Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jérôme Bignon et Bignon.
Jérôme II Bignon
Antoine Masson - Jérôme Bignon.jpg
Portrait de Jérôme Bignon par Antoine Masson
Fonctions
Maître de la Librairie du Roi (d)
-
Conseiller d'État
Avocat général
Parlement de Paris
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Activités
Père
Conjoint
Suzanne Phélypeaux de Pontchartrain (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Jérôme Bignon
Jean-Paul Bignon
Armand Roland Bignon de Blanzy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jérôme II Bignon, né le à Paris et mort le (à 69 ans), est un commis de l’État et bibliothécaire français.

BiographieModifier

Fils du magistrat Jérôme Bignon et de Catherine Bachasson, Jérôme, deuxième du nom, succéda à la mort de son père (1656) dans la plupart de ses charges : avocat général au Parlement de Paris et, après avoir fréquenté le cabinet de Jacques Dupuy, maître de la Librairie.

Comparé au commis Pierre de Carcavi, son rôle réel auprès de la Bibliothèque du roi est relativement mineur, il doit être distancié par la nomination en 1656 de Nicolas Colbert qui fut poussé par son frère à la charge de garde de la Bibliothèque : le poste étant convoité, Bignon doit bientôt également céder du terrain face à Louis Colbert qui reprend la charge de garde. Finalement, en 1684, c'est Louvois qui fait nommer son fils Camille, alors âgé de seulement huit ans, comme unique bibliothécaire du roi : Jérôme démissionna. À la mort de ce dernier en 1719, Jean-Paul Bignon, le benjamin de Jérôme, reçut la provision de cette charge, perpétuant une longue lignée de Bignon au service de la Bibliothèque royale.

Marié à Suzanne Phélypeaux, fille de Louis Ier Phélypeaux de Pontchartrain, il est le père de Jérôme III Bignon, de Jean-Paul Bignon et d'Armand Roland Bignon.

RéférencesModifier

  • Michel Antoine, Le gouvernement et l’administration sous Louis XV. Dictionnaire biographique, Paris, 1978, p. 38-39
  • Simone Balayé, La Bibliothèque nationale des origines à 1800, Genève, Droz, 1988, p. 78

Liens internesModifier