High-Definition Multimedia Interface

norme et interface audio/vidéo numérique

HDMI

High-Definition Multimedia Interface
(HDMI)
Description de cette image, également commentée ci-après Description de cette image, également commentée ci-après
Connecteur de type A et logo
Type Connecteur numérique audio/vidéo/donnée
Historique de production
Auteur HDMI Founder (7 membres)
HDMI Forum (87 membres)
Date de création Décembre 2002
Date de production 2003 à aujourd'hui
Spécifications
Largeur Type A (13,9 mm), Type C (10,42 mm), Type D (6,4 mm)
Hauteur Type A (4,45 mm), Type C (2,42 mm), Type D (2,8 mm)
Connexion à chaud Oui
Externe Oui
Broches 19 (Type A, C & D)
29 (Type B)
Description de cette image, également commentée ci-après
Type A
Brochage
Numéro
Broche 1TMDS Data2+
Broche 2TMDS Data2 Shield (Blindage)
Broche 3TMDS Data2−
Broche 4TMDS Data1+
Broche 5TMDS Data1 Shield (Blindage)
Broche 6TMDS Data1−
Broche 7TMDS Data0+
Broche 8TMDS Data0 Shield (Blindage)
Broche 9TMDS Data0−
Broche 10TMDS Clock+ (Horloge)
Broche 11TMDS Clock Shield (Blindage)
Broche 12TMDS Clock−
Broche 13CEC
Broche 14HEC (HDMI 1.4)
Broche 15SCL
Broche 16SDA
Broche 17DDC/CEC/HEC Ground (Masse)
Broche 18+5 V
Broche 19Hot Plug detect (Toutes versions)
HEC Data+ (Optionnel, HDMI 1.4 avec Ethernet)

High-definition multimedia interface (HDMI ; en français : « Interface multimédia haute définition ») est l'acronyme du standard d'interface audio/vidéo numérique adapté à la retransmission de flux chiffrés, constitués de données vidéo non traitées et de données audio éventuellement traitées et compressées. Ce format est principalement destiné au marché grand public depuis la fin de l'année 2002.

Le format HDMI permet de relier une source numérique audiovisuelle codée DRM par l'intermédiaire d'une liaison physique de type cuivre ou fibre optique – telles qu'un récepteur de télévision numérique par satellite, câble ou IPTV, un lecteur ou enregistreur Blu-ray ou DVD, un ordinateur ou une console de jeu, un convertisseur de formats audio ou vidéo ou un dispositif de numérisation audio-vidéo – à un dispositif d'affichage compatible – tel un téléviseur, un vidéoprojecteur, un casque de réalité virtuelle ou un distributeur vidéo pour l'affichage de type mur d'écrans.

Certaines données complémentaires aux signaux vidéo et audio numériques sont principalement destinées à protéger de la copie illicite ainsi qu'à simplifier la gestion des sources vidéo et audio. Ainsi, le dispositif logiciel EDID ou « Extended Display Identification Data » censé stabiliser les formats audio et vidéo entre les appareils connectés en HDMI, le mode format ARC « Audio Return Channel » spécifique aux connexions audio numériques, le système anti copie HDCP « High-Bandwidth Digital Content Protection » devant limiter les risques de piratage, les signaux CEC « Consumer Electronics Control » permettant le pilotage combiné des appareils reliés entre eux ainsi que le HEC « HDMI Ethernet Channel » permettant de partager en complément une liaison IP de type Ethernet.

Principes techniques et classification par niveauModifier

Le format HDMI est adapté à différents formats vidéo numériques, parmi lesquels les signaux en définition standard (SD), en définition intermédiaire améliorée (ED), la haute définition (HD) ou l'ultra haute définition (UHD) ainsi qu'aux formats audio multi-canal, en véhiculant toutes ces données numériques par l'intermédiaire d'une seule laison ou un seul cordon. Certaines données complémentaires sont également compatibles avec ce format (commutation, synchronisation, informations stéréoscopiques, pilotage, protection anti-copie…). Plusieurs niveaux distinguent chaque standard HDMI ; chacun est symbolisé par un nombre et éventuellement une lettre, associé au sigle ; par exemple : HDMI 1.0, HDMI 1.3, HDMI 1.4a, etc.

HDMI est compatible avec les différentes normes de télédiffusion ou retransmissions numériques telles que notamment, la télévision numérique terrestre, l'IPTV, la télévision numérique par satellite ou par câble.

Le format HDMI exploite un traitement logiciel qui conditionne et coordonne (encapsule) le flux des données vidéo par TMDS, pour leur transport. Lors de la première normalisation du format HDMI, le débit ou taux de retransmission maximal est fixé à 165 mégapixels/seconde. Ce taux est alors estimé suffisant pour assurer une résolution vidéo allant jusqu'à 1 080 pixels à 60 Hz ou de la norme UXGA (1 600×1 200) ; toutefois, l'amélioration du standard (niveaux HDMI 1.3 et supérieurs) permet de s'adapter à une retransmission allant jusqu'à 340 mégapixels/seconde.

Les dispositifs interconnectés en HDMI doivent être compatibles avec l'espace de couleurs sRGB sous 8 bits par composante. La possibilité d'utiliser l'espace de couleurs YCbCr, ainsi que de plus importantes profondeurs de couleurs est optionnelle.

HDMI permet également de véhiculer les signaux sonores comprenant jusqu'à 8 canaux numériques éventuellement non compressés, avec un taux d'échantillonnage de 192 kHz pour 24 bit/échantillon. Ce format autorise également l'exploitation de flux audio compressés tels que DTS et Dolby Digital. Ces signaux sont également combinés et traités (encapsulés) conformément à la norme de transmission TMDS.

Les spécificités audio du HDMI sont compatibiles avec le format Super Audio CD (SACD), procurant un débit pouvant atteindre 64 fois voire dépasser la performance du CD audio.

Le standard HDMI 1.3 peut délivrer un flux audio qualifié de très haute performance — sans perte de qualité (en anglais lossless) — pouvant exploiter les formats Dolby TrueHD ou DTS-HD Master Audio.

La version 1.4 du standard HDMI représente une évolution considérée comme majeure car elle est censée permettre la transmission haute qualité de la 3D full HD (1080p), du DTS:X ainsi que le format Dolby Atmos.

Connectique A et BModifier

  • Le connecteur HDMI standard de Type A comporte 19 broches.
  • La version du connecteur HDMI compatible pour les résolutions supérieures est de Type B.

Le connecteur Type B possède 29 broches offrant une compatibilité avec les très hautes résolutions (avec une certaine évolutivité). Il est adapté aux résolutions supérieures au WQSXGA (3 200×2 048).

Compatibilité DVI/HDMIModifier

Le Type A est rétro-compatible avec le DVI Single-link (DVI-D, DVI-I mais pas DVI-A), lequel est largement utilisé pour les moniteurs informatiques et les cartes graphiques d'ordinateurs. Ainsi, avec un simple adaptateur, tout appareil source qui exploite la norme DVI-D est quasi compatible avec un écran à ce standard et vice versa ; cependant, les données audio ne seront pas toujours transmises (norme TMDS, audio pendant le blanking[Quoi ?]) mais la connectique le permet et certains produits (cartes graphiques haut de gamme, démodulateurs satellites…) l'exploitent.

En revanche, les données de contrôle à distance (broche CEC) propres au HDMI ne pourront être utilisées puisqu'elles n'existent pas pour la connectique DVI.

Sur le même principe, le HDMI Type B est rétro-compatible avec la connectique DVI Dual-link.

Verrouillage anti-copieModifier

La technologie propriétaire HDCP (High-bandwidth Digital Content Protection) — développée par Digital Content Protection LLC, filiale d'Intel — essaye d'empêcher la copie des flux HD. Ce verrouillage numérique est intimement lié au standard HDMI et ne peut pas être éliminé. En l'absence d'une compatibilité HDCP de l'un des appareils (source ou affichage), certains signaux vidéo HD ne pourront pas être restitués dans leur définition d'origine, mais en basse résolution, voire ne pas s'afficher du tout.

Néanmoins, la clé de HDCP (la master key) a été publiée sur Internet en [1], ce qui permet le développement d'outils de déchiffrement, afin que les utilisateurs aient accès aux flux de vidéo en haute définition qui sortent des appareils utilisant la technologie HDCP.

Fabricants impliquésModifier

Les fondateurs du HDMI sont les fabricants de produits électroniques suivants : Hitachi, Matsushita Electric Industrial (Panasonic/National/Quasar), Philips, Sony, Thomson (RCA), Toshiba, et Silicon Image.

Le format Digital Content Protection, LLC (filiale d'Intel) définit les spécifications du HDCP pour le HDMI.

HDMI a le soutien des principaux studios de production comme Fox, Universal, Warner et Disney.

Spécifications techniquesModifier

Formats vidéo compatiblesModifier

SDTV (de l'anglais Standard Definition TV) :

  • 720×480i (conforme au standard NTSC entrelacé numérique).
  • 720×576i (conforme au standard PAL entrelacé numérique).

EDTV (de l'anglais Enhanced Definition TV Résolution améliorée) :

  • 640×480p (VGA)
  • 720×480p (conforme au standard NTSC, affichage progressif).
  • 720×576p (conforme au standard PAL, affichage progressif).

HDTV (de l’anglais High Definition Television Haute Définition) :

Notes

Compatibilité universelleModifier

Le standard HDMI est compatible avec les trois niveaux de définition numérique (SD à TVHD) et permet une évolutivité du système pour les futures normes.

  • La version 1.3 permet un flux de transfert vidéo numérique en quantification 10 bits par couleur ce qui procure une plus grande palette de couleurs et donc des dégradés de meilleur aspect. Cette évolution offre un niveau de 48 bit pour la profondeur des couleurs.
  • Largeur de bande pour le flux vidéo numérique : de 25 MHz à 340 MHz (Type A, norme 1.3) et jusqu'à 680 MHz (Type B). Les formats vidéo qui exploitent une bande passante inférieure à 25 MHz (exemple : 13,5 MHz pour 480i/NTSC) sont transmis en utilisant un schéma de répétition des pixels.
  • Le taux de rafraîchissement d'affichage peut atteindre 120 Hz selon les écrans et dispositifs exploités.

Formats audio supportésModifier

Les formats audio supportés sont :

  • Non compressé (PCM) : audio PCM jusqu'à 8 canaux à 24 bits de résolution et une fréquence d'échantillonnage allant jusqu'à 192 kHz.
  • Compressé : compatibilité avec tous les formats numériques compressés courants ; MP3, Dolby Digital 5.1 - 7.1, Dolby Digital +, Dolby True HD, Dolby Atmos, DTS, DTS-HD Master Audio, DTS:X, etc.
  • Super Audio CD
  • DVD-Audio (concurrent du Super Audio CD) : à partir du niveau HDMI 1.1
  • Sans perte de qualité (Lossless) : HDMI est compatible avec le Dolby TrueHD et le DTS-HD Master Audio, exploités notamment pour les Blu-ray et HD DVD.

Transition Minimized Differential Signaling (TMDS)Modifier

Procédé de multiplexage et transmission numérique développée par Silicon Image qui permet de véhiculer de très grandes quantités de données à travers un câble blindé. Le câble HDMI comprend trois canaux TMDS distincts; chacun d'eux permet de transférer un flux pouvant atteindre jusqu’à 3,4 Gbit/s - soit un total maximum de 10,2 Gbit/s par liaison HDMI.

Le niveau HDMI 1.3 exploite une largeur de bande numérique doublée, passant de 165 MHz à 340 MHz. Le débit total exploité est passé de 4,95 Gbit/s à 10,2 Gbit/s.

Un canal de synchronisation TMDS permet de multiplexer le flux de données par redondance et assure ainsi l'intégrité du message, même sur des longueurs de câbles supérieures à 3 mètres.

ARC transmission audioModifier

  • La norme ARC, signifiant Audio Return Channel, permet la transition de l’audio entre la télévision et l’ampli : ampli audio/vidéo ou barre de son pour télévision ou enceinte HDMI. Elle supporte un débit binaire théorique maximum d’environ 1 Mbit/s.
  • La norme eARC, pour « extended ARC » (ARC améliorée), permet le transfert de son de type Dolby Atmos (avec Dolby Digital TRUE HD) ou DTS:X ainsi que des flux audio haut débit, c’est-à-dire données audio sans perte de qualité (lossless). Elle supporte un débit binaire théorique maximum d’environ 37 Mbit/s.
  • eARC est géré par défaut à partir de la version HDMI 2.1 mais peut être implémenté pour des versions plus anciennes.

DDC channel (Canal de données d'affichage)Modifier

  • La source (exemple : une carte graphique ou un lecteur Bluray) récupère directement auprès du dispositif d'affichage (exemple : téléviseur HD, vidéoprojecteur ou moniteur) ses spécificités d'affichage (résolution, mode de balayage progressif ou entrelacé…)
  • Un protocole ou standard de transmission de données de type I²C (Inter Integrated Circuit) à une vitesse d'horloge de 100 kHz est exploité.
  • La structure des informations concernant l'affichage par EDID (Extended Display Identification DataExtended Display Identification Data) est définie par l'organisme VESA.

Consumer Electronics Control (CEC) : contrôle « inter-éléments »Modifier

Pour étendre les fonctionnalités d'un ensemble audio/vidéo, les éléments doivent être compatibles avec la norme optionnelle CEC. Les appareils compatibles peuvent communiquer dans les deux sens (écran vers lecteur et lecteur vers écran) et transmettre des commandes de contrôle. Ainsi, « la touche lecture universelle » (One Touch Play) permet d'allumer à la fois tous les appareils nécessaires à la lecture d'une source grâce à une seule touche de la télécommande ou sur la face d'un des appareils. De même, un caméscope relié à un écran de télévision peut être piloté par la télécommande du téléviseur.

Fonctions optionnelles complémentaires :

  • Câblage des différents éléments
  • Protocole AV-link
  • Défini pour le HDMI 1.0 et mis à jour avec le standard HDMI 1.2a

Types de connecteursModifier

 
Les différents types de connecteurs HDMI
 
Connecteur HDMI type A (à gauche) et type C (mini-HDMI) à droite

Il y a plusieurs types de connecteurs HDMI, les 3 plus courants étant le A, C et D :

  • Type A : c'est le plus courant ; il se compose de 19 broches et est suffisant pour afficher en 1080p avec un son multicanal.
  • Type B : c'est l'équivalent du Dual-link DVI mais qui est en partie rendu obsolète par la version 1.3 du HDMI - qui double la bande passante sur un câble de type A. Il est quasiment absent du marché mais permettrait en théorie d'atteindre des transferts jusqu'à 20,4 Gbit/s.
  • Type C : apparu avec la version 1.3 du standard HDMI et aussi appelé mini-HDMI, le type C (10,42 mm × 2,42 mm) est une version compacte du type A (avec donc 19 broches) spécialement destiné aux caméscopes, appareils photos numériques, tablettes tactiles.
  • Type D : apparu avec la norme 1.4 du HDMI et aussi appelé micro-HDMI, le type D est encore plus compact (2,8 mm × 6,4 mm) et se trouve sur certaines tablettes, portables type ultrabook et smartphones[2].
  • Type E : Système de connexion pour l'automobile[3] comporte une patte de verrouillage pour empêcher le câble de se détendre et une coquille pour empêcher l'humidité et la saleté d'interférer avec les signaux. Un connecteur de relais est disponible pour connecter des câbles consommateurs standard au type automobile.

Connecteur de Type A (fiche femelle) :

 
Type A (Réceptacle) HDMI
Brochage détaillé du connecteur de Type A
Broche Type de signal Broche Type de signal
1 TMDS Data2+  
2 TMDS Data2 Shield
3 TMDS Data2–
4 TMDS Data1+
5 TMDS Data1 Shield
6 TMDS Data1–
7 TMDS Data0+
8 TMDS Data0 Shield
9 TMDS Data0–
10 TMDS Clock+
11 TMDS Clock Shield
12 TMDS Clock–
13 CEC
14 HEC (HDMI 1.4)
15 SCL
16 SDA
17 DDC/CEC/HEC Ground
18 +5 V Power
19 Hot Plug Detect ou HEC (HDMI 1.4)
 

Type A en version sécuriséeModifier

Le standard de la prise HDMI de type A ne définit aucune sécurité face aux problèmes de connexion mécanique.

Des solutions de fixation avec une vis fonctionnent avec beaucoup d’appareils HDMI. Elles utilisent le fait que beaucoup d’appareils disposent d’une vis sous / au-dessus de la prise femelle HDMI pour des raisons de stabilité mécanique de la connexion. Elles présentent deux distances différentes entre la vis et la prise HDMI : une courte (5,6 mm) et une longue (7 mm)[4]. Ce type de système est utilisé dans le monde professionnel afin de garantir la connexion[5].

Des versions compatibles avec le type A, non normalisées, existent également. Elles ajoutent des ergots qui font ressort sur la prise HDMI pour sécuriser la connexion. Différents systèmes sont brevetés, comme le Secure-Lock System[6] et le V-Grip[7]. Parmi ces systèmes, l’ULS (Ultra-Lock System)[8] est basé sur le déplacement d’une pièce ; il permet de basculer de la position verrouillée à la non verrouillée, et vice versa ; cela le rapproche de la version verrouillable du DisplayPort.

Les versionsModifier

Les appareils sont fabriqués pour adhérer aux différentes versions de la spécification, où chaque version reçoit un numéro[9]. Chaque version de la spécification utilise le même type de câble, mais augmente la bande passante et/ou la capacité de ce qui peut être transmis dans le câble[9]. Un produit ayant telle version ne signifie pas nécessairement qu'il aura toutes les fonctionnalités qui sont répertoriées pour cette version car quelques fonctionnalités sont facultatives telles que « Deep Color » ou « xvYCC »[10],[11].

HDMI 1.0Modifier

Spécification initiale, publié le [9]

  • Une seule interface de connexion pour la transmission audio et vidéo ;
  • Une bande passante de type TMDS de 4,9 Gbit/s maximum
  • Spécification Vidéo basée sur DVI 1.0. 480i/p, 576i/p, 720p, 1080i. Audio : Dolby Digital, DD EX, DTS, DTS ES, DTS 96/24, PCM 192/24 7.1 canaux.

HDMI 1.1Modifier

Publié le [9]

HDMI 1.2Modifier

Publié le [9]

  • Ajout du support pour un bit audio utilisé sur les Super Audio CD, jusqu'à 8 canaux ;
  • Disponibilité des connecteurs HDMI de Type A pour les équipements informatiques ;
  • Capacité à un ordinateur de conserver son espace de couleur sRGB quand il envoie son flux à une TVHD qui cependant garde son espace de couleur YCbCr ;
  • Prise en charge des sources à basse tension ;

HDMI 1.2aModifier

Publié le [9]

  • Spécifications des fonctions CEC (Consumer Electronic Control) ;
  • Conformité CEC ;

HDMI 1.3Modifier

Publié le [9],[12],[13]

  • Augmentation de la bande passante sur un simple lien HDMI de type A à 340 MHz (10,2 Gbit/s) ;
  • Compatibilité « Deep Color » avec 30-bit, 36-bit et 48-bit sRGB ou YCbCr comparé au 24-bit sRGB ou YCbCr dans les précédentes versions HDMI ;
  • Prise en charge d'un espace de couleurs 1,8 fois plus large que le sRGB : xvYCC ;
  • Fonction Lip-sync pour une synchronisation automatique de l'image et du son ;
  • Support du Dolby TrueHD et DTS-HD Master Audio[14], format compressés sans perte de qualité des disques Blu-ray et HD DVDs ;
  • Câble de catégorie 1 et 2 définis. Câble de catégorie 1 correspond à une fréquence pixel max. de 74,25 MHz tandis que la catégorie 2 correspond à une fréquence pixel max. de 340 MHz ;
  • Disponibilité d'un nouveau mini-connecteur de Type C pour appareils portables[15],[16] ;

HDMI 1.3aModifier

Publié le [9]

  • Modification du câble et de la fiche de type C ;
  • Recommandations de terminaison de la source ;
  • Suppression des limites de manquements et durée maximum entre la disparition et la réapparition du signal ;
  • Changement des limites capacimétriques CEC ;
  • Clarification de l'intervalle de quantification en vidéo sRGB ;
  • Réintroduction sous une forme altérée des commandes CEC de contrôles de minuteurs, ajout des commandes de contrôles audio ;
  • Inclusion des spécifications concurrentes de tests de conformité.

HDMI 1.3bModifier

Publié le [17],[18],[19]

  • Révisions de conformité. N'a aucun effet sur les fonctionnalités, fonctions ou la performance sur la spécification HDMI 1.3a.

HDMI 1.3b1Modifier

Publié le [17],[18],[19]

  • Révisions de conformité qui ont ajouté des caractéristiques pour le mini-connecteur de Type C. N'a aucun effet sur les fonctionnalités, fonctions ou la performance sur la spécification HDMI 1.3a.

HDMI 1.3cModifier

Publié le [20],[21],[22]

  • Révisions de conformité qui ont changé des caractéristiques pour activer les câbles. N'a aucun effet sur les fonctionnalités, fonctions ou la performance sur la spécification HDMI 1.3a.

HDMI 1.4Modifier

Publié le

  • Prise en charge du format des écrans 3D stéréoscopique (officiellement, mais le 1.3 est suffisant pour la 3D 1080i) ;
  • Support de l'Audio Return Channel (appelé ARC) : gestion du retour audio qui permet de s'affranchir d'un câble supplémentaire lorsque l'on veut récupérer sur un ampli AV HD le son émis par une TV HD équipée d'un tuner TNT ou d'un lecteur DVD ;
  • Possibilité de servir de câble réseau Ethernet, bidirectionnel, à un débit de 100 Mbit/s. Cette fonction est désignée HEC (HDMI Ethernet Channel) ou HEAC (HDMI Ethernet Audio Control) ;
  • Support des résolutions jusqu’à 4096×2160 (résolution du 4K) (24 Hz) et 3840×2160 (UHD) (24 Hz / 25 Hz / 30 Hz) ;
  • Ajout d'espaces colorimétriques comme l’Adobe RGB ;
  • Nouveau connecteur micro-HDMI pour les appareils portables qui est 50 % plus petit que l’actuel mini-HDMI.

HDMI 1.4aModifier

Publié le

  • diverses améliorations techniques (trames, échanges des données numériques, 3D, etc.).

Le standard HDMI 1.4a nécessite que les dispositifs d'affichage 3D soient compatibles avec le format de configuration 3D aux résolutions : 720p50 et 1080p24 ou 720p60 et 1080p30, et cela conformément au procédé side-by-side (SBS, côte à côte) horizontal, soit à 1080i50 ou 1080i60, et au mode « top-and-bottom » (« haut/bas »), soit à 720p50 et 1080p24 ou 720p60 et 1080p30.

HDMI 2.0Modifier

Le , HDMI Licensing, LLC a annoncé que le développement était produit par 83 membres du HDMI Forum, et prévoyait une finalisation pour le premier semestre de 2013[23],[24].

Basé sur le meeting de HDMI Forum, il est prévu d'augmenter le débit maximal TMDS par canal de 3,4 Gbit/s à 6 Gbit/s, ce qui permettrait une bande passante maximale de 18 Gbit/s[25],[26]. Cela permettra de la 4K cadencée à 60 IPS[27],[28]. Les autres fonctionnalités attendues sont : le support du 4:2:0 du sous-échantillonnage de la chrominance, support du 24 IPS pour les formats 3D, amélioration de la compatibilité 3D, support de plus de 8 canaux audio, support des standards audio HE-AAC et DRA, synchronisation labiale dynamique et des fonctionnalités additionnelles du CEC[29].

Le HDMI Forum annonce la norme HDMI 2.0 le , celle-ci supporte la 4K cadencée à 60 images par seconde[30].

HDMI 2.0aModifier

Le [31], la norme HDMI 2.0a est officialisée par l'HDMI Forum[32], avec pour avancée la prise en charge du static HDR (High Dynamic Range)[33], un ensemble de techniques numériques permettant d'obtenir une grande plage dynamique dans une image.

HDMI 2.0bModifier

HDMI 2.0b supporte l'HDR de type Hybrid Log-Gamma (en) (HLG). HLG utilise un encodage 10 bits, et un HDR static (comme le HDR10) est utilisé dans le monde broadcast (BBC en Grande-Bretagne et NHK au Japon). Certains téléviseurs Sony et LG supportent le HLG.

HDMI 2.1Modifier

Le [34], la norme HDMI 2.1 est officialisée par l'HDMI Forum[35]. Elle supporte les HDR Dynamic (comme Dolby Vision et HDR10+) et le Dolby Atmos (e-ARC). HDMI 2.1 prend également en charge ALLM (Auto Low Latency Mode) qui permet à l'affichage de passer à un mode sans décalage adapté aux jeux[36]. De plus, HDMI 2.1 offre également la prise en charge du VRR (taux de rafraîchissement variable) qui réduit le décalage et la déchirure d'image pendant le jeu[37].

L'accent a été mis sur l'augmentation de la bande passante qui atteint maintenant les 48 Gbits/s. De quoi faire de la 4K à 120 Hz ou de la 8K à 60 Hz et de pouvoir afficher de la 10K. A noter que certaines résolutions utilisent automatiquement un mode de compression DSC pour rester dans la bande passante des 48 Gbits/s.

Comparaison des versionsModifier

HDMI version 1.0 1.1 1.2 1.3 1.4 2.0 2.0a 2.0b 2.1
Date de publication 8 aout 2005
Fréquence d'horloge maximale (MHz) 165 340 600
Débit maximum par canal (Gbit/s) including 8b/10b overhead 1,65 3,40 6
Débit total maximum (Gbit/s) 4,95 10,2 18 48
Débit audio maximum (Mbit/s) 36,86 49,152 (IEC61937 and DST audio)
Profondeur de couleur maximale 24 48 48 HDR 48 HDR10+, Hybrid Log-Gamma et Dolby Vision
Résolution maximum 1920 × 1200p @60 hz 2560 × 1440p @60 hz 4096 x 2160p @24 hz 4096 x 2160p @60 hz 7680 x 4320p @60 hz

Support des fréquences selon les résolutions :

  • La version 1.4b supporte le 1920 × 1080 à 120 Hz , 2560 × 1440 à 60 Hz, 3840 × 2160 à 60 Hz
  • La version 2.0 supporte le 1920 × 1080 à 240 Hz, 2560 × 1440 à 120 Hz.
  • La version 2.0a ajoute de l'HDR (high dynamic range).
  • La version 2.0b ajoute Hybrid Log-Gamma, HDR10+ et Dolby Vision
  • La version 2.1 supporte le 7980 × 4320 à 60 Hz (10K compressée), 3840 × 2160 à 120 Hz, ajoute HFR, eARC

Choix du câble HDMIModifier

La principale limite concernant le choix du câble HDMI est la longueur de câble nécessaire entre la source du signal (box, lecteur de DVD, Blu-ray…) et le récepteur du signal (téléviseur, vidéoprojecteur…)

En principe, le câble n'affaiblit pas le signal en dessous d'une longueur de 10 mètres[38]. Au-delà de cette longueur, il est recommandé d'investir dans un câble amplificateur/répéteur pour éviter que le signal ne s'affaiblisse trop. Certains câbles auront un processeur répéteur intégré. Il est possible également d'opter pour des câbles à fils de cuivre larges de AWG20 ou AWG22 plutôt que le standard AWG30 même en cuivre de 99,99 %, recommandation 99,999 % de cuivre en AWG26.

La norme est un maximum rarement atteint puisque celle-ci représente des flux chiffrés dans des conditions idéales, d'ailleurs pour la rétrocompatibilité. Certains fabricants changent la section AWG quand la longueur est plus grande, les fabricants de câble restent sur le standard de qualité en cuivre AWG avec si nécessaire un répéteur, d'autres fabricants proposent l'optique pour préparer la 8K et assurer la 4K. Finalement le prix pour 1 mètre est élevé mais pas autant que si on choisit un répéteur. Certains fabricants jouent la section avec des nominations commerciales plutôt que la longueur professionnelle.

Des câbles « supérieurs » permettant « un transfert optimal du signal avec une image et un son multicanal d'une grande pureté » sont souvent mentionnés comme arguments commerciaux. Les certifications (ex. norme 1.3, 1.4 ou autre) peuvent également être utilisées comme telles.

Il faut savoir que dans le cadre d'une transmission numérique, la qualité de transmission concerne un flux de données numériques, qui, si incomplet, est invalide, à l'inverse des transmissions analogiques. Le signal ne sera pas correctement reçu si l’atténuation est trop forte, car le signal sera parasité voire inutilisable[39].

Un câble HDMI de "basse qualité" peut aussi bien fonctionner que d'autres modèles plus haut de gamme pour transmettre un flux audio/vidéo, si sa longueur est relativement faible et les appareils de bonne qualité[40]. Pour arriver à construire ces câbles "basse qualité" parfois appelés "Compatibles HDMI' les fabricants, principalement situés en Asie, utilisent plusieurs techniques : conducteurs en acier cuivré au lieu de cuivre, mise en commun des blindages pour réduire le nombre de conducteurs... Si le cordon supporte le signal dans la plupart des cas, et avec des résolutions limitées (1080p, 4K, 30 Hz) il répond rarement aux normes imposées par l'organisation HDMI, et présente une durée de vie limitée due à l’oxydation des conducteurs.

Il existe aussi des cables en fibre optique évitant l'utilisation de cable en cuivre de gros diamètre lors de distance importante.

Cependant, certains environnements nécessitent des précautions particulières :

  • à proximité d'un transformateur électrique puissant (400 000 volts), le blindage du câble doit être de très haute qualité ;
  • lors d'une transmission de HDMI sur câble multi-paires (via deux adaptateurs) au-delà de vingt mètres entre la source et le dispositif de diffusion, il faut préférer des câbles de catégorie 5e ou 6 (voir ci-dessus)[22].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « supposed HDCP Master key », sur pastebin.com (consulté le )
  2. (en) « HDMI », sur encyclopedia2.thefreedictionary.com
  3. (en) « Automotive Connection System » (consulté le )
  4. « Connecteur HDMI avec verrou, version courte » (consulté le )
  5. « Câble de raccordement HDMI Professional » (consulté le )
  6. « Câble HDMI avec Secure-Lock » (consulté le )
  7. « Câble HDMI avec V-Grip » (consulté le )
  8. « Câble HDMI avec Ultra-Lock System » (consulté le )
  9. a b c d e f g et h (en) « HDMI Specification 1.3a Document Revision History », HDMI Licensing, LLC., (consulté le )
  10. (en) Steve Venuti, « Home Toys Interview December 2007 », hometoys, (consulté le )
  11. (en) « Transformation is Sony's CES theme », Sony, (consulté le )
  12. (en) « HDMI 1.3 doubles bandwidth, delivers billions of colors for HDTVs », HDMI.org, (consulté le )
  13. (en) Joseph Palenchar, « HDMI 1.3 Connections Due By Year End », TWICE, (consulté le )
  14. (en) « HDMI Part 5 - Audio in HDMI Versions », HDTVMagazine.com, (consulté le )
  15. (en) « HDMI Specification 1.3a Section 4.1.1 », HDMI Licensing, LLC., (consulté le )
  16. (en) Matt Burns, « Pics of the HDMI-mini connector », engadgetHD, (consulté le )
  17. a et b (en) « Knowledge Base: HDMI Versions », HDMI.org (consulté le )
  18. a et b (en) « HDMI Compliance Testing Policies and Procedures », HDMI.org (consulté le ) [PDF]
  19. a et b (en) « HDMI: Home & News », HDMI.com.au (consulté le )
  20. (en) « HDMI Compliance Testing Policies and Procedures Version 1.3c », HDMI.org, (consulté le ) [PDF]
  21. (en) « Why HDMI 1.3’s Revisions Don’t Matter (To You) », CEPro.com, (consulté le )
  22. a et b (en) « Running Long Cable Lengths », HDMI.org (consulté le )
  23. (en) « HDMI® SPECIFICATION MARKS 10-YEAR MILESTONE AS DE-FACTO STANDARD FOR HD CONNECTIVITY », sur hdmi.org,
  24. (en) « HDMI Specification Marks 10-Year Milestone as De-Facto Standard for HD Connectivity », sur Yahoo! Finance,
  25. (en) Tektronix, « Tektronix Unveils Next Generation High Performance AWG Series », sur tek.com,
  26. (en) P&A Enterprise, « HDMI 2.0 version comming soon », sur pa-enterprise.com,
  27. (en) AnandTech, « Broadcom Unveils 4Kp60-capable BCM7445 SoC for Home Gateways (STBs) », sur AnandTech.com,
  28. (en) « CES: Consortiums address home streaming challenges », sur variety.com,
  29. (en) « HDMI 2.0 To Be Released Soon » [PDF], sur elka.com,
  30. « La norme HDMI 2.0 finalisée », sur http://www.lesnumeriques.com/
  31. (en)HDMI Forum, Inc. Releases 2.0a Specification, sur hdmi.org, consulté le 10 août 2016.
  32. La norme HDMI 2.0a est officielle et prend en charge le HDR, sur nextinpact.com, consulté le 10 août 2016.
  33. Non trouvé le 10 août 2016., sur ce.org.
  34. (en)HDMI Forum Releases Version 2.1 of the HDMI Specification
  35. L’HDMI 2.1 est là avec du 10K et du dynamique HDR
  36. « Auto Low Latency Mode (ALLM) », sur www.hdmi.org (consulté le )
  37. (en-US) Kanika Gogia, « HDMI 2.1 Cable Guide: How to buy the best HDMI 2.1 Cables & Top 10 Cables », sur TechieTechTech, (consulté le )
  38. (en)Does HDMI accommodate long cable lengths?, HDMI.org website
  39. « Câbles HDMI : longueur, prix, qualité… », sur LesNumériques.com,
  40. « Les câbles HDMI à 2  fonctionnent-ils bien ? On teste… », sur LesNumériques.com,

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier