Intel HD Graphics

Les HD Graphics sont une gamme de processeurs graphiques conçus par Intel et intégrés d'abord dans ses microprocesseurs (à partir des modèles Clarkdale et Arrandale sortis début 2010).

Ils succèdent à la série des GMA qui étaient des processeurs graphiques physiquement indépendants du microprocesseur, faisant partie du chipset de la carte mère.

Par la suite les HD Graphics ont également intégré les systèmes sur une puce du fondeur (avec la série des Atom Z3000 sortis au quatrième trimestre 2013).

En 2013 les gammes Intel Iris Graphics et Intel Iris Pro Graphics ont été introduites (sur les micro-processeurs haut de gamme).

Comme avec les GMA, l’appellation HD Graphics recouvre plusieurs générations de processeurs graphiques :

Puces de cinquième génération — dites Gen5Modifier

  • HD Graphics (nom de code : Ironlake) : évolution du GMA X4500HD pour les microprocesseurs Clarkdale et Arrandale (prend en charge DirectX 10.1, OpenGL 2.1 et le Shader model 4.0).

Puces de sixième génération — dites Gen6Modifier

  • HD Graphics 2000 (incorporant 6 unités d'exécution) et 3000 (incorporant 12 unités d'exécution), présents dans les microprocesseurs Sandy Bridge (prennent en charge DirectX 10.1, OpenGL 3.3, OpenGL ES 3.0 et le Shader model 4.1).

Puces de septième génération — dites Gen7Modifier

Ce sont les premières à prendre en charge OpenCL et à intégrer des systèmes sur une puce.

Intégrées aux microprocesseursModifier

  • HD Graphics 2500 (incorporant 6 unités d'exécution) et 4000 (incorporant 16 unités d'exécution), présents dans les microprocesseurs Ivy Bridge (prennent en charge DirectX 11, OpenGL 4.0, OpenGL ES 3.0, OpenCL 1.1 et le Shader model 5.0).

Intégrées aux systèmes sur une puceModifier

Puces de septième génération et demie — dites Gen7.5Modifier

Intégrées aux microprocesseursModifier

  • Les circuits HD Graphics présents dans les microprocesseurs Haswell prennent en charge DirectX 11.1, OpenGL 4.0, OpenGL ES 3.0 et OpenCL 1.2 ; ils connaissent quatre déclinaisons principales : HD Graphics (6 unités d'exécution), HD Graphics 4200/4400/4600 (20 unités d'exécution), HD Graphics 5000/Iris Graphics 5100 (40 unités d'exécution) et Iris Pro Graphics 5200 (40 unités d'exécution épaulées par 128 Mo d'eDRAM) – ce dernier n'étant toutefois décliné qu'en socket BGA[2].

Puces de huitième génération — dites Gen8Modifier

Intégrées aux microprocesseursModifier

  • Les circuits HD Graphics présents dans les microprocesseurs Broadwell prennent en charge DirectX 12, OpenGL 4.4 et OpenCL 2.0[3] ; ils connaissent trois déclinaisons principales : HD Graphics 5300/5500/5600 (12 unités d'exécution), HD Graphics 6000/Iris Graphics 6100 (48 unités d'exécution) et Iris Pro Graphics 6200 (48 unités d'exécution épaulées par 128 Mo d'eDRAM).

À partir de cette génération, le format de textures compressées Ericsson Texture Compression (en) (ETC) est pris en charge[4],[5].

Intégrées aux systèmes sur une puceModifier

  • Les SoC de microarchitecture Airmont (en)[6] (qui succède à la microarchitecture Silvermont) que l'on retrouve dans les Atom x5-E8000, Celeron N30xx, N31xx et J3xxx, et Pentium N37xx et J37xx. Ils sont équipés des mêmes cœurs graphiques que ceux de la gamme Broadwell, mais avec un nombre réduit unités d'exécution (de 12 à 18 selon les modèles) et une fréquence de fonctionnement inférieure.

Puces de neuvième génération — dites Gen9Modifier

Intégrées aux microprocesseursModifier

  • Les circuits HD Graphics présents dans les microprocesseurs Skylake prennent en charge DirectX 12, OpenGL 4.4 et OpenCL 2.0 ; ils connaissent quatre déclinaisons principales : HD Graphics 510 (12 unités d'exécution), HD Graphics 515/520/530 (24 unités d'exécution), Iris Graphics 540/550 (48 unités d'exécution épaulées par 64 Mo d'eDRAM) et Iris Pro Graphics 580 (72 unités d'exécution épaulées par 64 ou 128 Mo d'eDRAM).

À partir de cette génération, le format de textures compressées Adaptive Scalable Texture Compression (en) (ASTC) est pris en charge[7].

Puces de dixième génération — dites Gen10Modifier

  • Elles seront inaugurées avec les circuits HD Graphics présents dans les microprocesseurs Cannon Lake.

Puces de onzième génération — dites Gen11Modifier

  • Elles seront inaugurées avec les circuits HD Graphics présents dans les microprocesseurs Ice Lake.

Puces de douzième génération — dites Gen12Modifier

  • Elles seront inaugurées avec les circuits HD Graphics présents dans les microprocesseurs Tiger Lake (prévus pour 2020).

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier