Ouvrir le menu principal

Ihizi est le mot basque désignant un animal sauvage dans la mythologie basque.

Il y a des génies qui revêtent une forme d'animal sauvage, en particulier dans les grottes où ils vivent. Par exemple, ils apparaissent sous forme d'un taureau rouge (Zezengorri) dans les cavernes d' Ostibarre (Camou) en Soule en souletin entre autres lieux.

Dans d'autres, il prend la forme d'un taureau de feu comme dans les cavernes d' Austokieta et d' Ubedi. Sous forme de vache à Leize (Sare) en Labourd. En cheval blanc dans les grottes de Lexarrigibel ( Alçay) en Soule. En jument noire dans la grotte d'Obanzun (Berastegi) sous forme de bouc dans les grottes d'Akelarre à Zugarramurdi (Navarre).

On le voit aussi sous la forme de chèvre blanche dans une grotte de Villafranca ou sous l'aspect d'un mouton dans les cavernes d'Okina et Aketegi ou bien encore sous l'aspect d'un porc rouge à Marizulo d'Amezketa.

Étymologie et origineModifier

Ihizi signifie « chasse » en basque. Le suffixe a désigne l'article : ihizia se traduit donc par « la chasse ». Le gibier se dit ehiza. Cette croyance pourrait remonter au Paléolithique, à l'époque où bovinés et équidés étaient encore chassés[1].

NoteModifier

Il n'existe pas de genre (masculin, féminin) dans la langue basque et toutes les lettres se prononcent. Il n'y a donc pas d'association comme pour le français où qu se prononce k.

RéférencesModifier

  1. Julien d'Huy et Jean-Loïc Le Quellec (2012)"Les Ihizi: et si un mythe basque remontait à la préhistoire?" Mythologie française, 246, p. 64-67.

BibliographieModifier