Jacques-Augustin Normand

ingénieur français

Jacques-Augustin Normand, né le au Havre et mort dans cette ville le , est un ingénieur et constructeur naval français.

Augustin Normand
Image dans Infobox.
Détail du Monument à Jacques-Augustin Normand par Eugène Bénet, Le Havre.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Le HavreVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

BiographieModifier

JeunesseModifier

Jacques-Augustin est issu d’une famille spécialisée dans le domaine de la construction navale et établie en Normandie dès le XVIIIe siècle à Honfleur. On doit à son père, Augustin Normand (1792-1871), la construction, en 1842, du premier vapeur à hélices en France Le Napoléon, rebaptisé ensuite Le Corse[1].

Augustin Normand a été le père de 12 enfants. Dernier de cette longue fratrie décimée par les épidémies de fièvre typhoïde, Jacques-Augustin fit ses études littéraires à domicile et scientifiques au collège du Havre complétées par un apprentissage technique et professionnel dans le chantier paternel[1]. Il assista aussi à l’élaboration de machines à vapeur légères et performantes, à expansions multiples, inventées par son frère aîné Benjamin.

Ingénieur et chef d'entrepriseModifier

Le patriarche Augustin Normand meurt en avril 1871 et Jacques-Augustin Normand hérite, avec ses deux sœurs, du chantier familial. Il a 31 ans[1]. Cette année d’après-guerre et l’avènement de la 3e République ne sont pas propices à la construction navale. Mais, pendant les 35 années suivantes, il fera évoluer considérablement les activités du chantier avec la réalisation de machines performantes et de navires rapides de sa conception. Il développera des méthodes de production en série et une recherche permanente des meilleures formes et des dispositions pour aller toujours plus loin dans les performances. Ses deux sœurs célibataires, Francine et Émilie Normand, assisteront efficacement leur jeune frère et consacreront leur vie au Chantier et à son essor.

 
Le Yacht « Vélox ».

Dès 1871, Jacques-Augustin conçoit et construit le premier cotre-pilote du Havre, Le Cours-Après qui servira de modèle à une longue série devenue célèbre « les hirondelles de la Manche »[2]. Il dessinera beaucoup de voiliers fins et rapides mais son chef-d’œuvre fut le Vélox en 1875, un yacht de 45 mètres hors tout, gréé en goélette, commandé par un prince Russo-polonais. Plus rapide que les vapeurs de l’époque, il filait à plus de 17 nœuds sous voiles, et consacrera le principe de la quille creuse largement copié depuis.

Comme son père, Jacques-Augustin touchera à toutes les catégories de la construction navale de l’époque[1] : voiliers, paquebots à passagers, yachts, bâtiments de servitudes (remorqueurs, chalands…), avisos, canonnières et transports pour la Marine, canots de sauvetage etc.…. mais sa plus constante et permanente activité sera consacrée aux torpilleurs[3] que les Marines française et étrangères commanderont en quantité pour en faire des moyens de défense côtière et de protection des escadres de cuirassés.

Développement des machines à vapeurModifier

Une étape importante dans la recherche des grandes vitesses sur mer a été l’amélioration significative des chaudières[1] dont la pression de vapeur allait augmenter tout en étant plus légères. Jacques-Augustin Normand, suivant l’exemple de son frère aîné Benjamin Normand[4],[5] (1830-1888), et converti à la triple expansion, décide de construire ses propres chaudières et crée un appareil évaporatoire avec tubes à haute pression qui permettra d’atteindre les puissances considérables nécessaires aux performances des torpilleurs et, par suite, de tous les bâtiments de guerre. Ces chaudières brevetées seront employées dans les marines anglaises, russes, portugaises, espagnoles, sud-américaines et construites aussi sous licence en Pologne, aux États-Unis et en Angleterre.

RéalisationsModifier

TorpilleursModifier

 
Maquette du torpilleur No 193, type 126 Normand. Musée national de la Marine, Paris.

Le premier torpilleur construit en France en 1875 avait atteint 15 nœuds. Les premiers torpilleurs Normand atteignent déjà 20 nœuds avec une machine de 500 chevaux, trois ans plus tard. La progression des performances est spectaculaire. Ainsi, en 1895, Jacques-Augustin Normand détient le record mondial de vitesse en mer à 31,029 nœuds avec Forban[3], un torpilleur de 44 mètres et équipé de deux machines Normand d’une puissance de 4000 chevaux. Il sera si réputé pour ce type de petits navires rapides que de nombreux pays en commanderont pour leur marine de guerre. On verra ainsi des torpilleurs Normand s’affronter dans les batailles navales de la guerre entre la Russie et le Japon (Bataille de Tsushima en 1905).

Jacques-Augustin Normand construira une centaine de torpilleurs pendant près de 30 années jusqu’à sa mort en 1906. Au début du XXe siècle, les marines de guerre commandèrent des contre-torpilleurs[3] (« destroyer » en anglais), plus grands et plus rapides, pour constituer des navires de haute mer destinés à lutter contre les petits torpilleurs et les sous-marins qui en étaient à leurs débuts. Les chantiers Normand participèrent activement à ces deux nouvelles conceptions de la guerre navale.

Autres réalisations civilesModifier

Sur le plan commercial et civil, les paquebots de l’estuaire[6] de la Seine perdurèrent avec succès jusqu’à l’établissement de lignes ferroviaires reliant à Paris, Caen et les plages de Basse-Normandie. Jacques-Augustin Normand, avant 1900, assure la relève des vieux bâtiments construits par son père. Ainsi naîtront l’Hirondelle, Le Rapide, Gazelle et, le dernier, l’Augustin Normand en 1892.

Les performances des coques et machines Normand apportèrent aussi des commandes « anecdotiques » au chantier Havrais. On peut citer Gitana II[7], un yacht rapide de 37 mètres pour la Baronne de Rothschild[note 1] construit en 1897, qui fut démonté, transporté par chemin de fer et remonté sur le Lac Léman. On dit que c’est en allant rencontrer son amie la Baronne sur son yacht, que l’Impératrice d’Autriche, Sissi, fut assassinée à Genève en 1898[8].

Un autre yacht à moteur, de 37 mètres également, Aigrette fut livré pour le Canal de Suez, en 1906, pour consacrer son succès qui, comme l’avait prédit Ferdinand de Lesseps en 1870[note 2], s’était bien accompli, un peu grâce au chantier Normand du Havre et des machines à vapeur économiques de Benjamin Normand[9].

Bilan national et mondialModifier

La renommée internationale des Chantiers Normand du Havre contribue à amplifier les commandes étrangères[1] et l’exploitation de licences. Le « marketing » du chantier se fait par les relations professionnelles (Naval Architects)[1], la publication d’études techniques et la participation à des manifestations publiques, telles les grandes expositions universelles : LE HAVRE (1887), PARIS (1889), CHICAGO (1893) et PARIS (1900), à titre d’exemples. À la fin du XIXe siècle, les chantiers Normand et son directeur ont acquis une solide réputation nationale et internationale. Le Président de la République Félix Faure, un havrais, fait une visite officielle du chantier en 1895, Jacques-Augustin est consulté à la chambre des Députés pour les questions concernant la Marine[10] et reçoit plusieurs décorations[note 3] et prix français et étrangers.

Pendant 36 années, sous la direction de Jacques-Augustin Normand, les chantiers construiront environ 270 navires dont 103 torpilleurs pour la Marine française, 20 pour les Marines étrangères, 53 autres navires, canonnières et avisos, voiliers, paquebots, navires de commerce et 94 canots de sauvetage. Une moyenne de 7,5 par an ! À sa mort prématurée en 1906, à 67 ans, il laisse une œuvre considérable et des publications scientifiques sur de nombreux sujets (dynamique du navire, stratégie navale, machines, hélices, similitude, algèbre et astronomie). Il laisse les commandes du chantier familial à ses deux sœurs et à son fils aîné qui a 25 ans.

Voici résumée dans cette description[11] de son fils Paul, Président de l’Académie de Marine, l’œuvre colossale de Jacques-Augustin Normand :

« L’une des plus saillantes caractéristiques de ses dons pour la construction navale fut une égalité d’aptitudes pour les branches les plus diverses de cet art technique, le plus complexe de tous, qu’il s’agisse de la théorie ou de la pratique, de la voile ou de la vapeur, des coques ou des appareils propulsifs. Il avait d’ailleurs, des clartés en bien d’autres domaines, de l’astronomie[1], à laquelle se rapportent plusieurs de ses mémoires, à la numismatique, qui était son délassement favori ;….Ce qui domine dans son œuvre théorique est l’extension des lois de similitude à maintes questions de construction navale et dans son œuvre pratique, le rôle qu’il a joué dans la construction des torpilleurs et, par là, dans la conception et la réalisation des progrès de toutes sortes dont cette classe de navires a été, à cette époque, l’initiatrice : accroissement de la légèreté des coques et des appareils moteur par l’adoption de nouveaux matériaux et de nouvelles dispositions, chaudières à tubes à eau, équilibrage des machines alternatives, accroissement progressif de la pression de vapeur, dégraissage et réchauffage de l’eau d’alimentation, découverte de la cavitation des hélices, adoption des turbines. »

 
La statue de Jacques-Augustin Normand, au Havre.

En 1908, les édiles de la ville du Havre lancent un concours pour un monument en son honneur. Une statue sera inaugurée en 1911. Préservée de la destruction pendant les deux guerres mondiales, elle se trouve maintenant au bas du boulevard François Ier au Havre.

Par un décret du Conseil d’état de 1911[12], la descendance de Jacques-Augustin Normand pourra porter le patronyme de « Augustin-Normand ».

Il est inhumé au Cimetière Sainte-Marie au Havre.

ConstructionsModifier

Réalisations civilesModifier

ANNEE NOM CATEGORIE OBSERVATIONS LONGUEUR M
1871 COURS APRES Bateau-pilote pour M. ROUSSEL 13.85
1872 MAITRE PIERRE Bateau-pilote Pour M. Louis GUERRIER 13.05
1872 AVANT-PORT Remorqueur en fer Pour M. Jeanne DESLANDES 20
1873 CHARLES HENRY Plate de pêche pour M. CHAUMELLE 11
1874 6 CHALOUPES Chaloupe Service colonial Cochinchine 13
1874 PHRYNE Yacht pour M. ESCARAGUEL 19
1875 2 CHALANDS Chalands charbonnier pour la Cie Transatlantique 16
1875 HIRONDELLE[6] Paquebot Service LE HAVRE - CAEN 44
1875 HIRONDELLE Plate pour le service de pilotage à Cayenne 12.16
1875 ZEMAJTAJ (VELOX) Yacht goélette pour Le Prince TYSKIEWIEZ de Russie 37
1876 PILOTE no 16 MARIE Bateau-pilote pour M. Armand PICARD 12.6
1878 PILOTIN Bateau-pilote Service du pilotage de l'Etat 14
1878 CHALOUPE Chaloupe Service colonial Cochinchine 13
1878 COLIBRI Cotre Service des douanes du Gabon 13.2
1879 COURRIER bateau Service de la Marine au Gabon 14
1879 PILOTE no 26 MARIE AUGUSTINE Bateau-pilote pour M. MERIEULT 13
1879 MARONI Plate Service du pénitencier de Guyane 13.2
1880 5 CHALANDS Chaland Service des Ponts & Chaussées Basse-Seine 25.5
1880 RAPIDE[6] Paquebot pour la Cie Normande Le Havre-Trouville-Caen 45.7
1881 CHALAND EN FER Chaland Service du balisage Basse-Seine 15
1881 HARENG Cotre Service de la manche et mer du Nord 16.5
1881 SARDINE Cotre Service de la manche et mer du Nord 16.5
1881 VIGIE Plate pour le service de pilotage en Guyane 13.2
1883 GAZELLE[6] Paquebot pour la Cie Normande Le Havre-Trouville-Caen 46
1884 4 CANOTS VEDETTE Canot vedette Pour l'ETAT 10
1884 EPERLAN Cotre Garde -pêche pour l'ETAT 19
1884 MUTIN Cotre Ecole de Pilotage pour l'ETAT 17
1884 RAILLEUR Cotre Ecole de Pilotage pour l'ETAT 17
1886 GOELO Cotre Yacht pour M. MANDROT 16
1889 HIRONDELLE Cotre pour le service de pilotage en Guyane 14
1890 CORMORAN Cotre Garde -pêche station de Granville 14
1892 AUGUSTIN-NORMAND[6] Paquebot pour la Cie Normande Le Havre-Trouville-Caen 48
1897 GITANA II[7] Yacht Pour La Baronne de ROTSCHILD 37
1906 AIGRETTE Yacht Pour la Cie du Canal de Suez 37
1907 NEDDA Yacht Pour le Comte d'HAUTPOUL 13.1

Canots de sauvetageModifier

ANNEE NOM CATEGORIE LONGUEUR M
1874 NOUVEAU DUNKERQUE Canot de sauvetage en bois 9.78
1875 AMIRAL COURBET Canot de sauvetage en bois 9.78
1875 RAOUL GUERIN Canot de sauvetage en bois 9.78
1876 ? Canot de sauvetage en bois 9.78
1876 N.D DE SALUT Canot de sauvetage en bois 9.78
1876 VILLE DE BONTEAUX Canot de sauvetage en bois 9.78
1878 BERTHE MADELEINE Canot de sauvetage en bois 9.78
1878 ST PHILLIPE & STE JEANNE Canot de sauvetage en bois 10.1
1879 RIGAULT DE GENOUILLY Canot de sauvetage en bois 11.5
1880 FOUBERT DE BIZY Canot de sauvetage en bois 10.1
1880 JURIEN DE LA GRAVIERE Canot redressable en tôle 10
1880 no 4 Canot redressable en tôle 11
1882 ? Canot de sauvetage en bois 10.1
1882 MARIE-THERESE Canot de sauvetage en bois 10.1
1882 VAUVERT DE MEAN Canot de sauvetage en bois 10.1
1883 DE CHATEAUVILLARD Canot de sauvetage en bois 10.1
1883 no 2 LECROISEY Canot redressable en tôle 11
1884 ANAIS Canot de sauvetage en bois 11.5
1884 LE BRETON Canot de sauvetage en bois 10.1
1884 VIANNA Canot de sauvetage en bois 10.1
1885 DE CHATEAUVILLARD Canot de sauvetage en bois 10.1
1887 BLANCY Canot de sauvetage en bois 8.6
1887 ELME ET SOPHIE Canot de sauvetage en bois 10.1
1888 COLOMBA Baleinière en bois type Wolf 8
1888 LA SECOURADE Baleinière en bois type Wolf 8
1888 MAMAN POYDENOT Canot de sauvetage en bois 10.1
1889 IMMACULEE CONCEPTION Baleinière en bois type Wolf 8
1889 LOUIS MERET no 1 Baleinière en bois type Wolf 8
1889 OLIVIER MOISY Baleinière en bois type Wolf 8
1889 LE DUNKERQUE Canot de sauvetage en bois 10.1
1889 SOPHIE JEANNE DE ST FARON Canot de sauvetage en bois 10.1
1890 EUGENE VIENNOT Canot de sauvetage en bois 10.1
1891 AMIRAL ROZE Canot de sauvetage en bois 10.1
1891 LOUISE ET AMELIE Canot de sauvetage en bois 10.1
1892 PIERRE LONQUETY Canot de sauvetage en bois 10.1
1893 MICHEL CABIEU Baleinière en bois type Wolf 8
1893 AMIRAL RIBOURET Canot de sauvetage en bois 10.1
1894 AMIRAL ROUSSIN Canot de sauvetage en bois 10.1
1894 COMMANDANT GARREAU Canot de sauvetage en bois 10.1
1894 HENRI MUNIER Canot de sauvetage en bois 10.1
1894 STE MADELEINE & STE VICTOIRE Canot de sauvetage en bois 10.1
1895 MARIE RUSSE Canot de sauvetage en bois 10.1
1896 no 1 MENCION Canot redressable en tôle 11
1897 Cdt PHILIPPE DE KERHALLET Canot de sauvetage en bois 10.1
1897 GEORGES & MARIE COPIN Canot de sauvetage en bois 10.1
1897 MAZERES Canot de sauvetage en bois 10.1
1897 SAINT CHARLES Canot de sauvetage en bois 9.78
1897 ? Canot inchavirable en bois 8.6
1897 PASCAL DE COURSY no 1 Canot insubmersible en bois 4.1
1897 PASCAL DE COURSY no 2 Canot insubmersible en bois 5
1898 AMIRAL LALANDE Canot de sauvetage en bois 10.1
1898 EDMEE ET RENE Canot de sauvetage en bois 10.1
1898 LA PROVIDENCE Canot inchavirable en bois 11
1899 AMICIA Canot de sauvetage en bois 10.1
1899 COMTE & COMTESSE DU DOGNON Canot de sauvetage en bois 10.1
1900 JEAN DUFOUR Baleinière en bois type Wolf 8
1900 LOUISE RENE MILLET Baleinière en bois type Wolf 10.1
1900 AMIRAL LAFONT Canot de sauvetage en bois 9
1900 AUGUSTIN CARRE Canot de sauvetage en bois 9
1900 Cte & Ctesse FOUCHER de ST F Canot de sauvetage en bois 10.1
1900 PAPA POYDENOT Canot de sauvetage en bois 10.1
1900 SAINTE REINE Canot de sauvetage en bois 10.1
1901 BENOIT CHAMPY Canot de sauvetage en bois 10.1
1901 EUGENE DUCLERC Canot de sauvetage en bois 9
1901 EUGENE VIENNOT Canot de sauvetage en bois 11
1901 MADELEINE Canot de sauvetage en bois 10.1
1901 ROSALIE MARCHAIS Canot de sauvetage en bois 10.1
1902 Cdt AUGUSTIN THOMASSIN Canot de sauvetage en bois 10.1
1902 GABIOU CHARRON no 1 Canot de sauvetage en bois 10.1
1902 GABRIEL THOMASSIN Canot de sauvetage en bois 10.1
1902 LE DOCTEUR COMME DE BREST Canot de sauvetage en bois 10.1
1902 ST PIERRE GEMGEZ Canot de sauvetage en bois 10.1
1903 BELLOT-VILLEMOT Canot de sauvetage en bois 10.1
1903 GENERAL BEZIAT Canot de sauvetage en bois 10.1
1903 MARIE Canot de sauvetage en bois 10.1
1903 no 3 Canot redressable en tôle 11
1904 AMIRAL BARRERA Canot de sauvetage en bois 10.1
1904 AMIRAL MALLET ATHANASE Canot de sauvetage en bois 10.1
1904 EMILIE ROBIN Canot de sauvetage en bois 10.1
1904 LUCIEN MARIE Canot de sauvetage en bois 10.1
1906 ERNEST CREVAT-DURAND Canot inchavirable en tôle 8.6

Réalisations pour la marine françaiseModifier

ANNEE NOM CATEGORIE LONGUEUR M TONNAGE déplacement PUISSANCE CV vitesse aux essais
1873 BISSON Aviso 60.8 810 700
1874 LA BOURDONNAIS Aviso 60.8 810 700
1876 HUSSARD Aviso 61.55 810 700
1877 LANCIER Aviso 61.55 810 700
1878 Porte-Torpilles no 20 Porte-Torpilles 27.3 30.14 498 18.248
1878 ROMANCHE Aviso de transport 63.7 1584 688
1879 Lance-Torpilles no 27 Lance-Torpilles 31.8 44.05 420 18.338
1879 Porte-Torpilles no 21 Porte-Torpilles 27.3 30.14 498 19.42
1880 Lance-Torpilles no 41 Lance-Torpilles 27.3 33.15 360 19.31
1880 Lance-Torpilles no 42 Lance-Torpilles 27.3 33.18 360 19.881
1880 Porte-Torpilles no 47 Porte-Torpilles 27.3 31.5 388 18.593
1880 Porte-Torpilles no 48 Porte-Torpilles 27.3 31.5 388 19.71
1880 Porte-Torpilles no 49 Porte-Torpilles 27.3 31.5 388 19.778
1880 SAGITTAIRE Canonnière 45.5 453 400
1880 CAPRICORNE Canonnière 45.5 453 400
1881 BASILIC Aviso 30 92.5 135
1882 Lance-Torpilles no 60 Lance-Torpilles 33 42.9 429 20.62
1882 Lance-Torpilles no 54 Lance-Torpilles 28 35.69 459 19.638
1882 Lance-Torpilles no 55 Lance-Torpilles 28 35.69 459 19.84
1882 ARDENT Aviso 30 92.5 135
1882 BRANDON Aviso 30 92.5 135
1882 LION Canonnière 46.2 473 420
1882 SCORPION Canonnière 46.2 473 420
1883 Lance-Torpilles no 62 Lance-Torpilles 33 45.05 430 20.549
1883 Lance-Torpilles no 63 Lance-Torpilles 33 45.05 430 20.279
1883 Lance-Torpilles no 64 Lance-Torpilles 33 46.45 430 20.515
1884 Lance-Torpilles no 61 Lance-Torpilles 33 45.26 430 20.146
1884 Torpilleur garde côtes no 65 Torpilleur garde côtes 33 45.35 520 20.055
1884 Torpilleur garde côtes no 66 Torpilleur garde côtes 33 47.28 520 20.3
1884 Torpilleur garde côtes no 68 Torpilleur garde côtes 33 45.35 520 20.198
1884 AUBE Transport 63.7 1580 800
1884 EURE Transport 63.7 1580 800
1885 Torpilleur garde côtes no 67 Torpilleur garde côtes 33 47.28 520 20.12
1885 Torpilleur garde côtes no 69 Torpilleur garde côtes 33 46.08 520 20.092
1885 Torpilleur garde côtes no 70 Torpilleur garde côtes 33 46.89 520 20.115
1885 Torpilleur garde côtes no 71 Torpilleur garde côtes 33 45.35 520 20.949
1885 Torpilleur garde côtes no 72 Torpilleur garde côtes 33 45.35 520 20.596
1885 Torpilleur garde côtes no 73 Torpilleur garde côtes 33 45.35 520 20.752
1885 Torpilleur garde côtes no 74 Torpilleur garde côtes 33 46.08 520 20.395
1886 BALNY Torpilleur garde côtes 40.75 54.98 520 20.476
1886 DEROULEDE Torpilleur garde côtes 40.75 52.98 571 19.994
1886 DOUDART DE LAGREE Torpilleur garde côtes 40.75 53.78 563 20.166
1886 BENGALI Aviso 54.5 547 400
1889 AVANT-GARDE Torpilleur à 2 hélices 42 111.51 1050 20.975
1889 Torpilleur de 1re Classe no 126 Torpilleur de 1re Classe 36 71.99 1040 21.087
1889 Torpilleur de 1re Classe no 127 Torpilleur de 1re Classe 36 73.17 1040 20.695
1890 Torpilleur à 2 hélices no 130 Torpilleur à 2 hélices 34 52 720 20.533
1890 Torpilleur à 2 hélices no 131 Torpilleur à 2 hélices 34 52.03 720 20.994
1890 Torpilleur de 1re Classe no 128 Torpilleur de 1re Classe 36 71 1040 20.975
1890 Torpilleur de 1re Classe no 129 Torpilleur de 1re Classe 36 70.5 1040 21.282
1891 Torpilleur à 2 hélices no 132 Torpilleur à 2 hélices 34 52.64 720 20.721
1891 Torpilleur à 2 hélices no 133 Torpilleur à 2 hélices 34 51.64 720 20.688
1891 Torpilleur à 2 hélices no 134 Torpilleur à 2 hélices 34 51.73 720 21.216
1891 Torpilleur à 2 hélices no 135 Torpilleur à 2 hélices 34 52.1 720 21.392
1892 Torpilleur à 2 hélices no 147 Torpilleur à 2 hélices 36 73.3 1350 23.684
1892 Torpilleur à 2 hélices no 148 Torpilleur à 2 hélices 36 75.15 1350 23.394
1892 Torpilleur à 2 hélices no 149 Torpilleur à 2 hélices 36 75.75 1350 24.51
1892 Torpilleur à 2 hélices no 152 Torpilleur à 2 hélices 36 75.05 1350 23.722
1892 DRAGON Torpilleur à 2 hélices 42 118.79 1800 25.031
1893 Torpilleur à 2 hélices no 145 Torpilleur à 2 hélices 36 71.1 1350 24.161
1893 Torpilleur à 2 hélices no 146 Torpilleur à 2 hélices 36 71.96 1350 24.268
1893 Torpilleur à 2 hélices no 153 Torpilleur à 2 hélices 36 74.55 1350 23.768
1893 Torpilleur à 2 hélices no 154 Torpilleur à 2 hélices 42 74.55 1350 23.152
1893 GRENADIER Torpilleur à 2 hélices 42 119.29 1800 25.25
1893 LANCIER Torpilleur à 2 hélices 42 119.78 2220 25.794
1893 ARCHER Torpilleur à 2 hélices 42 111.51 1450 20.88
1893 CHEVALIER Torpilleur à 2 hélices 44 113.33 3270 27.22
1893 Torpilleur de 1re Classe no 170 Torpilleur de 1re Classe 36 73.03 1350 23.858
1894 Torpilleur de 1re Classe no 171 Torpilleur de 1re Classe 36 71.1 1350 24.378
1894 Torpilleur de 1re Classe no 182 Torpilleur de 1re Classe 36 77.13 1710 23.971
1894 Torpilleur de 1re Classe no 183 Torpilleur de 1re Classe 36 77.13 1710 24.591
1895 FLIBUSTIER Torpilleur à 2 hélices 42 123.34 2400 25.667
1895 ARIEL Torpilleur à 2 hélices 42 121.4 2220 25.87
1895 FORBAN Torpilleur à 2 hélices 44 124.55 3975 31.029
1895 Torpilleur de 1re Classe no 184 Torpilleur de 1re Classe 36 77.88 1710 24.247
1895 Torpilleur de 1re Classe no 185 Torpilleur de 1re Classe 36 78.74 1710 24.55
1895 Torpilleur de 1re Classe no 186 Torpilleur de 1re Classe 36 77.13 1710 25.239
1895 Torpilleur de 1re Classe no 187 Torpilleur de 1re Classe 36 75.19 1707 25.735
1895 SURPRISE Canonnière de station 56 627 900
1896 AQUILON Torpilleur à 2 hélices 42 120.71 2300 26.16
1897 Torpilleur de 1re Classe no 201 Torpilleur de 1re Classe 37 83.76 1980 25.708
1897 Torpilleur de 1re Classe no 202 Torpilleur de 1re Classe 37 83.76 1980 25.558
1897 Torpilleur de 1re Classe no 203 Torpilleur de 1re Classe 37 83.76 1980 25.903
1897 Torpilleur de 1re Classe no 204 Torpilleur de 1re Classe 37 83.79 1980 25.94
1897 Torpilleur de 1re Classe no 205 Torpilleur de 1re Classe 37 83.76 1980 25.473
1898 CYCLONE Torpilleur à 2 hélices 45 141.63 3597 30.383
1899 DURANDAL Contre-Torpilleur 55 278.05 5325 27.414
1899 HALLEBARDE Contre-Torpilleur 55 280.48 5288 27.203
1899 Torpilleur de 1re Classe no 212 Torpilleur de 1re Classe 37 86.24 1990 26.81
1899 Torpilleur de 1re Classe no 213 Torpilleur de 1re Classe 37 86.24 1990 26.863
1900 FAUCONNEAU Contre-Torpilleur 56 277.56 5290 27.14
1900 ESPINGOLE Contre-Torpilleur 56 278.04 5290 27.25
1900 Torpilleur de 1re Classe no 214 Torpilleur de 1re Classe 37 86.24 1990 26.9
1900 Torpilleur de 1re Classe no 215 Torpilleur de 1re Classe 37 86.8 1990 27.07
1901 SIROCCO Torpilleur à 2 hélices 45 179 4335 28.341
1901 MISTRAL Torpilleur à 2 hélices 45 182 4258 28.113
1902 BOURRASQUE Torpilleur à 2 hélices 45 154.17 4505 31.53
1902 RAFALE Torpilleur à 2 hélices 45 158.68 4485 31.412
1903 ARQUEBUSE Contre-Torpilleur 56 302.77 7200 30.755
1903 ARBALETE Contre-Torpilleur 56 303.75 7200 31.374
1903 Torpilleur de 1re Classe no 278 Torpilleur de 1re Classe 37 90.8 2070 26.513
1904 Torpilleur de 1re Classe no 279 Torpilleur de 1re Classe 37 90.8 2070 26.552
1904 Torpilleur de 1re Classe no 280 Torpilleur de 1re Classe 37 90.8 2070 27.039
1904 Torpilleur de 1re Classe no 293 Torpilleur de 1re Classe 37 94.87 2070 26.205
1906 CLAYMORE Contre-Torpilleur 58 323.46 7200 30.356
1906 Torpilleur de 1re Classe no 295 Torpilleur de 1re Classe 38 99.1 2270 26.343
1906 Torpilleur de 1re Classe no 296 Torpilleur de 1re Classe 38 100.3 2370 26.363
1907 Torpilleur de 1re Classe no 318 Torpilleur de 1re Classe 38 102.21 2239 25.792
1907 Torpilleur de 1re Classe no 319 Torpilleur de 1re Classe 38 101.13 2351 26.464
1907 Torpilleur de 1re Classe no 320 Torpilleur de 1re Classe 38 100.51 2224 26.458
1907 Torpilleur de 1re Classe no 321 Torpilleur de 1re Classe 38 100.81 2201 26.38

Réalisations pour les marines étrangèresModifier

ANNEE NOM CATEGORIE PAYS LONGUEUR M TONNAGE déplacement PUISSANCE CV vitesse aux essais
1883 POTI Torpilleur à 1 hélice RUSSIE 38 67.03 520 18.507
1886 BARCELO Torpilleur garde côtes Espagne 38 63.99 520 19.503
1886 REVEL Torpilleur de haute mer RUSSIE 46.8 94.7 802 19.7
1886 SWEABORG Torpilleur de haute mer RUSSIE 46.8 94.34 802 19.623
1891 no 1 Torpilleur à 1 hélice JAPON 36 75 1350
1892 PERNOW Torpilleur à 2 hélices RUSSIE 42 118.42 1800 25.46
1894 SESTRORETSK Torpilleur à 1 hélice RUSSIE 36 77.88 1350 24.516
1898 HAYABOUSSA Torpilleur de haute mer JAPON 45 141.63 3590
1898 no 2 Torpilleur à 1 hélice JAPON 37 86.5 1350
1898 no 3 Torpilleur à 1 hélice JAPON 37 86.5 1350
1898 SAO GABRIEL Croiseur protégé PORTUGAL 73.78 1771 4000
1898 SAO RAFAEL Croiseur protégé PORTUGAL 73.78 1771 4000
1899 KASSASSOGI Torpilleur de haute mer JAPON 45 141.63 3590
1899 MANADZURU Torpilleur de haute mer JAPON 45 141.63 3590
1900 CHIDORI Torpilleur de haute mer JAPON 45 141.63 3590
1901 FORELL Contre-Torpilleur RUSSIE 56.6 293.77 5200 27.017
1901 STERLIADE Contre-Torpilleur RUSSIE 56.6 294.01 5200 27.381
1905 PLEJAD Torpilleur de 1re Classe SUEDE 38 97.51 2300 26.17
1906 LEWKY Contre-Torpilleur RUSSIE 56.6 312 5500 27.601
1906 LETOUTCHY Contre-Torpilleur RUSSIE 56.6 312 5500 27.392
1906 LIHOY Contre-Torpilleur RUSSIE 56.6 312 5500 27.45

Publications de Jacques-Augustin Normand[1]Modifier

TITRE Année EDITEUR
SUJETS GENERAUX
Notice sur les modèles, appareils et dessins exposés par AUGUSTIN NORMAND & Cie (Expo. Universelle 1900) 1900 Catalogue de l’exposition
Sur le réglage des montres à la mer par la télégraphie sans fil 1903 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris
De l'appel à la concurrence dans les emprunts publics 1914 Recueil des Publications de la Société Havraise d’Etudes diverses
ETUDES SUR LA SIMILITUDE
Note sur la détermination expérimentale des courbes de métacentre latitudinal
Mémoire de l'application de l'algèbre aux calculs des bâtiments de mer 1864 Augustin Challamel & Arthus Bertrand, Paris
Formules approximatives de Construction navale 1870 Arthus Bertrand, Paris
Etude géométrique sur les croiseurs et les éclaireurs d'escadre 1877 Gauthier-Villars, Paris
On approximate formulae for the calculation of trim 1882 Institution of Naval Architects, London
Etude sur les torpilleurs 1885 Gauthier-Villars, Paris
On the fineness of vessels in relation to size and speed 1888 Institution of Naval Architects, London
Note sur la loi de la variation du poids de la charpente des navires avec les dimensions et sur la limitation qui en résulte dans la grandeur absolue 1892 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
Des lois de similitude dans diverses questions de construction navale 1894 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
The displacement and dimensions of ships

Appendix de 10 pages

1901 Revue Marine Engineering, novembre 1901
De l'influence de la surimmersion sur la vitesse 1903 Académie des Sciences, Paris & Gauthier-Villars, Paris
Sur la détermination du déplacement d'un bâtiment de combat 1904 Académie des Sciences, Paris & Gauthier-Villars, Paris
De la grandeur absolue des cuirassés d'escadre en fonction de la vitesse 1906 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
HELICES
On the steam trials of H.M.S "IRIS" and the resistance of screw propellers 1880 Institution of Naval Architects, London
Note relative à l'influence de la pente de l'axe de l'hélice sur l'utilisation 1882 Mémorial du Génie Maritime
Note sur les actions réciproques du gouvernail et de l'hélice 1890 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris
Note sur l'influence de l'immersion de l'hélice et de la vitesse sur la rupture du cylindre d'eau actionné 1893 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
Sur la puissance giratoire comparée des gouvernails placés en avant et en arrière des hélices 1893 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris
Règles approximatives pour le calcul de la surface propulsive 1899 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
Sur les avantages que présente pour les navires de guerre la combinaison d'une faible acuité et d'une grande surface propulsive 1901 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
Sur la cavitation dans les navires à hélices 1902 Académie des Sciences, Paris & Gauthier-Villars, Paris
Propulsive power of screws necessary to avoid cavitation 1906 Institution of Civil Engineers, London
MACHINES
LA CHAUDIERE NORMAND AUGUSTIN NORMAND & Cie
Characteristics of the Normand water-tube boiler Journal of the American Society of Naval Engineers
On the compound surface condensing engines of the paddle steamer "HIRONDELLE" 1876 Institution of Naval Architects, London
Note sur le fonctionnement des pompes alimentaires des machines à vapeur à condensation par surfaces 1883 Société des Ingénieurs Civils séance du 19 janvier 1883
On the importance of economy of fuel in very fast vessels and on the advantages to be derived from heating the feed water 1890 Institution of Naval Architects, London
Note sur la machine à vapeur, suivie d'une lettre corrective de J.A N, datée du 31-1-1891 1890 Société des Ingénieurs Civils, Paris
Des vibrations des navires et des moyens susceptibles de les atténuer 1892 Mémorial du Génie Maritime
Note sur des expériences exécutées en mars 1892 pour déterminer la variation du coefficient de transmission de la chaleur à travers une surface métallique... 1893 Mémorial du Génie Maritime
On water-tube boilers 1895 Institution of Naval Architects, London
DYNAMIQUE DU NAVIRE
De la vitesse des bâtiments de combat 1897 Commission extra-parlementaire de la Marine
Note sur l'estimation de la vitesse maxima et de la résistance directe d'une carène
Note sur la résistance au choc des matériaux, considérée au seul point de vue géométrique 1863 Académie des Sciences 28 juin 1863
On a new ship-clinometer 1866 Institution of Naval Architects, London
Note sur l'utilisation des carènes 1887
Note sur l'utilisation de quelques torpilleurs de la Marine Nationale 1890 Mémorial du Génie Maritime
Le problème de la vitesse 1895 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
Approximate rules for the determination of the displacement and dimensions of a ship in accordance with a given program of requirements + appendix 1901 International Engineering congress Glasgow 1901 section IV Naval Architecture
Sur la solidité des navires très rapides 1902 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
ALGEBRE ET ASTRONOMIE
Note sur la détermination de la parallaxe solaire 1874 Gauthier-Villars, Paris
Mémoire sur les occultations d'étoiles par les planètes 1876 Gauthier-Villars, Paris
Sur les occultations d'étoiles par Mars, observables pendant l'opposition de 1877 1877 Association française pour l’avancement des sciences, Paris
Navigation Stellaire 1883 Gauthier-Villars, Paris
Formules de Navigation Stellaire 1888 Gauthier-Villars, Paris
Expressions algébriques approximatives des transcendantes logarithmiques et exponentielles 1903 Académie des Sciences, Paris & Gauthier-Villars, Paris
STRATEGIE NAVALE
On sea-going torpedo-boats 1883 Institution of Naval Architects, London
Sur la guerre Maritime 1896 Bulletin de l’Association technique maritime, Paris Gauthier-Villars, Paris
Notre puissance navale 1900 Berger-Levrault, Paris
Du rôle de la vitesse des cuirassés pendant le combat 1902 Extrait du bulletin de l'association technique maritime page XLVII
POLEMIQUE
AUGUSTIN NORMAND et FREDERIC SAUVAGE 1881 Gauthier-Villars, Paris

Chantier navalModifier

Le chantier de construction navale Normand a été créé à Honfleur en 1738 par François Normand (1697-1772). Il s'est transmis au fil des générations jusqu'à la fin des guerres napoléoniennes. En 1816, Augustin Normand a 24 ans et décide de quitter Honfleur et de créer un chantier au Havre, dans le quartier du Perrey[13].

Ce chantier va participer activement à tous les progrès[1] de la construction navale de 1816 à 1962 : navires à vapeur et roues à aubes, constructions en fer, mise au point de l'hélice moderne, clippers rapides et pilotes de la Manche, machines à vapeur à expansion multiple, torpilleurs rapides et contre-torpilleurs, avisos, construction de moteurs diesel, sous-marins, chalutiers à pêche par l'arrière, etc.

Sur les injonctions de l'État, les divers chantiers de la basse-Seine se regroupent en 1963 et donneront naissance ultérieurement aux "Ateliers et Chantiers du Havre" (ACH) qui disparaîtront en 1999.

Sur l'emplacement des anciens Chantiers Augustin-Normand au Havre, face à l'entrée du port, a été construit un ensemble immobilier "La résidence de France".

Pages connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Julie-Caroline de Rothschild (1830-1907) épouse du Baron Adolph de Rothschild (1823-1900) au Château de Pregny. Un siècle plus tard, ses petits-neveux, Edmond de Rothschild (1926-1997) et son fils Benjamin, se passionneront pour la course au large en créant une saga des Gitana.
  2. Compagnie universelle du canal maritime de Suez, AG du 4 mars 1870, F. de Lesseps : » La transformation de la marine par la machine économique nous promet un surcroît de bénéfices sur lesquels, il y a dix ans, nous n’avions pas le droit de compter ».
  3. Chevalier de la Légion d’Honneur en 1882, Officier en 1891, Ordre russe de Saint Stanislas de II classe avec plaque en 1905.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h i et j « JACQUES-AGUSTIN NORMAND », Le Génie Civil. Revue générale des industries françaises et étrangères, no 128,‎ , p. 179-180 (lire en ligne)
  2. Pierre-Henri Marin, PILOTES, les Hirondelles de la Manche, Pilotes du Havre, Gallimard, , 194 p.
  3. a b et c Henri Le Masson, Histoire du Torpilleur en France, Paris, Académie de Marine, , 377 p.
  4. Émile Evers, Augustin et Benjamin Normand, Société des Ingénieurs Civils de France,
  5. Abbé Anthiaume, Aumônier du Lycée du Havre, Benjamin Normand, Ingénieur-Constructeur de navires, Le Havre, Société Havraise d’Études Diverses, 3e trimestre 1920, 32 p.
  6. a b c d et e J. Moisy et K. Laurent, Le bateau du Havre à Trouville, Cahier du temps, Musée Montebello de Trouville/mer,
  7. a et b Revue Le Yacht, Gitana II, no 1073 du 1/10/1898, la vitesse atteinte aux essais est de 26,034 nœuds.
  8. Lettre de Mme J-A Normand à son fils datée du 19/9/1898 : » Tu as appris l’assassinat de l’Impératrice d’Autriche, venue à Genève pour voir la Baronne et son yacht ; le même jour, elles devaient toutes deux sortir sur ce bateau. »
  9. Lettre du 25/9/1947 de Paul Augustin-Normand à Paul Gille, Ingénieur en chef du Génie Maritime
  10. 17 juin 1897 : Audition de J-A Normand par la Commission extra parlementaire de la Marine et délégation des Ports.
  11. Lettre du 17/10/1947 de Paul Augustin-Normand à Paul Gille, Ingénieur en chef du Génie Maritime
  12. Décret du 12 juin 1911, signé A. Fallières, Président de la République
  13. Notice no IA00130379.

BibliographieModifier

  • Jean de La Varende, "Les AUGUSTIN NORMAND", Imprimerie FLOCH à Mayenne, N° d'impression 4474, achevé d'imprimer le 7/12/1960, Dépôt légal : 4e trimestre 1960, 235 pages + tables des matières. Cette monographie est le dernier ouvrage de Jean de la Varende, juste avant sa mort. En relation avec cet article, ce livre contient les listes suivantes:
  • Navires à voiles et à vapeur de 1871 à 1908 (Torpilleurs non compris), pages 206 à 209
  • Torpilleurs et contre-torpilleurs construits pour la Marine Nationale, pages 216 à 219
  • Torpilleurs et contre-torpilleurs construits pour les gouvernements étrangers, page 220
  • Canots de sauvetage (non détaillée) de 1871 à 1907, pages 226 et 227
  • Mémoires de J-A Normand, pages 229 à 231