Jacques Coutrot

escrimeur français

Jacques Coutrot, né le dans le 17e arrondissement de Paris[1] et mort le à Mormant, est un militaire de carrière escrimeur français, ayant pour arme le fleuret et l'épée. Il a été élève au Lycée Carnot de Paris, où il a fait partie du groupe d'amis du jeune Aragon avec Jacques Tréfouël et Pierre Maison

Jacques Coutrot
Jacques Coutrot,champion de France à l'épée en juin 1939.
Jacques Coutrot,
champion de France à l'épée en juin 1939.
Carrière sportive
Sport pratiqué escrime
Arme épée, fleuret
Biographie
Nationalité Française
Naissance
Lieu de naissance 17e arrondissement de Paris
Décès (à 67 ans)
Lieu de décès Mormant
Palmarès
Jeux olympiques 1 1 0
Championnats du monde 1 1 0
Jeux Méditerranéens 0 1 1

Il est sacré champion olympique d'escrime en fleuret par équipes aux Jeux olympiques d'été de 1924 à Paris, et termine quatrième dans l'épreuve individuelle. Absent des Jeux 1928 et 1932, il participe ultérieurement aux Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin en fleuret par équipes, où il remporte la médaille d'argent. Auparavant, la même année 1936, il est Champion de Paris avec le Cercle Militaire auquel il est licencié (au mois de mai)[2].

Coutrot devient vice-champion du monde individuel à l'épée un an plus tard, aux Championnats d'escrime 1937.

En 1939, il obtient le titre national à l'épée, face à Michel Pécheux et Despretz[3].

Aux Jeux Méditerranéens[4], il obtient la médaille de bronze à l'épée individuelle en 1951Alexandrie, lors de la première édition), ainsi que la médaille d'argent à l'épée par équipe la même année. Aux Championnats du monde de Stockholm, en 1951, il obtient la médaille d'or par équipe à l'épée avec la France.

Sa carrière internationale se sera ainsi étalée sur plus de 27 années.

Jacques Coutrot devient dans le courant président de la Fédération internationale d'escrime, de 1949 à 1952, alors qu'il était devenu négociant.

Distinctions

modifier

Notes et références

modifier
  1. Archives de Paris en ligne 17e, année 1898, acte de naissance no 987, cote V4E 10181, vue 3/31 (avec mention marginale de décès)
  2. Le Temps, 25 mai 1936, p. 5.
  3. L'Ouest-Éclair : journal quotidien d'informations, politique, littéraire, commercial, 13 juin 1939, p. 12.
  4. Premiers Jeux Méditerranéens, en 1951 à Alexandrie.
  5. Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire, 3 mars 1941, p. 736.

Lien externe

modifier
 
Jacques Coutrot vainqueur de l'italien Spigaroli au fleuret, lors du match France-Italie de janvier 1926, au Nouveau Cirque.