Ouvrir le menu principal

Institut de technologie et d'études supérieures de Monterrey

Institut de technologie et d'études supérieures de Monterrey
Histoire et statut
Fondation
6 septembre 1943
Type
Nom officiel
Instituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey
Régime linguistique
Fondateur
Recteur
David Garza Salazar (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Campus
31 au Mexique
Localisation
Pays
Localisation sur la carte du Mexique
voir sur la carte du Mexique
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
90,173 (2010)
Divers
Devise
« Culture d'entrepreneur »
Membre de
Southern Association of Colleges and Schools (en), CUDI (en), ANUIES (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web


L'Institut de technologie et d'études supérieures de Monterrey (en espagnol Instituto Tecnológico y de Estudios Superiores de Monterrey, ITESM) plus connu sous le nom de Tecnológico de Monterrey, est une université privée dont le siège est à Monterrey, Nuevo León, au Mexique.

Actuellement, c'est l'une des écoles jouissant de la plus haute reconnaissance académique en Amérique latine et qui jouit d'une grande réputation pour les employeurs d'Amérique latine.[1],[2] Elle se caractérise par la présence active de ses ingénieurs dans les domaines des affaires et par l'innovation technologique.

Il possède la meilleure école de commerce au Mexique et en Amérique latine. [3] De plus, il fait partie des 45 universités au monde nommées avec 5 étoiles QS[4].

HistoireModifier

Monterrey a toujours été la ville la plus industrialisée du Mexique, de par sa proximité géographique avec le Texas. L'influence économique mondiale est donc primordiale pour les activités de la ville. Après les récessions économiques de 1929 et de la Seconde Guerre Mondiale, les Mexicains ont eu de grosses difficultés à partir étudier aux États-Unis. Eugenio Garza Sada, directeur de la brasserie Cuauhtémoc, eu donc l'idée de créer un institut d'études professionnelles et techniques, aidé par de nombreux notables des industries de la ville (Bière, Acier, Ciment, Peintures, etc.).

 
Vue partielle du campus de Monterrey (2008).

En 1943, l'EISAC (Enseñanza e Investigación Superior Asociacion Civil) est donc crée ainsi que le Tec la même année. Cette école était basée dans le "Barrio Antiguo" près du centre ville. Le premier campus fut construit en 1947, sur l'emplacement du campus actuel, mais ne comptait que deux bâtiments. Le grand campus actuel a commencé à être construit dès 1974, et de nouveaux bâtiments sont toujours créés grâce aux succès du campus. Actuellement, le Tec compte 6 bâtiments de salles de cours (dont deux de 6 étages), 15 immeubles de logement étudiants, 4 immeubles administratifs (dont le CEDES et le CETEC - voir photos), un stade de 37 000 personnes (les résidents sont les Rayados de Monterrey (football) et les Borregos (football américain) ainsi que de nombreux centres sportifs.

Différents campusModifier

 
Carte des différents campus du Tec de Monterrey (2009).

En plus du grand campus situé à Monterrey (Avenida Garza Sada pour l'université, Avenida Fundadores pour l'EGADE), le Tec de Monterrey possède plusieurs instituts dans diverses villes du pays telles que, Aguascalientes, Veracruz, Chiapas, Chihuahua, Ciudad Juárez, Ciudad Obregón, Colima, Cuernavaca, Cumbres, Guadalajara, Guaymas, Hidalgo, Irapuato, Laguna, León, Mazatlán, Morelia, Puebla, Querétaro, Saltillo, San Luis Potosí, Santa Catarina, Sinaloa, Sonora Norte, Tampico, Toluca, Zacatecas.

A Mexico, il possède trois campus, Ciudad de México au sud, Estado de México au nord et Santa Fe à l'ouest de la ville.

Formations dispenséesModifier

Plusieurs spécialités sont proposées par le Tec de Monterrey. Originellement considérée comme « une école d’ingénieurs », le Tec s’est depuis diversifié et est réputé pour ses formations économiques, géopolitiques et financières.

Les étudiants internationaux ne sont pas obligés de suivre une spécialité et sont autorisés à choisir des matières de spécialités variées. Sont dispensées au Tec de Monterrey, Administration d’Entreprises (Finance, Marketing, International Business, etc.), Administration Publique et Politique (Droit, Économie, Géostratégie, etc.), Médecine & Biotechnologie, Technologies de l’Information et de l’Électronique (Informatique, Électronique, Télécommunications, etc.), Architecture (Énergie, Automatique, Manufacture, etc.), Sciences Sociales et Humaines (Journalisme, Communication, Géopolitique), Arts et Design (Animation et Art Numérique, Design Industriel, Production Musicale). Certaines des spécialités sont également dispensées par l’université virtuelle dont est pourvue l’école. Toutes les formations possèdent un haut niveau de reconnaissance continentale, le meilleur pour l’Amérique Latine.

Réputation académiqueModifier

Classement Mondial
2015 2016 2017 2018 2019 2020
QS World University Ranking[5] 253 238 206 199 178 158

SportModifier

Tous les sports sont praticables au Tec de Monterrey, même si le football et le football américain occupent une place primordiale. Le Tec est doté d’un stade de 37 500 places, l’Estadio Tecnológico, loué à l’équipe de football des CF Monterrey, club de première division mexicaine. Les sportifs de l’université sont regroupés sous le nom de « Borregos », nom de l’équipe de football américain de l’école. Au sous-sol du Centro Estudiantil se trouve une impressionnante salle de musculation, avec plus de 200 ateliers. Une salle se trouve également dans les résidences de logement étudiants. De plus, quatre autres installations sportives font partie du campus. Le gymnase, pour les sports de combat, le basket ou le volley ball ; Le Campo Escamilla pour le football, le football rapido ainsi que le baseball ; plusieurs terrains de football américain et de rugby ; ainsi qu’un centre sportif avec terrains de tennis, de basket et de beach volley.

Partenariats internationauxModifier

Le Tec de Monterrey possède de nombreux partenariats avec des écoles du monde entier, les États-Unis, la France et le Canada formant la majorité du contingent des élèves internationaux. Les échanges se font également avec des pays comme l’Australie, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Argentine, le Brésil, la Belgique, Taïwan, Singapour, Hong Kong, etc. En France, des écoles comme l'ESIGELEC Rouen, l'École nationale supérieure de l'électronique et de ses applications, Novancia Business School, l'Université de technologie de Compiègne,l'ENIM Metz, les Arts et Métiers ParisTech, l'ESCP Europe, L'Université de Paris Dauphine, l'ESC Toulouse, BEM,l'ESC Clermont, l'ESC Rouen, l'Université de technologie de Troyes, l'IESEG l'EM Lyon,SKEMA Business School, l'ESAM, l'INT, l'EM Normandie Business School, l'EM Strasbourg Business School, l'École Supérieure de Commerce d'Amiens, l'École des mines de Nantes, GEM, l'ESSEC, l'ESCE, l'[EDC] (École des dirigeants et créateurs d'entreprise), l'ESCEM et ISEME (Tours, Poitiers), KEDGE Business School,l'ESC Saint Étienne, Audencia, l'Institut d'études politiques de Paris, l'Institut d'études politiques de Rennes et l'Institut d'études politiques de Lille, l'ISEP, l'ECE Paris ou encore le MBA Institute, l'IPAG, Telecom Paris, l'ESSCA, EPITECH[6], le Campus International de Cannes ainsi que diverses écoles de commerce et d’ingénieurs sont partenaires sans oublier de nombreuses universités publiques françaises.

Anciens étudiantsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « QS World University Rankings® 2014/15 », sur Top Universities, (consulté le 3 mai 2019)
  2. (es) Forbes Staff, « Tec, mejor que la UNAM en empleabilidad para sus egresados • Forbes México », sur Forbes México, (consulté le 3 mai 2019)
  3. « Ranked N° 1 EGADE Business School - Tecnologico de Monterrey in Mexico among the 5 palms », sur www.eduniversal-ranking.com (consulté le 3 mai 2019)
  4. (en) « QS Latin American University Rankings 2018 », sur Top Universities, (consulté le 3 mai 2019)
  5. (en) « Tecnológico de Monterrey », sur Top Universities, (consulté le 24 juin 2019)
  6. « -CUSTOMER VALUE- », sur -CUSTOMER VALUE- (consulté le 5 septembre 2016)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :