Jacques Boyer-Brun

Jacques Boyer-Brun (1764-1794) est un polémiste français.

Jacques Boyer-Brun
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Enfant
François-Marie Boyer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Jacques Marie Boyer, dit Boyer-Brun, naît à Nîmes en 1764[1].

En 1786, il fonde le Journal de Nîmes. Substitut du procureur de la commune de Nîmes (1790), il s'oppose virulemment à la Révolution française. Il fait notamment signer en réclamant le retour du catholicisme comme religion d'État, ce qui provoque sa fuite de Paris où il s'était installé. En 1791, il collabore au Journal général de France, avant de prendre l'année suivante la direction du Journal du peuple.

Arrêté en avec sa compagne Avoye Paville, il est guillotiné le suivant à Paris[1].

Il est le père de François-Marie Boyer, qui deviendra bâtonnier de l'ordre des avocats de Nîmes[2].

OuvragesModifier

  • Histoire des caricatures de la révolte des Français, Paris, Journal du peuple, 1792 (BNF 30152587).

RéférencesModifier

  1. a et b Bernié-Boissard, Boissard et Velay 2009.
  2. « Intérêts et faits locaux », Gazette du Bas Languedoc, 23 janvier 1848, p. 3 (lire en ligne).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier