Iliouchine Il-28

avion militaire

Iliouchine Il-28 Beagle
Vue de l'avion.
Un Il-28 exposé dans un musée

Constructeur Drapeau : URSS Iliouchine
Rôle Bombardier
Statut Retiré du service
Premier vol
Mise en service
Date de retrait Années 1980 (toujours utilisé en Corée du Nord)
Nombre construits 6 731
Équipage
3
Motorisation
Moteur Klimov VK-1
Nombre 2
Type Turboréacteurs
Poussée unitaire 25 kN
Dimensions
vue en plan de l’avion
Envergure 21,45 m
Longueur 17,65 m
Hauteur 6,70 m
Surface alaire 60,80 m2
Masses
À vide 11 890 kg
Avec armement 17 700 kg
Maximale 21 000 kg
Performances
Vitesse maximale 900 km/h (Mach 0,73)
Plafond 12 300 m
Vitesse ascensionnelle 900 m/min
Rayon d'action 2 270 km
Armement
Interne 4 canons de 23 mm
Externe 3 000 kg de bombes

L'Iliouchine Il-28 (code OTAN Beagle) est le premier bombardier à réaction construit en grande série par l'URSS. Il a fait son premier vol en 1948 et a été construit à plusieurs milliers d'exemplaires (entre 2 000 et 6 000 suivant les sources), utilisés par une vingtaine de pays différents.

ConceptionModifier

Immédiatement à la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'URSS lança le développement d'une première génération de bombardiers à réaction. Iliouchine proposa un avion quadriréacteur désigné Il-22 et dont le prototype vola pour la première fois le . Ce modèle fut inspiré par les prototypes allemands récupérés.

À cause de ses réacteurs peu performants, le Il-22 était nettement sous-motorisé et avait un rayon d'action insuffisant. Cependant, comme l'URSS venait d'obtenir une licence de fabrication du réacteur anglais Rolls-Royce Nene, Iliouchine put lancer la construction d'un nouvel avion équipé de deux copies du Nene dès début 1948, en reprenant les travaux menés pour le Il-22.

Le premier prototype du Il-28 fit son vol inaugural le , suivi par un second avion le de la même année. Mis en compétition avec le Tupolev Tu-14, le Il-28 fut désigné vainqueur en . Après l'évaluation des exemplaires de présérie, la production fut lancée pour de bon en , les premières avions sortant d'usine en .

La version initiale destinée au bombardement fut rapidement suivi de variantes :

  • Il-28U d'entraînement avec un second poste de pilotage à l'avant et tout l'armement retiré (premier vol le )
  • Il-28R de reconnaissance, avec des caméras installées dans la soute à bombe et une capacité en carburant augmentée (premier vol le )
  • Il-28T avec une soute à bombes modifiée pour l'emport de torpilles (premier vol le )

Le développement de la première bombe atomique soviétique entraîna la mise au point d'une version du Il-28 à capacité nucléaire (Il-28N) qui réalisa un largage réel lors d'un essai le 23 août 1953. D'autre versions furent réalisés à quelques exemplaires, notamment pour tracter des cibles ou pour des missions de guerre électronique. Quelques Il-28 furent même désarmés et cédés à la compagnie aérienne Aeroflot pour le transport du courrier.

Le Il-28 fut le bombardier principal de l'armée de l'air soviétique pendant toutes les années 1950, avant d'être remplacé par des avions plus modernes. Le Il-28 fut exporté vers une vingtaine de pays au total, dont la Tchécoslovaquie qui construisit l'avion sous licence. Le principal utilisateur fut la Chine : les livraisons commencèrent en 1952 et concernèrent plusieurs centaines d'exemplaires. Ce pays a également construit lui-même le Il-28, sans licence et avec des modifications locales, sous la désignation de H-5. Le premier exemplaire produit en Chine vola en et certains de ces avions furent exportés.

EngagementsModifier

Des Il-28R soviétiques ont effectué des missions de reconnaissance lors de l'invasion de la Hongrie en 1956.

Des Il-28 chinois ont effectué des missions de combat contre Taïwan en 1956, et plusieurs avions furent perdus à cette occasion. Ils ont également joué un rôle au Tibet en 1959.

Des Il-28N soviétiques avaient été envoyés à Cuba en 1962 mais furent retirés après la Crise des missiles de Cuba.

Les Il-28 égyptiens ont été engagés lors de la lutte d'indépendance ayant conduit à la création du Yémen du Sud, au milieu des années 1960. En 1967, ces avions auraient utilisé à plusieurs reprises des armes chimiques.

De nombreux Il-28 égyptiens et syriens furent détruits au sol par les raids israéliens au début de la guerre des Six Jours (1967). Les avions égyptiens participèrent par la suite à la guerre du Kippour (1973).

Le Nigeria a engagé ses Il-28 lors de la guerre du Biafra (1967-1970).

Les Il-28 afghans ont effectué des missions d'attaque lors de la guerre d'Afghanistan (1979).

VariantesModifier

 
Un Avia CB-228 (Il-28U d'entraînement construit en Tchécoslovaquie).
  • Avions produits en URSS
    • Il-28 Beagle : version de base destinée au bombardement
    • Il-28N : version modifiée pour emporter une bombe atomique
    • Il-28R : version de reconnaissance
    • Il-28T : version adaptée pour l'emport de torpilles
    • Il-28U Mascot : version d'entraînement non armée
  • Avions produits en Chine (sans licence)
    • H-5 : bombardier
    • HJ-5 : version d'entraînement
    • HZ-5 : version de reconnaissance
    • B-5/BJ-5/BZ-5 : version d'export des H-5/HJ-5/HZ-5

UtilisateursModifier

 
Un Il-28 polonais
 
Des Il-28 irakiens

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

Aéronefs comparables

Articles connexes

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Enzo Angelucci et Paolo Matricardi (trad. de l'italien), Les avions, t. 5 : L'ère des engins à réaction, Paris/Bruxelles, Elsevier Sequoia, coll. « Multiguide aviation », , 316 p. (ISBN 2-8003-0344-1), p. 208-209.
  • Bernád, Dénes. "Rumanian 'Beagles': The Ilyushin Il-28 in Rumanian Service". Air Enthusiast, No. 78, November/December 1998, p. 68–72. ISSN 0143-5450.
  • (en) Yefim Gordon et Dmitry Komissarov, Chinese aircraft : China's aviation industry since 1951, Manchester, England, Hikoki Publications, (ISBN 978-1-902109-04-6).
  • Gordon, Yefim and Dmitry Komissarov. "Soviet Canberra: Ilyushin's incredible Il-28". Air Enthusiast, No. 71, September/October 1997, p. 8–24. ISSN 0143-5450.
  • (en) Yefim Gordon, Dmitry Komissarov et Sergei Komissarov, OKB Ilyushin : a history of the design bureau and its aircraft, Hinkley, Midland, (ISBN 1-85780-187-3).
  • Green, William and Gordon Swanborough. "Il-28... A Quadragenarian Ilyushin". Air Enthusiast, Thirty-six, May–August 1988, p. 39–51. ISSN 0143-5450.
  • (en) Bill Gunston, The Osprey encyclopedia of Russian aircraft, 1875-1995, Londres, Osprey Aerospace, , 526 p. (ISBN 1-85532-405-9).
  • (en) Václav Němeček, The history of Soviet aircraft from 1918, Londres, Willow Books, (ISBN 978-0-00-218033-7).
  • (en) John Stroud, Soviet transport aircraft since 1945, Londres, Putnam, , 318 p. (ISBN 0-370-00126-5).
  • Bill Sweetman et Bill Gunston, Soviet air power : An Illustrated Encyclopedia of the Warsaw Pact Air Forces Today, New York, Crescent Books, (ISBN 0-517-24948-0).
  • (en) John W. R. Taylor, Jane's All the World's Aircraft, S.l, Jane's Pub. Co (ISBN 978-0-7106-0748-5 et 0-7106-0748-2).
  • Jim Winchester, Military aircraft of the Cold War, Hoo, Grange Books, (ISBN 1-84013-929-3), « Ilyushin Il-28 'Beagle ».

Liens externesModifier