Jérôme Bignon (1658-1725)

magistrat français (1658-1725)
Jérôme Bignon
Fonctions
Prévôt des marchands de Paris
-
Intendant de la généralité d'Amiens
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
Activité
Père
Mère
Suzanne Phélypeaux de Pontchartrain (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Armand Roland Bignon de Blanzy (d)
Jean-Paul BignonVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jérôme Bignon et Bignon.
Armoiries de Jérôme Bignon

Jérôme Bignon est un magistrat français, né à Paris le , mort le .

BiographieModifier

Conseiller au Parlement, puis maître des requêtes, intendant de la généralité d'Amiens et autres pays conquis et reconquis (1694-1708), il est nommé prévôt des marchands de Paris en 1708 et le reste jusqu'en 1716.

Il est élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1705.

Il a été inhumé dans la sépulture de sa famille dans l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet réalisé pour Jérôme Bignon (1589-1656) par Jean-Baptiste Tuby (1635-1700). Il a institué son frère, Louis Bignon, son légataire universel pour l'usufruit, et son neveu, Armand-Jérôme Bignon, pour la nue-propriété.

FamilleModifier

  • Briand Bignon[1] marié à Françoise Auger,
    • Roland Bignon marié à Janne de la Corbière
    • Jean Bignon, avocat à Angers, marié en premières noces à Barbe Branchu, et en secondes noces à Françoise Boivin, fille de Jacques Boivin, sieur de la Borderie, avocat à Angers,
    • Briand Bignon marié à Macée Germain,
      • Roland Brignon[2] (baptisé à Saint-Denis-d'Anjou en mai 1559) avocat formé à Toulouse par François Roaldès de la Roaldie (1519-1589) avant de s'établir à Paris. Il s'est marié avec la fille de Christophe d'Ogier, avocat au parlement de Paris, dont il a eu un fils et deux filles,
        • Jérôme Bignon (1589-1656)[3] marié à Catherine Bachasson
          • Jérôme Bignon (1627-1697), conseiller d'État, marié à Suzanne Phélypeaux de Pontchartrain (1641-1690), fille de Louis Ier Phélypeaux de Pontchartrain[4], et de Marie Suzanne Talon,
            • Jérôme Bignon (1658-1725)
            • Louis Bignon (1659-1730), capitaine au régiment des gardes, major-général des armées du roi, inspecteur général de l'infanterie,
            • Jean-Paul Bignon (1662-1743), membre de l'Académie française,
            • Armand Roland Bignon (1666-1724), seigneur de Blanzy, avocat général à la Cour des aides en 1689, maître des requêtes en 1693, intendant des finances en 1699, conseiller d'État et intendant de Paris entre 1709 et 1724, marié en 1691 à Françoise Brunet (†1692), fille de Jean-Baptiste Brunet de Chailly, fermier général entre 1668 et 1689, frère de Paul-Étienne Brunet de Rancy, un des plus riches financiers de son époque, fermer général de 1689 à 1717, remarié en 1697 à Agnès Hébert du Buc
              • Jérôme Bignon (1698-1743), seigneur de Blanzy, dit Bignon de Blanzy, intendant de La Rochelle en 1726, puis de Soissons en 1737 jusqu'à sa mort, bibliothécaire du roi en titre en 1741,
              • Françoise-Suzanne Bignon (†1738) mariée en 1715 avec Gilles Brunet d'Évry (1683-1762), fils de Paul-Étienne Brunet de Rancy,
              • Anne Françoise Bignon (1701-1788) mariée en 1721 avec Charles Nicolas Romé, fils de François Romé, président au parlement de Rouen,
              • Armand-Jérôme Bignon (1711-1772), seigneur de Meaufle, prévôt des marchands de Paris au moment du mariage du Dauphin avec Marie-Antoinette d'Autriche, membre de l'Académie française, marié en 1736 avec Angélique Blanche Hüe de Vertmanoir,
                • Blanche Françoise Rosalie Bignon (1744-),
              • Jérôme Frédéric Bignon (1747-1784), bibliothécaire du roi, marié en 1764 avec Bernardine Hennot du Rozel,
              • Armand Jérôme Bignon (1769-1847)
          • Thierry Bignon (1632-1697) premier président du Grand conseil de 1690 à sa mort, marié à Françoise Talon (vers 1630-1690), fille de Omer Talon (1595-1652), avocat général au parlement de Paris,
            • Anne Françoise Bignon (1650-1720) mariée en 1678 à Michel François de Verthamon.

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Gilles Ménage, Vitae Petri Aerodii quaesitoris Andegavensis et Guillelmi Menagii advocati regii andegavensis, chez Journel, Paris, 1675, p. 301-303 (lire en ligne)
  2. François-Alexandre Aubert de La Chenaye-Desbois, Dictionnaire généalogique, héraldique, chronologique et historique, chez Duchesne, Paris, 1757, tome 1, p. 258-259 (lire en ligne)
  3. Abbé Gabriel Louis Calabre Pérau, Vie de Jerôme Bignon, avocat général et conseiller d'État, chez Jean-Thomas Herissant, Paris, 1757 (lire en ligne)
  4. Charles Frostin, Les Pontchartrain, ministres de Louis XIV. Alliances et réseau d'influence sous l'Ancien Régime, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2006 (ISBN 978-2-753502-89-5) (lire en ligne)

AnnexesModifier

Bibliographie et sourcesModifier

  • Claude Gros de Boze, Éloge de M. Bignon, dans Histoire de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres depuis son établissement, avec les éloges des académiciens morts depuis son renouvellement, chez Hippolyte-Louis Guerin, Paris, 1740, tome 2, p. 376-393 (lire en ligne)
  • Pierre Bougard, L'enquête de 1694 en Artois, dans Annales de démographie historique, 1968, Volume 1968, no 1, p. 378-382 (lire en ligne)
  • Jacques Cuvillier, Famille et patrimoine de la haute noblesse française au XVIIIe siècle: Le cas des Phélypeaux, Gouffier, Choiseul, 2005

Article connexeModifier

Liens externesModifier