Idiot du village

expression désignant une personne localement connue pour son ignorance ou sa stupidité. Elle peut être employée péjorativement pour désigner un handicapé mental.
Découpe centrale du tableau Le Repas de noce de Pieter Brueghel mettant en évidence l'idiot du village.

L'idiot du village est dans son acception première une personne connue localement pour son ignorance ou sa bêtise. Cette expression péjorative peut également désigner le stéréotype d'un handicapé mental[1]. Enfin, il est parfois utilisé pour désigner quelqu'un d’exagérément optimiste, irréaliste voire naïf[2].

Histoire et sociologieModifier

L'idiot du village a longtemps été considéré comme un rôle social acceptable dans la mesure où il était un élément à part entière du fonctionnement social de sa communauté d'appartenance[3].

Dans son ouvrage Stigmate. Les usages sociaux des handicaps (1963), Erving Goffman développe une typologie de la déviance dont l'un des quatre grands types, le type « intégré » est illustré par la figure de l'idiot du village[4].

Sociologie du loisirModifier

Par analogie et reprenant ainsi un titre d'ouvrage de Jean-Didier Urbain (Jean-Didier Urbain, L'idiot du voyage : histoires de touristes, Payot, ), l'idiot du voyage représente dans la littérature scientifique, « le mauvais voyageur [...] le visiteur médiocre et inculte. [...] L'idiot du voyage est au monde ce que l'idiot du village est au terroir. Bref, un idiot avant tout[5]. »

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Village idiot » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) L.J. Siegel, « The Justifications for Medical Commitment--Real or Illusory », Wake Forest Intramural Law Review, no 6,‎ , p. 21 (lire en ligne).
  2. (en) A. de Culebras, « The village idiot », European Journal of Neurology, no 4,‎ , p. 535-536.
  3. (en) M. Oliver, « Disability and dependency: a creation of industrial societies? » in (en) Collectif, Disability and Dependency, (Len Barton, ed.) Routledge (ISBN 978-1-85000-616-9).
  4. Maryse Bresson, Sociologie de la précarité : domaines et approches, Armand Colin, , 128 p. (ISBN 9782200258214, lire en ligne), p. 34.
  5. Franck Michel, Désirs d'ailleurs : essai d'anthropologie des voyages, Presses de l'université de Laval, , 366 p. (ISBN 9782763781839, lire en ligne), p. 28.

BibliographieModifier

Ouvrages scientifiquesModifier

  • Isabelle Dessonnaz, L'idiot du village : représentations de la folie dans le Valais (XVIIIe siècle au XXIe siècle), Institut d'études sociales, , 334 p. (lire en ligne)
  • Margarita Xanthakou, Idiots de village : conversations ethnopsychiatriques en Péloponnèse, Toulouse, Presses universitaires du Mirail-Toulouse, (ISBN 2858160953)

Œuvres fictionnellesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :