Igor Matovič

président du gouvernement slovaque depuis 2020

Igor Matovič
Illustration.
Igor Matovič en 2020.
Fonctions
Vice-président du gouvernement
Ministre des Finances
En fonction depuis le
(1 an, 4 mois et 11 jours)
Président du gouvernement Eduard Heger
Gouvernement Heger
Prédécesseur Eduard Heger
Président du gouvernement slovaque

(1 an et 11 jours)
Président Zuzana Čaputová
Gouvernement Matovič
Législature IXe
Coalition OĽaNO-Sme Rodina-SaS-ZL (2020-2021)
OĽaNO-Sme Rodina-ZL (2021)
Prédécesseur Peter Pellegrini
Successeur Eduard Heger
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Trnava (Tchécoslovaquie)
Nationalité Slovaque
Parti politique Liberté et solidarité (jusqu'en 2011)
OĽaNO (depuis 2011)
Diplômé de Université Comenius de Bratislava

Igor Matovič
Présidents du gouvernement de la Slovaquie

Igor Matovič (prononcé : [igɔ matɔvit͡ʃ ]), né le à Trnava, est un homme d'État slovaque, président du gouvernement slovaque du au .

Élu député lors des élections législatives de 2010 pour Liberté et solidarité (SaS), il fonde le parti Les gens ordinaires et personnalités indépendantes (OĽaNO) l'année suivante. À la suite des élections législatives de 2020, il est désigné président du gouvernement et forme le gouvernement Matovič, une coalition de droite et centre droit.

BiographieModifier

Élu député en 2010 sur les listes de Liberté et solidarité (SaS), il fonde Les gens ordinaires et personnalités indépendantes (OĽaNO) en quand il décide de soutenir les restrictions proposées par SMER – social-démocratie sur la double nationalité. Lors des élections législatives de 2016, il s'allie avec NOVA pour remporter 19 députés au sein du Conseil national.

Président du gouvernementModifier

Vainqueur à la majorité relative des élections législatives du 29 février 2020 avec 25 % des voix et 53 députés sur 150, il est chargé le 4 mars suivant par la présidente de la République de former le nouveau gouvernement[1].

Il conclut un accord de coalition entre OĽaNO, Nous sommes une famille (Sme Rodina), Liberté et solidarité (SaS) et Pour le peuple (ZL) à peine dix jours plus tard, un délai record contraint par la pandémie de COVID-19[2]. Il dévoile la liste de ses ministres le 18 mars, trois jours avant sa prise de fonction[3].

En juillet 2020, il est accusé d'avoir plagié sa thèse de doctorat en économie[4].

L'achat par Igor Matovič de doses du vaccin Sputnik V en pleine pandémie de Covid-19 sans avoir obtenu l'aval de ses partenaires de coalition provoque une grave crise politique en [5]. Elle mène à la démission de plusieurs ministres[6]. En réaction, le président du gouvernement propose de démissionner mais à condition d'être ministre au sein du prochain gouvernement[7]. Le lendemain, la présidente de la République Zuzana Čaputová appelle le président du gouvernement à démissionner[8]. Le , suivant l'exemple de leur chef de file le vice-président du gouvernement Richard Sulík, le ministre des Affaires étrangères Ivan Korčok et celui de l'Éducation Branislav Gröhling annoncent également leur démission[9].

Le 28 mars, à l'issue de tractations avec ses partenaires de coalition, Igor Matovič propose de démissionner en échange de la nomination du ministre des Finances Eduard Heger au poste de président du gouvernement. Matovič doit être en échange nommé ministre des Finances dans le prochain gouvernement[10]. Matovič démissionne formellement le 30 mars[11],[12].

Ministre des FinancesModifier

Le , comme prévu, la présidente de la République confie à Eduard Heger la mission de former un nouveau gouvernement, avec l'aval de tous les partis de la coalition initiale. Cette permutation de postes permet d'apaiser les tensions au sein de la majorité parlementaire[13]. Le nouveau gouvernement, sans changement par rapport au précédent sauf pour le portefeuille de la Santé, entre en fonction le [14].

RéférencesModifier

  1. « Slovaquie: endiguer la corruption, bataille du futur 1er ministre Igor Matovic », Radio France internationale,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (en) « The four-leaf clover coalition presented ministerial nominations to president », The Slovak Spectator,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (en) « It’s official: These are the names of the new ministers », The Slovak Spectator,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « En Slovaquie, le Premier ministre accusé d'avoir plagié son mémoire de fin d’études », sur CNEWS (consulté le ).
  5. « Le vaccin russe provoque l'implosion du gouvernement slovaque », sur Les Echos, (consulté le ).
  6. « Slovaquie: démission du ministre de l'Economie pour éviter la crise politique et pandémique », sur LEFIGARO, lefigaro (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  7. « Spoutnik V fait vaciller le gouvernement en Slovaquie », sur LEFIGARO, lefigaro (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  8. « Slovaquie : la présidente demande la démission du premier ministre », sur LEFIGARO, lefigaro (ISSN 0182-5852, consulté le ).
  9. (en) « Slovakia's political crisis: Prime minister under pressure to resign after two more ministers quit », sur euronews, (consulté le ).
  10. « Slovaquie : Le premier ministre victime du vaccin russe », sur Les Echos, (consulté le ).
  11. « Le vaccin Spoutnik V fait tomber le premier ministre en Slovaquie », sur Le Figaro (consulté le ).
  12. « Le Premier ministre slovaque démissionne et échange son poste avec le ministre des Finances », sur french.xinhuanet.com (consulté le ).
  13. « Slovaquie : Le Premier ministre démissionne, devient ministre des Finances », sur latribune.fr, (consulté le ).
  14. « Le nouveau gouvernement slovaque prête serment après une crise due à la pandémie », sur LaLibre.be, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier