralogie dans une formation inter-universitaire de 3-ème cycle : le DEA des « Zones Profondes ».

Il a été président de la Société française de Minéralogie et Cristallographie de 1985 à 1986 et directeur du Muséum national d'histoire naturelle de 1990 à 1994.

PublicationsModifier

Jacques Fabriès a publié de très nombreux articles scientifiques dans des publications spécialisées, seul ou avec Herman van Roermund, Philippe Taquet, Jacques Touret et d'autres chercheurs.

LivresModifier

  • Les formations cristallines et métamorphiques du Nord Est de la province de Séville (Espagne): essai sur le métamorphisme des roches éruptives basiques (1963)
  • Les types paragénétiques des amphiboles sodiques, dans les roches magmatiques (1978).

DistinctionsModifier

Liens internesModifier

Lien externe et sourceModifier

Notes et référencesModifier